Vénéneuses

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Inséparables Domitille et Nour vivent leur adolescence à la vitesse d’un cheval au galop. Soirées, abus, amours dangereuses, relations compliquées… Jusqu’où cela va-t-il les mener? Une chronique adolescente sans concession.


Adolescence

Une fois de plus, Domitille a l’oreille vissée à son smartphone, en communication directe avec Nour, sa meilleure amie. Une fois encore, la discussion tourne autour de la soirée. Celle pour laquelle elles n’ont rien à se mettre. Celle à laquelle Domitille mettra uniquement les pieds, dans l’espoir de taper dans l’œil du beau Gatien. Le seul souci c’est que cette conne d’Anne-Laure est aussi dessus. Ça risque donc de saigner. Mais Domitille s’en fout : c’est sûr, ce soir, Gatien est pour elle. En attendant, c’est sa main qui saigne après avoir vrillé le verre du miroir qui lui renvoyait l’image de ce corps qu’elle a décidément bien du mal à aimer. Quelques gouttes de sang sur sa main et quelques gouttes également dans le fond de sa culotte, histoire de lui rappeler qu’elle est devenue cette femme dont elle ne veut pas. De son coté, Nour cherche, elle, une tenue de camouflage. Elle ne veut pas qu’on la remarque et se fout de Gatien, même si elle doit reconnaître qu’il a bon cul et qu’elle sait que c’est « un chaud »… En tout cas, dans moins d’une heure débute la soirée et c’est le moment d’aller chercher Domitille avec, pour chauffeur, son père, au volant d’une belle décapotable blanche rugissante...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Février 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Vénéneuses
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

12/08/2015 | Erik
Modifier


Par ArzaK
Note: 4/5

Vénéneuses raconte l'histoire de Domitille et Noum, deux adolescentes de quinze ans, amies depuis leur petite enfance. Éprises de cette rage adolescente qui les fait désirer tout, tout de suite, elles brûlent la vie par les deux bouts, ne sachant pas très bien comment être aimées des garçons sans devenir à leurs yeux des filles de mauvaise réputation. Usant de couleurs ultra vives et d'un trait fin et délicieusement sinueux, Thomas Gilbert dresse une troublante et funeste fable sociale à travers un double portrait d'adolescentes aussi troublantes qu'effrayantes. Un travail d'équilibriste pour une chute mortelle. Je peux comprendre les deux avis ci-dessous. Il est difficile de comprendre ces jeunes filles, de les trouver sympathiques et d'avoir de la compassion pour elles, mais je ne pense pas que c'était le but de l'auteur. J'ai pour ma part été complètement pris par ce récit, assez original en bande dessinée.

26/01/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Pauvres petites filles riches et tristes!, Comme dit dans l'avis précédent je n'ai moi aussi éprouvé aucune compassion pour ces deux jeunes filles qui partent dans une sorte de trip suicidaire, à grand coup de shooter et drogues variées. Au début je voulais juste dire que je n'étais pas dans la cible et basta! Mais je trouve que c'est finalement trop facile et certaines critiques passeraient à la trappe. Vu mon âge je ne suis pas dans la cible de Titeuf ou Boule et Bill, mais je peux reconnaitre à ces BD des qualités intrinsèques. Ici avec ces "Vénéneuses", tout le problème vient du traitement des choses. Deux filles qui sortent tous les soirs, (pourquoi pas ?), qui à chaque fois se mettent mal, drogues, alcools et en recherche de sexe doivent nous apitoyer et faire pleurer sur les affres du passage à l'âge adulte car elles hésitent pour baiser entre machin et truc. Oui l'adolescence est une période difficile oui les adultes et les parents sont des cons oui nous vivons dans un monde de merde; à la lecture de cette BD je me dit qu'il y a deux ou trois coups de pompes dans le derche et une petite soupe de phalanges qui se perdent!! Au final pour nous expliquer l'ultime décision des filles les auteurs nous glisse, un, une allusion au mythe de l'antiquité et deux, cette histoire de "viol". Au risque de passer pour un gros macho ou un vieux con je trouve la ficelle assez grosse pour ne pas dire facile. Ajoutons à l'ensemble un dessin très flashy, djeun's, sur des dessins peu mémorables vous comprendrez que je ne puisse recommander cette BD.

30/09/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Encore le portrait d'une jeunesse dorée rebelle qui revendique le droit de faire la fête, de consommer du shit et de s'envoyer en l'air inconsidérément. Je n'ai eu malheureusement aucune compassion pour ces deux filles vénéneuses qui se consument littéralement sous nos yeux. C'est une sorte de Thelma et Louise mais d'un mauvais genre plutôt underground. Oui, il n'y a aucune grâce et légèreté et c'est même sans doute fait exprès. Le dessin est assez anguleux mais il passe plutôt bien. C'est surtout la débauche de couleurs qui crée une atmosphère un peu spéciale. L'auteur nous met mal à l'aise dès les premières pages. Encore une fois (voir "Oklahoma Boys"), il n'aborde pas les choses de la manière la plus simple. C'est complexe que de comprendre le lien fusionnel entre ces deux filles qui vont sombrer. On nage parfois en pleine fantasmagorie pour vite retomber dans la plus cruelle des réalités. Je sais pas mais sur mes dix dernières lectures, elles se terminent de manière tragique. Est-ce l'époque qui veut cela ? Oui, l'auteur nous dresse le portrait d'une jeunesse finalement assez fragile. La recherche de l'amour et de l'équilibre est parfois assez difficile. Alors, vénéneuses ? Assurément !

12/08/2015 (modifier)