Le Trio Bonaventure

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Trois enfants vont vivre une aventure inoubliable au-delà des limites de la ville. Une aventure pleine de poésie.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans

Explorer des mondes inconnus, tel est la mission de Baltus, Bénigne et Barnabé Bonaventure, les chevaliers sous la table ronde. Ils vont rencontrer trois drôles de personnages, les Krabs ! C'est grâce à cette rencontre que nos petits amis vont vivre une incroyable aventure. Bonaventure, frères et sœur, ont cette particularité d’être des chevaliers. Mais attention, pas n’importe lesquels. Ils sont « Chevaliers sous la table ronde ». Leur but est d’explorer des mondes inconnus. Baltus, Bénigne et Barnabé Bonaventure vont un jour rencontrer les « Krabs ». Des chevaliers eux aussi, mais qui ont plutôt l’âge d’être grands-parents. La rencontre avec ces trois personnages va les mener au-delà des limites de la ville, pour vivre une aventure extraordinaire et magique. Après avoir été envoûté par la magie qui se dégage de l'histoire, on a difficile à en sortir. C'est beau et agréable.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2002
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série Le Trio Bonaventure
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

20/11/2002 | Cedricval
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Cette série s’adresse particulièrement aux jeunes lecteurs. Oui, je sais : c’est marqué dessus (Delcourt JEUNESSE) mais il y a certaines séries destinées aux enfants qu’un adulte peut lire avec plaisir. Ici, j’ai vraiment trouvé les intrigues et surtout leur traitement trop enfantins. Il y a un franc côté « histoire qu’un enfant peut se raconter à lui-même quand il part dans ses délires » dans ces albums, et ce genre de délire (hélas ?) je ne sais plus vraiment le partager. J’avais été attiré vers cette série via ses couvertures, que je trouve joliment composées et bien mises en valeur grâce à la colorisation. Le dessin, à l’intérieur, est moins emballant mais il a un je ne sais quoi de naïf qui m’a plutôt plu. Au final, j’ai lu les trois tomes mais je ne peux pas dire que cela m’a spécialement emballé. Comme la série ne m’est pas destinée, je vais être indulgent mais il est clair que ce n’est pas le genre d’album que j’offrirais à mon gosse (à choisir, je préfèrerai en acheter que j’aurai moi aussi plaisir à lire).

05/06/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Sympathique cette série jeunesse. Elle amène un trio de frères et soeur à vivre des aventures teintées de fantastique et d'onirisme. L'aventure au coin de la rue voire même dans son propre immeuble, on ne sait jamais trop où est la limite entre imaginaire de ces enfants et le véritable fantastique. Un dessin agréable, des intrigues variées et assez originales et des scénarios denses en mesure d'intéresser aussi bien des adultes que des enfants : c'est le genre de bande dessinée destinée à la jeunesse qui me plait bien. A lire de 9 à 77 ans.

08/05/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

L'avis ci-dessous m'avait donné envie de lire cette série jeunesse. Bien mal m'en a pris car je me suis ennuyé pendant ma lecture. Le dessin d'Edith est toujours aussi beau, mais les scénarii qu'elle illustre laissent à désirer. C'est juste des énièmes histoires d'enfants qui mélangent la réalité et la fiction. Les péripéties m'ont paru sans intérêt et les trois enfants manquent vraiment de personnalité. C'est peut-être pour que les enfants s'identifient rapidement à ces trois enfants.

15/09/2009 (modifier)
Par Cedricval
Note: 4/5

Avec « Basil et Victoria » et « Montmartre No Future », Edith assoit une popularité certaine auprès d’un public jeune et exigeant. Elle sort aujourd’hui chez Delcourt, et en collaboration avec Corcal qui avait signé avec elle les aventures du peintre « Eugène de Tourcoing-Startec », une nouvelle aventure pour séduire les plus jeunes : « La Maison Jaune » est donc le premier tome du « Trio Bonaventure ». Avec cet album les deux auteurs entraînent le jeune lecteur dans un univers fascinant et onirique. Une aventure fantastique menée par des protagonistes sympathiques et parfois émouvants. Le dessin d’Edith est également là pour nous emmener plus loin dans cette magie qu’elle arrive à procurer. Un trait fin et sans prétention qui ressemble beaucoup à ceux que l’on trouve dans les livres pour enfant et des couleurs directes d’une grande maturité ne trompera pas le lecteur, il s’agit bien d’un conte que le scénario de Corcal vient renforcer. Car le scénariste a plus d’une idée dans son sac. En le lisant, on se rend compte qu’il n’a pas perdu son âme d’enfant. En effet, avec délicatesse et poésie, ce dernier sait captiver les foules aussi bien qu’avec « Montmartre No Future ». Bref, si vous désirez faire un beau cadeau de Noël (ou de Saint-Nicolas pour la Belgique) « Le Trio Bonaventure » vous est vivement conseillé. D’ailleurs, entre nous, il saura tout autant séduire les plus âgés. A ne pas manquer.

20/11/2002 (modifier)