Sangsues

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Daisuke Imai, jeune prodige du manga, signe ici un thriller glaçant, inspiré d’un phénomène de société fascinant : les évaporés. Yoko n’a plus d’existence sociale. Armée d’un trousseau de clés, elle s’introduit chez vous pendant votre absence, discrète, invisible. Elle est une “sangsue” qui glisse d’un appartement à l’autre et vit au crochet de ses hôtes.


Sakka, l'autre manga Seinen Shinchôsha/Coamix

Êtes-vous sûr que personne ne s’invite chez vous pendant votre absence ? Ne vous est-il jamais arrivé, en regagnant votre domicile à la fin de la journée, de remarquer d’infimes changements ? Un coussin qui aurait légèrement changé de place sur le canapé, une bouteille de jus de fruits un peu moins remplie que lorsque vous l’avez rangée dans le réfrigérateur le matin, une bouteille de shampoing que vous étiez persuadé d’avoir refermée mais que vous trouvez ouverte ? Vous vous êtes fait la remarque, puis vous êtes passé à autre chose, car après tout, c’est très probablement votre mémoire qui vous joue des tours, quoi d’autre… Pour Yoko, c’est la réalité. Ordinaire à première vue, cette jeune fille de 21 ans s’est évaporée pour échapper à sa vie « d’avant ». Nous ne la voyons pas, mais elle est là, juste sous nos yeux : elle vit chez nous pendant notre absence, allant d’un appartement à un autre selon ses besoins et ses envies. Si cette nouvelle existence se déroule dans l’insouciance et l’enthousiasme, Yoko déchante rapidement. Elle se croit seule dans son cas, elle va découvrir toute une société parallèle où la violence est omniprésente. Immigrés clandestins, criminels en cavale ou simples citoyens ayant tourné le dos à la société pour des raisons plus ou moins avouables, les sangsues se disputent nos domiciles, qu’elles appellent des nids, s’affrontent dans de sanglantes guerres de territoire et se livrent à des vendettas qui tournent volontiers au massacre.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Mai 2015
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Sangsues
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

07/04/2016 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

L’auteur qui débute dans le métier de mangaka a su créer une certaine ambiance avec ce manga un peu étrange où l’on suit les errances d’une jeune fille de 21 ans, Yoko, qui semble s’être évaporée entre la vie et la mort au sein d’une grande métropole déshumanisée. Elle est invisible au commun des mortels mais pourtant, elle semble vivre dans nos maisons quand nous ne sommes pas présents pour le voir. Bref, on va entrer dans un monde : celui des sangsues ou encore des évaporés qui suit ses propres règles. Je suis assez critique envers cette série car je considère que l’histoire n’avance pas au fil des volumes. Le concept était fort intéressant mais la pratique ne suit pas. C’est très linaire et on oublie vite sitôt le manga lu au-delà de la critique sociétale. Le récit est par moment assez difficile à suivre ou à comprendre. Graphiquement, ce n’est pas ma tasse de thé avec ces traits noirs immersifs entre ombre et lumière. Au final, je dois quand même reconnaître un travail d’ensemble assez intéressant car il a le mérite de mettre en lumière ceux et celles que la société a rejetés. L’auteur s’est d’ailleurs inspiré d’un fait réel à savoir celui d’un Japonais qui a découvert en 2008 qu’une vieille femme vivait dans son placard depuis presque une année. Mon conseil : vérifiez bien vos armoires car on ne sait jamais...

07/04/2016 (modifier)