Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Toussaint 66

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 12 avis)

Toussaint est de retour en Bretagne, après un séjour de 15 ans en Afrique, pour l'incinération de sa mère. Il se voit confier la mission de disperser ses cendres au Congo. Il embarque en chemin son ami d'enfance Dantec et Muriel, fille de la serveuse d'un restaurant où ils font étape.


Afrique Noire Congo belge Les week-ends entre copains

Toussaint est de retour en Bretagne, après un séjour de 15 ans en Afrique, pour l'incinération de sa mère. Il se voit confier la mission de disperser ses cendres au Congo. Il embarque en chemin son ami d'enfance Dantec et Muriel, fille de la serveuse d'un restaurant où ils font étape. Au Cameroun, ils décident de passer la nuit dans le quartier noir. Là, après une altercation due à sa couleur de peau, Toussaint se dit qu'il n'a décidément plus sa place en Afrique...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2002
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Toussaint 66
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

23/10/2002 | Kael
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Bon, je suis un peu moins enthousiaste que les autres avis. Oui, cette BD est pas mal du tout, servie par un dessin qui est efficace à défaut d'être particulièrement notable ; avec un scénario qui laisse des surprises et des petites touches sur l'Afrique contemporaine, celle néo-coloniale. C'est aussi une BD au personnage principal très bien campé, un fort en gueule qui s'est exilé en Afrique et veut que le monde lui foute la paix, comme il s'en moque. Mais voila : la BD est bien, mais je n'ai aucune envie de la relire, et je n'ai pas non plus une furieuse impression. C'était bien, j'ai passé un bon moment, mais je n'ai pas tiré grand chose de plus. Ce n'est pas que je vous déconseille, mais ce n'est pas non plus que je vous incite à l'acheter. Une lecture m'a suffit !

03/10/2017 (modifier)
Par Thaugor
Note: 4/5

Histoire très sympathique qui tourne autour d'un personnage : Toussaint. Celui-ci a vécu pendant 15 ans en Afrique loin de sa mère à laquelle il est pourtant très attaché. À la mort de celle-ci, il arrive en retard à son enterrement et il suit ses dernières volontés de répandre ses cendres au Congo. On le suit alors dans un périple où il revient sur le même chemin qu'il avait emprunté 15 auparavant en traversant l'Afrique. Il rencontre les mêmes personnes qu'alors et retrouve ses amis. Grâce à ce périple, il revient en arrière et ça lui permet de réfléchir sur sa vie et ce qu'il souhaite en faire. On y ressent à la fois nostalgie et réflexion sur son futur et son passé. Sa personnalité de pseudo-baroudeur, de gros dur au cœur tendre et avec réponse à tout est très attachante. On découvre une partie de l'Afrique à travers son voyage et les relations entre les « locaux » et les « ex-colonisateurs ». J'ai bien aimé le scénario et les dessins, mais j'aurais préféré une colorisation du même type que la couverture au lieu du noir et blanc. Cela aurait, selon moi, donné des couleurs plus chaudes et accentué le côté africain de l'histoire. C'est le seul petit manque que j'ai trouvé. Cela dit, c'est un bon moment de lecture.

01/10/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Une bien belle surprise !!! Ce petit ouvrage contient une histoire originale avec un personnage centrale entier et anticonformiste. On prend du plaisir à suivre son périple, les dessins tout en nuances de gris sont agréables, le scénario avec ses dialogues truculents s'avère être un exemple de simplicité tout en apportant un contenu copieux. A découvrir.

17/11/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Gloups ! Pas mal du tout !... Toussaint ?... C'est un gars qui croit être revenu de tout. Il a fait les 400 coups -et souvent des plus tordus- sur le continent africain. C'est un mercenaire. Un vrai. Un mec. Pas du tout impressionnable. Et pourtant... le décès de sa mère connu, revenu dans sa Bretagne natale, il apprend qu'elle a préféré la crémation à la terre. Cette terre a laquelle il est fort attaché. Qui plus est : elle a souhaité la dispersion de ses cendres en Afrique ! Toussaint -et le lecteur (dont moi)- va débuter un parcours halluciné et hallucinant qui va le faire revenir sur la terre de ses "exploits" antérieurs. Avec lui j'ai suivi un périple organisé à coups de cassettes audio par sa mère. Avec lui j'ai vécu des "retrouvailles" étonnantes entre un fils et sa mère décédée ; une sorte de parcours initiatique à rebours. Et avec lui, j'ai effectué une visite très particulière d'une partie du continent africain. Une grande histoire pour un album "petit format" en noir et blanc. Une bien belle leçon d'humanité aussi, avec un personnage que rien ne prédisposait à vivre des tels événements. Vraiment surprenant. Une réussite.

20/12/2006 (modifier)
Par Don Lope
Note: 4/5

Une bonne BD effectivement dont seule la fin, quoiqu'assez poétique, m'a un peu déçue. Le reste, notamment le début à l'église, est bien tordant, assez déjanté parfois, et extrêmement original. Je ne suis pas du tout d'accord avec Cassidy: l'Afrique ne sert nullement de carte postale mais est bien le cadre, réaliste et parfaitement retranscrit, d'une aventure teintée de nostalgie. Cette Afrique est effectivement racontée à travers les yeux d'un blanc mais l'époque elle-même, quoique jamais explicite, m'apparait plus proche du milieu du siècle que des années 2000. Il y a, dans cette BD, un côté road-trip initiatique et voyage au coeur de l'âme très réussi, comme le dessin, savoureux et vivant.

14/10/2004 (modifier)
Par Barz
Note: 4/5

J'ai beaucoup aimé cette histoire, je l'ai trouvé très touchante, et aussi très bien racontée, avec une touche d'humour géniale. Quant aux dessins, ils sont superbes, tout en dégradé de gris, le style est propre, Et en prime, ces deux auteurs sont très sympas, et Bretons ! Alors là... :)

20/06/2003 (modifier)
Par Cassidy
Note: 2/5

J'ai un peu de mal avec ce bouquin... D'un côté, le dessin est sympa et l'histoire, sans être foncièrement originale ni particulièrement bien foutue, se suit sans ennui. Et en même temps, ben... Le dialogue "fleuri" lorgne prétentieusement du côté d'Audiard et San-Antonio, mais sans dépasser le niveau de la mauvaise imitation. Le personnage principal, qu'on voudrait nous rendre sympatique et attachant, est un c****** fini ; du coup, difficile d'être touché par son sort. Et puis, comme souvent, l'Afrique est ici une jolie carte postale pleine de magie, de p'tites femmes exotiques, de vieux Blanc pittoresques, de joueurs de tam-tam et de danseurs en pagne et masque de cérémonie dans la brousse... Y a un truc qui m'gène, moi, là-d'dans. J'ai envie de penser que l'Afrique, c'est autre chose qu'un beau décor pour Blancs en quête de dépaysement...

28/01/2003 (modifier)
Par Piehr
Note: 4/5

Excellent, ce One Shot, vraiment. Un véritable voyage, parcours d'un vieux baroudeur chargé de disperser les cendres de sa pauvre mère française au fin fond du congo. Rien que ça ! Les textes sont tous simplement tordants ! Rien à redire, vraiment, j'ai été écroulé plusieurs fois à la lecture de ce tome, et je suis pourtant assez difficile dans le domaine de l'humour. La scène d'introduction de l'église donne directement le ton de l'album, le style des dialogues me rappelant parfois celui du "Grand Large", à la fois travaillé et brut de décoffrage. Vraiment sympa ! Le scénario se tient, et l'histoire très "humaine" nous offre un aperçu de l'Afrique noire attirant, intrigant, aventurier. Les différents personnages ont une personnalité travaillée, Toussaint avant les autres, bien sûr. A lui seul, il fait toute l'originalité de l'album (eh ! c'est tout de même son nom que l'on retrouve sur la couverture !). Le dessin encré est vraiment très sympa, dans un style un peu caricatural. Le trait est assez gras, pas super détaillé, mais l'encrage général donne un aspect "naturel" qui convient parfaitement au récit. Une très bonne surprise, donc, que je vous conseille vivement !

15/01/2003 (modifier)
Par Fubuki
Note: 4/5

Toussaint 66, un véritable chef d'oeuvre selon moi, le défi qu'a relevé Kris et Lamanda est plus que réussi. Le scénario de Kris est captivant, bourré de poésie...et les dessins de Lamanda, en noir et blanc sont vraiment impécables, rien à redire ! Une BD a petit format, made in Delcourt et quand je dis ça ça veut dire que c'est de la bonne BD, toutes les BD's encrages que g lu pour l'instant ont été une très bonne surprise, Toussaint 66 en fait partie... Le scénario est, selon moi, le principal avantage de cette série...basé sur des faits à peu près réel : celle des oncles du scénariste, condensé en un seul personnage : Toussaint. CE dernier viens de perdre sa mère qu'il a vu très rarement car il s'est engagé dans l'armée en Afrique, un joyeux patrouilleur. Voilà que Toussaint se retrouve dans un long périple, celui de faire le deuil de sa "Mamita" et comprendre le passé. Et finit par rencontrer un évènement imprévu : l'amour. Les sentiments des personnages sont dévoilé au grand jour et la grosse brute qu'est Toussaint nous devient sympathique à la longue, les réactions sont totalement naturelle, le cadre de l'histoire par lui-même est magique, dans une Afrique où l'on fait la connaissance de différentes tribus aux moeurs les plus bizarres qu'elles soient. Toussaint est rattrappé par son passé et c'est avec beaucoup de nostalgie que l'on referme cet album, celle du passé de Toussaint qui se retrouve maintenant seule, n'ayant pas profité de ses êtres les plus chers...Ce qui fait la force de ce tome est le rythme que donne à l'histoire Kris, par exemple le début qui est très dynamique et d'autre passage où il laisse le temps. Vraiment un très belle album au niveau scénaristique ! Les dessins de Lamanda sont impécables, j'aime beaucoup. Il ne se prend pas du tout au sérieux et commence d'ailleurs sa caarière de dessinaeur dans l'ombre, si je puis dire, avec une BD chez Delcourt Encrages, je ne suis pas là en train d'insulter cette maison d'édition mais je veux dire que c'est pas la plus lu de toutes les collections de chez Delcourt. Décidemment je suis tombé amoureux du noir et blanc, un véritable art selon moi, qui est aussi dur que la mise en couleur, voir meême plus. Ca m'a toujours fasciné de voir le résultat d'une planche réalisé avec un crayon de papier et avec deux couleurs : noir et blanc. A chaque fois je me rends compte du talent qu'il faut pour maîtriser correctement cet effet de style. Lamanda relève de défi haut la main. Son trait, bien particulier, assez gras a su me charmer, avec ses courbes onduleuses, fluides. Tout est parfaitement maîtrisé quelques planches comme par exemple celle où la fumée de la cigarette de Toussaint forme sa bien-aimée...époustouflant ! Le cadrage est parfait, souvent avec un fond sur double page et des cases qui viennent s'y greffer, vraiment agréable à lire. Vous l'aurez certainement compris, j'ai été emballé par cette série, et au moment ou j'écris ces lignes je me demande encore si je dois mettre 4/5 ou 5/5...une seconde lecture tranchera...

27/11/2002 (modifier)

Excellente surprise que cet album ! J'avouerai avoir été un peu rebuté par la couverture dont les tons oranges ne me plaisent qu'assez peu, mais je ne regrette vraiment pas sa lecture ! Le premier chapitre est à lui seul une petite merveille, de même que la seule première page, où l'on voit un village d'un point de vue très élevé, et une voiture qui arrive à toute vitesse. Ce plan, tout comme le dessin, est superbe. Ce premier chapitre, donc, combine un dessin magnifique avec une mise en scène digne d'une caricature de romans, où coups de théâtre et rebondissements sont monnaie courante. Sans compter les expressions des personnages - géniales - et surtout les dialogues : incisifs, ironiques, irrespectueux, bref, sa-vou-reux ! (Et quelques références des personnages au fait qu'ils sont dans une BD, assez étonnant :) ) Changement de lieu, changement de rythme. Notre "gentil héros" part pour l'Afrique. Si l'humour reste très présent, il se fait moins intense, mais toujours très divers : dessins, dialogues et situations, voilà une belle panoplie. L'histoire commence aussi à se teinter d'une nuance d'émotion - dans le sens noble du terme ! - ce qui s'accentuera encore par la suite... Une chose intéressante dans ce livre, c'est qu'il donne une impression d'originalité assez flagrante, mais je n'arrive pas à savoir pourquoi; si certaines planches bénéficient d'un traitement original et certainement intéressant, elles ne justifient pas cette impression. Le dessin l'est certes aussi : jetez-y un œil, pour ma part j'aime beaucoup ! L'histoire également, assez atypique, avec un rythme changeant. Alors quoi ? Peut-être est-ce tout simplement la combinaison harmonieuse de tous ces éléments... Mais dans le fond, on s'en fiche. Ce qui est important c'est que cet album est vraiment très très bien, qu'il vaut le détour, et que je vous le recommande tout particulièrement. (Culte ou pas ? J'hésite : 4.5, certainement...)

25/10/2002 (modifier)