Reine d'Egypte

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

La vie d'Hatchepsout, première femme pharon...


Egypte Egypte Ancienne Enterbrain Seinen

C’est le début d’une nouvelle ère dans l’Égypte des pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l’héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmosis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures et forment à première vue un couple parfait. Seulement, sous ses airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde... Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle ne cessait d’humilier Séthi au combat à l’épée, et elle est imbattable au tir à l’arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d’accéder au rang suprême, juste parce qu’elle est née femme ? Pour Hatchepsout commence alors un combat pour s’affranchir des conventions ancestrales d’une des plus grandes civilisations du monde ! (Texte : Ki-oon)

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Mars 2017
Statut histoire Série en cours (6 tomes parus au Japon, série en cours) 6 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Reine d'Egypte
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

17/03/2017 | Spooky
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai été induit doublement en erreur par les couvertures de ce manga. D'abord parce que j'ai cru que c'était un shojo ou au moins un manga destiné à la jeunesse par son style coloré et ses personnages tout en rondeurs et aux grands yeux. Ensuite parce que j'ai cru que, s'agissant d'une Reine d'Egypte, l'histoire allait parler de Cléopâtre dont, je l'avoue, j'ai un peu trop entendu parler ces derniers temps. Mais en réalité, la reine en question est Hatchepsout, reine du 15e siècle avant notre ère dont j'avais déjà entendu le nom sans savoir du tout qui elle était. Et d'autre part parce que le ton du récit est bien plus mature et réaliste que je l'imaginais. Et c'est donc grâce à cette lecture que j'ai découvert cette fameuse reine, d'abord par alliance puis reine-régente, qui a été probablement l'une des premières femmes de pouvoir à réellement marquer l'Histoire des hommes et ici en particulier de l'Egypte. Sous des faux airs de mangas pour adolescentes, cette série met en scène de manière relativement rigoureuse le parcours complexe de cette femme, de sa jeunesse quand elle a dû accepter à contre-cœur un mariage avec son demi-frère qu'elle méprisait, jusqu'à sa prise de pouvoir et les actions qu'elle a menées, en passant par les intrigues qu'elle a dû subir et qu'elle a finalement retourné contre ses adversaires. J'ai eu un peu de mal à entrer dans le récit. D'abord parce que je ne savais pas que c'était une histoire vraie, ou plus ou moins vraie car ici un peu romancée et avec quelques subtiles différences par rapport à la réalité historique. Ensuite parce que l'héroïne était un peu trop gentille, jouant les courageuses mais bien naïves face à un entourage politique bien plus vicieux et dangereux qu'elle. Ce n'est que peu à peu qu'elle arrive finalement à ses fins et que le lecteur sort de sa frustration initiale. Et il faut avouer qu'elle a appris à jouer de plus en plus finement, avec parfois des décisions dignes de la realpolitik dont la maturité et la dureté tranche avec l'aspect relativement jeune que semble vouloir prendre le récit quand on ne s'attache qu'à son dessin. Car ce manga est un seinen et il s'adresse aux adultes. Et effectivement, il est parfois assez cruel et radical, ce qui peut surprendre. Pourtant, je n'arrive pas à mettre une meilleure note car j'ai trouvé qu'il manquait parfois un peu de subtilité. Cela commence dès les premières pages avec ce Thoutmosis II trop évidemment détestable, avec son visage arrogant et son rictus méchant permanent. Il aurait pu brandir une pancarte "Haïssez-moi !" que ça aurait été tout aussi subtil comme représentation. Et d'autres personnages surjouent également, comme l'également détestable Sothis qui saute d'une position d'affreuse intrigante à malheureuse au bord du gouffre puis de nouveau intrigante rayonnante en quelques chapitres. Ses transitions sont un peu trop abruptes. D'autant plus que le passage des années est difficile de jauger puisque l'héroïne donne toujours l'impression d'être une pimpante jeune femme à peine sortie de l'adolescence. Quelques défauts donc dans ce manga mais pourtant une histoire très instructive et plutôt bien menée qui vous fera découvrir une vraie femme de pouvoir et comment elle a réussi à s'en emparer grâce à son intelligence et son jeu politique face à un environnement pourtant très dangereux pour elle.

02/11/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu les trois premiers tomes et pour l'instant c'est un bon manga historique. L'auteure a beaucoup de talent pour raconter l'histoire d'Égypte et j'ai appris plusieurs choses. On suit la vie d'Hatchepsout, un personnage historique dont je ne me souviens pas avoir entendu parler (si c'est le cas, ben j'ai oublié) et qui est une femme forte à une époque où les femmes avaient moins de droits que les hommes et du coup elle ne peut pas faire grand chose même si elle est la reine et évidemment elle va tout faire pour changer la situation et survivre à son mari de pharaon peu sympathique et aux manipulations de la cour. C'est intéressant de voir la vie d'une femme égyptienne qui ne soit pas Cléopâtre ou Néfertiti. Le scénario est bien maîtrisé et il y a plein de péripéties qui ne rendent pas le scénario ennuyeux. Le dessin est bon. La fin du troisième tome marque la fin d'une époque et le commencement d'une nouvelle qui semble très prometteuse. Je vais bien sûr lire le tome 4 lorsqu'il me tombera entre les mains et j'espère que la suite va sortir bientôt parce que j'ai bien l'impression que la suite me fera augmenter ma note !

21/08/2018 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Voici donc la nouvelle série "historique" de Ki-oon, qui a fait fort avec les séries de Kaoru Mori. Le premier sentiment, s'il n'est pas teinté d'enthousiasme délirant, est empreint de curiosité et d'intérêt. Chie Inudoh est visiblement passionnée d'Egypte antique, et semble s'approcher de la réalité historique (enfin, celle qui nous est parvenue), et comble les trous avec son appréciation des choses. Ainsi l'inceste -qui n'était pas considéré comme tel chez les souverains antiques, rappelons-le- n'est pas consommé, Hatchepsout refusant l'accès de sa couche à son frère. Pas sûr que ce fût réel, mais finalement peu importe, cela permet à l'auteure de renforcer le caractère rebelle et unique de la Reine. Le tome 2 voit Chepsout prendre conscience de certaines choses qui entourent sa condition de reine : les ouvriers qui se tuent à la tâche, certains volontairement, pour sa grandeur et sa postérité. Parallèlement se nouent dans l'ombre de multiples manipulations et complots pour la chasser du pouvoir... Ou pour, au contraire, l'y pousser. Avec le tome 3 Chepsout change -bizarrement- de posture par rapport à Thoutmosis, avant que l'histoire de celui-ci prenne un détour décisif. J'avoue qu'on ne s'ennuie pas, et qu'on a envie de savoir la suite, même s'il suffit d'ouvrir un livre d'Histoire pour le savoir. Un manga qui ma foi permet d'en apprendre un peu plus sur un personnage dont j'avais seulement entendu parler. Chie Inudoh navigue entre le présent -l'arrivée au pouvoir de son frère et leurs épousailles- et le passé, pour bien saisir leur relation, pourtant pas ambiguë au départ... On apprend pas mal de choses sur l'Egypte antique, et en particulier sur l'exercice du pouvoir. Le trait de Chie Inudoh est plutôt agréable à l'oeil, assez maîtrisé et régulier. On reconnaît bien les personnages, même s'ils ne sont pas tout à fait réalistes en termes d'anatomie. Les décors et les vêtements sont dessinés avec soin, ce qui ajoute pour le plaisir de l'oeil. Je lirai la suite avec curiosité, intérêt et plaisir. Ma note est dans l'attente de cette suite.

17/03/2017 (MAJ le 25/11/2017) (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J’ai beaucoup aimé ce manga historique qui nous plonge au début de la dynastie des premiers pharaons qui ont réglé sur une civilisation fascinante à savoir l’Egypte. Il nous est conté le récit de la première grande reine qui a dû se battre farouchement pour gagner sa place. Selon les égyptologues, elle est la première femme dont l’histoire va retenir le nom alors que l’époque n’était guère à la consécration de la féminité au niveau du pouvoir. On est tout de suite plongé au cœur de ce récit avec ce mariage forcé entre demi-frère et demi-sœur. Il est vrai que Thoutmosis II n’était pas fait pour régner sur l’Egypte. Sa cruauté n’avait guère de limites. Il faudra une reine pas comme les autres pour arrêter toutes ces exactions et ainsi protéger son peuple. J’ai beaucoup aimé le dessin qui souligne la beauté de l’Egypte antique mais également de cette reine au visage sublime. Il y a également la richesse du décor qui concourt à une lecture fort agréable. J’avais peur d’un caractère enfantin de l’œuvre car classée par ma grande médiathèque comme œuvre de jeunesse. Ce n’est pas vraiment le cas à moins de considérer le fait qu’un homme se fasse dévorer tout cru par un lion comme quelque chose destiné à la jeunesse. Une erreur de mauvais goût sans doute. Nous avons là un manga très réussi sur un sujet qui a été très peu exploité jusqu’ici. Cette période de l’Histoire est tout simplement fascinante. Bref, il n’y avait pas que Cléopâtre ! On découvre un pan un peu méconnue de l’histoire de l’Egypte ancienne et c’est pour notre plus grand plaisir.

16/10/2017 (modifier)