Le Voleur de Souhaits

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Certains collectionnent les papillons, les timbres ou les pièces de monnaie. Félix, lui, collectionne les souhaits.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans

Chaque éternuement d’autrui est pour Félix une occasion de prouver son originalité. Alors que toute personne bien élevée est censée accompagner l’éternuement de quelqu’un d’un « à vos souhaits » bien à propos, Félix, lui, modifie la formule à son profit par un subtil « à MES souhaits ». Et pour peu qu’il en soit remercié, il s’approprie le souhait en le capturant dans un de ses innombrables bocaux.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Avril 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Voleur de Souhaits
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

17/05/2017 | PAco
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C’est un conte assez enfantin qui part sur l’idée d’un voleur de souhaits quand une personne éternue. Il suffit de dire « à mes souhaits » et c’est fait. Cependant, à force de voler les souhaits des autres, est-ce qu’on éprouve encore des envies ? Et puis, il y a cette fille qui visiblement n’éprouve aucun souhait lorsqu’elle éternue. Cela se lit très rapidement. Tout semble axé sur l’idée de départ et on a vite fait le tour. L’ensemble se lit tout de même assez agréablement. Il y a de grandes cases. C’est principalement destiné à un public jeune. La moralité finale n’est pas aussi accessible que cela dans sa compréhension. A vrai dire, c’est même un peu mièvre.

10/09/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le Voleur de Souhaits est un conte joli et charmant mais un peu convenu à mes yeux. J'ai beaucoup aimé son graphisme. Il est beau, frais et dynamique. Je le trouve très agréable à lire. Et j'ai trouvé certaines planches vraiment jolies, notamment celle où les deux enfants s'occupent à ne rien faire. Il faut dire que la fille, Calliope, est très belle à elle seule. L'histoire, par contre, m'a un peu moins envoûté même si elle est sympathique. Le conte est mignon et un peu moralisateur mais surtout son déroulé est un peu trop prévisible et sa fin attendue. Du coup, je ne suis que moyennement tombé sous le charme.

27/06/2017 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Après l'excellent Chaussette du même scénariste (Loïc Clément), je poursuis mes découvertes jeunesse avec ce "Voleur de Souhaits". J'étais curieux de voir ce qu'allait donner cette collaboration avec Bertrand Gatignol dont j'ai adoré le travail dans Les Ogres-Dieux. Surtout qu'on passe du mode "conte pour adultes" au plus classique "conte pour enfants". Quand je dis "classique" je vais un petit vite en besogne, car on ne s'embête pas ici des traditionnelles formules propres au genre, tout en transposant dans un monde très contemporain des événements extraordinaires, fantastiques, au sens premier. En effet, notre personnage principal, le jeune Félix, habite Paris et collectionne les souhaits des personnes de son entourage. Il suffit qu'ils éternuent, qu'il prononce à proximité sa formule "A mes souhaits !" pour qu'ils deviennent tangibles et qu'il puisse les enfermer dans des bocaux. Pouvoir formidable qui ravit l'existence de notre héros, jusqu'au jour où il croise le chemin d'une jeune fille dont il ne pourra capturer aucun souhait... Depuis ce jour, Félix se jure de trouver un moyen d'y parvenir... Je ne vous en dit pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir la suite. Avec cet album, Loïc Clément nous propose un récit empreint de poésie, et quoi de mieux pour nous parler d'amour. J'aime chez lui cette volonté de traiter de sujets aussi importants (comme de la mort dans Chaussette) mais dont on ne parle pas ouvertement au quotidien. C'est vrai quoi ! L'amour, la mort, ce sont des choses par lesquelles on passera tous un jour, alors pourquoi les éviter ? Et c'est donc Bertrand Gatignol qui se charge de mettre ce conte en images. On retrouve son trait si caractéristique que j'avais apprécié dans Les Ogres-Dieux, la couleur en plus. C'est beau, le trait colle parfaitement au récit, et on retrouve tout son talent de mise en page pour servir le récit. Cadrages, découpages, pleines pages : tout est fait pour donner à cette rencontre le temps et l'espace nécessaire. Le seul bémol à mon sens, c'est que cette mise en page très efficace donne au final l'impression d'un album un peu court. Non pas tant à cause d'une pagination différente de ce que propose un traditionnel album jeunesse, mais c'est la façon de composer de Bertrand Gatignol qui donne cette impression. En même temps, c'est ce qui fait tout le charme de son talent... Un bon 3.5/5 pour un très bel album, sur un sujet trop peu traité en jeunesse, même s'il se lit très vite.

17/05/2017 (modifier)