Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Cassandra

Note: 4.5/5
(4.5/5 pour 2 avis)

Intrigue policière dans les bas-fonds d'une Rome décadente...


Auteurs italiens J'ai changé de sexe Racisme, fascisme Rome

"Encore prête à faire des victimes, Cassandra" ? Telle est la pensée de cette magnifique personne devant son miroir, rasoir à la main, prête à se trancher les veines. Cassandra fut publiée sous le soleil d'Italie par les Editions Tunué. Elle est née de l'imagination d'un certain Giancarlo De Cataldo, auteur du fameux Romanzo Criminale et adaptée sous forme de BD par Leonardo VALENTI au scénario et Marco CASELLI au dessin. Il était une fois une âme pure, perdue dans les bas-fonds d'une Italie gardant des séquelles de son passé historique. Un jour, un beau policier pénètre dans le bar fréquenté par cette âme pure. Elle se dit s'appeler Cassandra... Qui est-elle vraiment ? Et ce policier, qu'a-t-il enfoui dans le très fond de lui-même ? Cassandra est un récit extrait du livre intitulé "Teneri assasissini" (litt. Tendres assassins" de Giancarlo de Cataldo, auteur de Romanzo Criminale. L'histoire est basé sur un fait réel : le témoignage-clé d'un transsexuel a permis aux coupables de meurtres racistes d'être inculpés. A noter, Giancarlo de Cataldo était Juge à Rome. Alors que Leonardo Valenti, scénariste de métier, travaillait sur la série Romanzo Criminale, il soumit à l'auteur du roman d'adapter en BD le récit de Cassandra. Ce dernier acquiesça. Ainsi naquit en Italie, Cassandra en version BD aux éditions Tunué en 2012. On fit appel à un jeune dessinateur au talent prometteur : Marco Caselli. Trois ans plus tard, les éditions Asiatika rachetèrent les droits de publication en France de Cassandra en l'éditant en format hybride : BD/manga. Une histoire sombre sur les divergences entre les êtres, les préjugés et les habitudes des uns et des autres. Un policier qui prête à réflexion...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Septembre 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Cassandra © Editions Asiatika 2015

06/11/2015 | jotaro91
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Je sors cette BD de la fameuse section des perles rares, puisque je me suis approprié le volume et que je l'ai enfin lu. Et verdict ... Ben c'est franchement bien ! Le trait est clairement inspiré du manga, sans trop de doute, mais reste typé européen avec un aspect film noir qui domine dans la façon de mettre en scène. Malgré la lecture rapide, certaines planches sont volontairement contemplatives avec des travelings ou des zooms qui font prendre la pleine mesure d'une situation. En témoigne l'ouverture sur un corps jeté au pied d'un pont. L'histoire semble inspirée de fait réels, mais plutôt qu'une enquête ou une plongée dans la mafia de Rome, c'est surtout une enquête où deux personnes blessées se rencontrent. On va surtout suivre leurs évolutions et comprendre petit à petit ce qu'ils ont subi, avec en toile de fond le déroulé de l'enquête. C'est assez surprenant lorsque j'ai compris que nous ne parlerions pas tant que ça du contexte mais des personnes. C'est un récit intimiste, qui développe les failles de ses personnages d'une bonne façon. Le tout est enrobé dans un constat assez amer du racisme envers les minorités issues des pays arabes et du Maghreb, mais aussi une question sur le virilisme des hommes italiens, sans doute bien trop présent encore. Bref, on navigue dans des thématiques plutôt proche des polars noirs, de considération sociétales et le tout enrobé dans une découverte des protagonistes. Une bonne recette qui prend facilement, avec des fausses pistes dissimulées dans le récit qui m'ont aiguillé vers un certain type d'histoire alors que ce n'est pas du tout le cas. C'est agréable de se faire surprendre de temps en temps. Si je ne pense pas qu'il s'agisse là d'une perle rare, c'est néanmoins un très bon opus du genre policier, bien mené et assez rapide pour ne pas s'enliser dans son sujet. Jamais moralisateur, il se contente de nous montrer des sujets assez graves et parfois tragiques d'une Italie contemporaine. Je suis très content de l'avoir lu !

05/08/2022 (modifier)
Par jotaro91
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

L'adaptation du récit de Cataldo en BD/manga par Valeni et Caselli peut au premier abord étonner par son originalité. On s'attend à feuilleter un livre dont le thème principal est l'enquête policière menée par le héros dans une Rome en proie à la noirceur sociale. Mais, dès les premières pages, le dessin cru, presque agressif retient notre attention et nous éloigne du sujet principal. "Le pays est l'Italie, mais ce n'est pas l'Italie. La ville est Rome, mais ce n'est pas Rome". Il s'agit de la première phrase que nous lisons et l'ambiance est d'ores-et-déjà imposée au lecteur : sombre voire apocalyptique. Puis voilà que surgit le sourire taquin de cette superbe jeune femme répondant au prénom de Cassandra. Elle charmera l'enquêteur, lequel s'interrogera sur ses sentiments à son égard, lui qui fut traumatisé par la mort de son frère jumeau... Un goût d'amertume persiste entre les deux protagonistes sur fond de violence raciste et homophobe. La fin de ce manga est surprenante... Mi BD, mi manga, les dessins sont crus, le thème sur le racisme et l'homosexualité est traité avec justesse. Le scénario est prenant. Une oeuvre que je conseille de lire fortement tant par son originalité que par son esthétisme !

06/11/2015 (MAJ le 06/11/2015) (modifier)