Carnage à la tronçonneuse

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Fumio Kirisaki est une jeune lycéenne ordinaire : elle n'est pas particulièrement populaire, intelligente ou attirante. Ses plus grandes passions sont de lire des manga et passer du temps avec Takumi, le garçon qu'elle aime en secret. Sa vie se voit brutalement bouleversée lorsqu'elle surprend Takumi dans les bras de la nouvelle élève ayant intégré l'école le jour même ! Blessée et confuse, elle décide de rapporter la tronçonneuse familiale à l'école afin de tuer le jeune homme avant de se donner elle même la mort... Et gare aux élèves croisés en chemin !


ASCII Media Works Seinen

Fumio Kirisaki est une jeune lycéenne ordinaire : elle n'est pas particulièrement populaire, intelligente ou attirante. Ses plus grandes passions sont de lire des manga et passer du temps avec Takumi, le garçon qu'elle aime en secret. Sa vie se voit brutalement bouleversée lorsqu'elle surprend Takumi dans les bras de la nouvelle élève ayant intégré l'école le jour même ! Blessée et confuse, elle décide de rapporter la tronçonneuse familiale à l'école afin de tuer le jeune homme avant de se donner elle même la mort... Et gare aux élèves croisés en chemin !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Novembre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Carnage à la tronçonneuse
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

20/12/2012 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un manga délirant même si c'est un peu malsain. Je suis habitué à voir des trucs glauques dans des mangas donc ma tolérance est plus grande que plusieurs gens, donc le principe même qu'une fille va tuer plein de monde de son école avec une tronçonneuse ne m'a pas trop perturbé vu que c'est clairement du second degré. Toutefois, à notre époque où il y a des tueries dans des écoles et que plein d'ados ou de jeunes adultes frustrés se radicalisent et deviennent des terroristes, c'est clair que ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Le scénario est un peu bizarre avec plein de trucs un peu étranges qui rendent le scénario assez original et font en sorte que le scénario n'est pas qu'une suite de massacre. J'ai trouvé la relation entre l’héroïne et sa meilleure amie touchante. La fin est un peu particulière, on dirait que le manga s’arrête brusquement et qu'on a juste lu le premier tome d'une longue série et non d'un one-shot. Le dessin est vraiment bon. C'est le genre de style manga que j'aime.

14/12/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je suis très circonspect après avoir fini ce manga. Je suis circonspect parce que j'y ai trouvé un dessin de très bonne qualité et une narration presque impeccable mise au service d'un scénario... louche... L'histoire, c'est celle de Fumio, une jeune lycéenne introvertie. Un jour que son petit ami la trompe avec une nouvelle venue et que sa meilleure amie se fâche avec elle, elle décide de se venger d'une manière radicale : elle va massacrer celui qui l'a trahie et tous ceux qui se mettront en travers de sa route à la tronçonneuse. Oui car son grand-père américain lui a appris l'art du combat martial à la tronçonneuse. Loufoque ? Et encore je ne vous parle pas des vies antérieures, de l'effet papillon et des extraterrestres... Gore ? Même pas car à part des éclaboussures esthétiques de sang et la suggestion de corps coupés, on ne voit rien de concret de ce fameux massacre. Effrayant ? Pas du tout, on n'y croit pas une minute. Malsain ? Pas mal oui, car il faut avoir l'esprit malsain pour mettre ainsi en scène sur de longues pages le massacre de tout un lycée de manière aussi gratuite. Drôle ? Un tout petit peu quand on prend la lecture au second degré et qu'on se moque de ses idées fantastiques ou de science-fiction incongrues. Mais à part ça, je ressors quand même très perplexe de cette lecture qui en fait ne m'a pas fait rire, dont je n'ai pas compris l'éventuel message et qui ne m'a fait ressentir qu'un léger étonnement et un rejet assez manifeste de l'idée qui semble l'étayer. Je serais même tenter d'en déconseiller très fortement la lecture à des adolescents influençables car le second degré dont il pourrait potentiellement faire preuve n'est vraiment pas évident à mes yeux.

20/12/2012 (modifier)