Je reviendrai vous voir

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Fukushima, le 11 mars 2011. Quelques jours après la triple catastrophe qui a frappé le Japon, Nobumi, père de famille et illustrateur jeunesse, décide de partir en tant que bénévole pour aider à reconstruire la zone sinistrée. C'est son histoire vraie que raconte George Morikawa (Ippo) dans ce oneshot. Une œuvre aussi humaine que troublante, qui questionnera les lecteurs jusqu'au plus profond d'eux-mêmes. Sans conteste, voilà l'un des évènements éditorial de l'année !


Documentaires Kodansha Shonen

Nobumi est un jeune père de famille. Il est surtout auteur de livres illustrés destinés aux enfants. À l'instar de nombreux japonais, il sera, le 11 mars 2011, choqué à vie par la triple catastrophe qui s'abat sur son pays. .Un peu naïf, et le cœur empli d'espoir, il décide alors d'envoyer gratuitement plusieurs milliers d'ouvrages jeunesse (dont les siens) pour distraire les enfants de la zone sinistrée. Mais quand il annoncera son don sur son blog, les réactions des internautes seront pour le moins… violentes ! Choqué et meurtri jusqu'au plus profond de son âme, Nobumi va alors vivre une véritable crise artistique, dont une seule issue sera possible : laissant pour plusieurs jours sa vie confortable de tokyoïte, il part en tant que bénévole volontaire, pour aider à la reconstruction de la zone sinistrée du nord est du Japon. Il y découvrira un paysage encore pire que tout ce qu'il avait pu imaginer… Suivez son émouvante histoire vraie, mise en dessins sous la plume des meilleurs mangakas japonais ! Texte: L'éditeur

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Mai 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Je reviendrai vous voir
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

18/03/2016 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le tremblement de terre ainsi que le raz-de-marée qui ont frappé le Japon en 2011 ont été de bien cruelles épreuves pour ce pays qui en a déjà tant bavé de par son histoire. Il faudra toujours se souvenir que deux bombes atomiques y ont été lâchées en 1945. Pour autant, grâce à son courage, ce pays a pu se relever pour devenir la seconde puissance économique mondiale. Certes, la Chine et ses un milliard d’habitants l’ont dépassé mais le palmarès n‘en demeure pas moins très honorable et impressionnant. Un mangaka au bon cœur a décidé d’envoyer des livres pour les enfants suite à cette catastrophe sans précédent. Il est vrai que l’accueil a été plus que mitigé car ce n’était pas la première urgence absolue devant des gens qui ont tout perdu. Quand il se passe des événements tragiques, beaucoup de people se mette en avant pour proposer ce genre d’aide. Cela leur fait au passage de la bonne publicité gratuite. On les retrouve sur internet comme les mecs les plus sympas de la planète. Ce mangaka décide alors d’aller sur place en tant que volontaire pour les aider véritablement. Il est vrai que l’ampleur des dégâts est considérable et qu’il faut tout déblayer avant de reconstruire. Il y a un côté très naïf dans cette bd mais que je ne fustigerai pas car il faut sans doute privilégier ce qui peut accroitre la solidarité entre les hommes. Encore une fois, ce peuple fait preuve de courage et d’effort ce qui suscite toute mon admiration. D’autres peuples peuvent apparaitre beaucoup plus passifs dans ce genre de situation sans vouloir faire de comparaison douteuse. L’expérience retracée dans cette œuvre est tout à fait intéressante avec de beaux dessins qui traduisent malheureusement ce qui s’est réellement passé non loin de Tokyo. Je reviendrai vous voir est une ode à la reconstruction après une terrible catastrophe. C’est plein d’espoir pour l’avenir.

23/08/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Ce manga est basée sur l'expérience réelle d'un illustrateur de livres jeunesse Nobumi. Après la catastrophe qui a frappé le Japon en 2011, il avait eu l'idée d'envoyer des milliers de lives aux enfants dont les siens et les maisons d'éditions ont accepté. Sauf que lorsqu'il écrit ça sur son blog, les gens le traite de monstre qui veut profiter d'une catastrophe pour se faire mousser. Furieux, il décide de partir pour faire du bénévolat et aider les victimes. Le one shot est assez intéressant si on veut voir les dégâts après une grosse catastrophe et comment les gens font pour survivre et tenter de rendre la situation meilleure. C'est bien fait quoique j'ai eu de la difficulté à rester captivé tout le long de l'album. Le dessin est sympa et il y a un truc particulier c'est que plusieurs mangakas ont dessiné quelques cases éparpillées un peu partout dans l'album. Je n'avais jamais vu ça avant dans un manga. En bonus, il y a une interview des deux auteurs et puis les dessins et les commentaires des mangakas collaborateurs. C'est un bon dossier.

18/03/2016 (modifier)