Les Années rouge & noir

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Dans la tourmente de l'Histoire...


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale 1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Paris

Août 1944 Trahisons, compromissions, révélations embarrassantes… Le fichage systématique des ennemis mis en place par le régime de Vichy fait l’objet d’une lutte sans merci en sous-main. Tous les secrets de la collaboration sont inscrits sur des milliers de cartes perforées. Ces informations n’ont pas de prix. Agnès Laborde est une résistante de la première heure. Encore que… Le puissant et intrigant Aimé Bacchelli dispose de sa fiche individuelle. Dans le crépuscule de l’Allemagne nazie, communistes, gaullistes et vichystes de tous poils tentent de tirer leur épingle du jeu. Une autre France se prépare à naître du chaos. Mais dans l’ombre, qui tirera les ficelles ? (texte : Les Arènes)

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Avril 2016
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 2 ans
Couverture de la série Les Années rouge & noir
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

11/04/2016 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Une série chez les Arènes, c'est nouveau, puisque cet éditeur s'était contenté jusque-là de one-shots. Et celle-ci est ambitieuse, puisqu'elle nous propose de plonger dans les remous de l'Histoire, la tourmente des trente Glorieuses. Laquelle trouve son origine dans la société française sous l'Occupation, où tout n'est ni blanc ni noir, mais bien gris, avec ces collabos qui retournent leurs vestes, les résistants qui se tirent dans les pattes en prévision d'une place dans le futur gouvernement, et même certaines personnes très haut placées qui ne semblent pas franches du collier... Un vrai panier de crabes, où ça se bat à mort, y compris dans le deuxième tome. On ne présente plus Didier Convard, auteur de multiples séries à succès, qui s'associe pour l'occasion à Pierre Boisserie, lui aussi scénariste de séries historiques et à portée économico-politique. Leur récit est solide, s'attachant à l'histoire d'un quatuor qui cache de nombreux secrets. Au pinceaux, Stéphane Douay, au trait fragile mais qui prend peu à peu -un peu lentement quand même- ses marques. Son travail sur les véhicules et les décors est remarquable, au contraire des personnages, quis emblent changer au fil des pages... Une série qui se pose un peu dans le même créneau que Il était une fois en France. L'avenir nous dira si le résultat est aussi réussi.

11/04/2016 (MAJ le 03/05/2017) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Le sujet de cette série est assez intéressant. Les meilleurs moments sont ceux qui montrent les manipulations politiques. On voit entre autres les résistants de différents groupes politiques tout faire pour être le groupe qui va avoir le pouvoir lorsque la guerre se termine. J'aime ce genre d'intrigue. Malheureusement, le dessin est trop froid et les personnages n'ont aucun charisme. Il n'y a que le collabo qui considère les communistes comme l'ennemi prioritaire qui m'a un peu intéressé. Du coup j'ai suivi des personnages dont je me fichais de ce qui pouvait leur arriver alors que le sujet me passionne ! La fin laisse tout de même présager une suite prometteuse et j'espère que ça va être le cas.

05/11/2016 (modifier)
Par canarde
Note: 3/5
L'avatar du posteur canarde

Une bonne intrigue pour un dessin pas séduisant. L'originalité de l'histoire c'est qu'elle commence sur une visite que Pétain rend à l'entreprise Bull pour se faire expliquer le fonctionnement de sa nouvelle trieuse automatique de fiches. Et rien que cela nous intrigue et va être le centre du scénario du premier tome. Pour le reste , c'est très classique : construit, sans grande personnalité dans les personnages, sans doute par des dialogues un peu pâlichons, et un dessin au trait gras et aux couleurs en aplats assez laides. Les visages sont reconnaissables mais pas très fins psychologiquement. On doit se débrouiller avec les dialogues pour savoir ce qui se passe dans les têtes. Bref il manque un petit peu de peps, et de précision...

21/05/2016 (modifier)