Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mon Etoile Secrète

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

En quittant son bourg natal pour étudier au lycée de Wuhan, la jeune Xiaoxi ne s'attendait pas à un changement aussi radical. Perdue dans l'agitation de cette grande ville, elle se sent moins belle, moins douée et moins légitime que ses camarades de classe.


Chine Les Roux ! Manhua

En quittant son bourg natal pour étudier au lycée de Wuhan, la jeune Xiaoxi ne s'attendait pas à un changement aussi radical. Perdue dans l'agitation de cette grande ville, elle se sent moins belle, moins douée et moins légitime que ses camarades de classe. Sa rencontre avec Yan Huan, la plus belle fille de l'école, et Lin'an, le brillant étudiant, va lui permettre de s'épanouir dans ce nouvel environnement, mais va également la confronter aux émois de l'adolescence... (texte de l'éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Mai 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mon Etoile Secrète
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

25/08/2015 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Grosse surprise que cet album ! En tous les cas, c’est la première fois qu’il m’est offert de lire un shojo doté de telles qualités littéraires (nonobstant quelques malheureuses fautes d’orthographe dans sa traduction). Oui ! De qualités littéraires car la structure même de ce récit, adapté d’un roman semble t-il, donne la part belle au verbe. Paradoxalement, mon regard a cependant été dans un premier temps attiré par la finesse du trait et la luminosité de la colorisation. Les aquarelles de He Wang sont autant d’accroche-œil qui touchent par leur simplicité et leur douceur. Je suis littéralement tombé sous le charme de ce trait. Mais une fois la lecture entamée, la qualité d’écriture m’a surpris. Pas habitué à une telle finesse dans ce qui aurait pu n’être qu’un shojo comme un autre. Le fil narratif, en effet est des plus classiques pour le genre. La jeune fille qui débarque dans une grande ville et tombe amoureuse du plus beau, plus noble, plus intelligent élève de sa classe, vous avouerez qu’il est difficile de faire moins original comme point de départ d’un récit romantique. Pourtant, Qiaolin Wang se démarque rapidement de ses condisciples grâce à la finesse de son portrait. Le portrait qu’elle dresse de son héroïne et par là même d’une certaine jeunesse chinoise nous entraîne dans un monde bien plus complexe que ce qui nous est d’ordinaire offert. J’ai aimé ce profil, j’ai apprécié pouvoir suivre le cheminement de la pensée (souvent tourmentée, la demoiselle souffrant d’un gros complexe d’infériorité) de Xiaoxi. A contrario, certains passages, certains dialogues, certaines réflexions s’avèrent très puérils… mais logiques puisque les personnages eux-mêmes oscillent entre l’enfance et l’âge adulte. L’équilibre est fragile, pas toujours bien conservé mais, au final, je demeure sur un bon sentiment. A lire par tout amateur de shojo qu’un peu de texte n’effraye pas. Voici une romance pertinente par certaines de ses réflexions, touchante dans la fragilité de son personnage principal, poétique à l’occasion. Un véritable coup de cœur !

25/08/2015 (modifier)