La Traque (Delcourt)

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Entre la série « Homeland » et les romans de John Le Carré, « la Traque » raconte une chasse à l’homme très réaliste, celle de Ben Laden menée par le FBI après les attentats du 11 septembre 2001.


9/11 Ben Laden

Novembre 2001, Kaboul. Cindy, agent spécial du FBI, est à la recherche de l’homme qui a brisé son pays, Ousama Ben Laden Ruses, tortures, techniques d’intimidation, la jeune femme est bien décidée à user de toutes les méthodes pour obtenir des informations. Quand elle fait la rencontre de Batoor Khan, un Afghan qui parle anglais et souhaite collaborer contre les Talibans, elle pense se rapprocher du but.

Scénariste
Dessinateur
Jef
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Octobre 2014
Statut histoire Série en cours (prévue en 3 tomes) 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série La Traque (Delcourt)
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

14/12/2014 | Blue Boy
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

La traque raconte le récit de la recherche de l’homme le plus détesté au monde après les attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait plus de 3000 victimes innocentes d’un pays moderne et démocratique. L’infâme monstre se terrait dans les grottes de l’Afghanistan avant d’être secouru par des agents pakistanais pour y mener une vie paisible pendant 10 ans. C’était sans compter sur notre héroïne Cyndi un agent de la CIA en liaison avec les afghans. Certes, le terrorisme est également une affaire de point de vue. Ces attentats ont été orchestrés pour venger les palestiniens qui sont tués chaque jour au nom de la liberté d’avoir un pays sans doute non démocratique. Il est vrai que le trader américain qui se rend chaque jour à son travail est concerné par ce qui se passe au bout du monde. Le terrorisme tue aveuglément. C’est un mal qu’il faut combattre par tous les moyens pour conserver une dose d’humanité. Certes, il faut passer par la torture mortelle. En effet, notre héroïne va se salir les mains afin d’obtenir les précieuses informations qui aideront le président Obama à mettre la main sur l’immonde. C’est sans concession et c’est sans doute ce qu’il faut. On observera une critique sévère et justifiée de l’administration Bush qui n’a pas fait son travail en s’en prenant à l’Irak et en s’éloignant de l’objectif pour le laisser filer. On connait à peu près le déroulement des opérations qui ont conduit à l’arrestation en bonne et due forme du chef de l’organisation terroriste. Cette bd va juste montrer des détails qu’on ne connaissait sans doute pas. Sur la forme, c’est un dessin réaliste plutôt froid et imprécis qui colle bien à la situation assez rigide. Une bd de géopolitique qui aide sans doute à y voir plus clair dans ce panier de crabes.

29/06/2017 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Cette série est donc une suite de 9/11, des mêmes auteurs (avec Corbeyran en co-scénariste), et propose donc de mettre un point final à l'histoire d'Oussama Ben Laden, avec les derniers mois qui ont permis de remonter sa trace. Les personnages sont les mêmes, entre le chef terroriste et son entourage, mais aussi l'homme d'affaires Saïd-François Mohammed, au passé trouble, et l'agent Mayer, qui travaille pour la CIA et s'assoit sur un certain nombre de règles d'éthique. Personne, ici, n'est tout noir ou tout blanc, et le Président des USA pas plus que les autres. C'est ce que j'aime dans les scenarii de JC Bartoll : au sein de la recherche pour coller au plus près de la vérité, et avec les trous comblés par son sens de la véracité, ce choix de n'épargner personne. L'agent Mayer va d'ailleurs, par son manque de vigilance, causer un accident marquant. Mais cela ne va pas l'empêcher de continuer sa quête. Jef est encore une fois auxc pinceaux, et la nervosité de son trait allié à ce souci du réalisme va encore faire merveille. J'attends le tome 3 avec impatience.

28/12/2015 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

A mi-chemin entre la fiction et le documentaire, ce thriller géopolitique, dont l’action se joue entre la Maison blanche et l’Afghanistan, est visiblement le résultat d’une enquête journalistique fouillée, et met à jour certains faits ignorés du grand public à propos de Ben Laden, notamment la complaisance douteuse des services secrets US à son égard… Si le style réaliste du dessin et le mode narratif très nerveux restent dans les rails d’un académisme mille fois empruntés, on peut dire que cela fonctionne plutôt bien, et après tout, on ne demande rien d’autre à ce type de récit qui devrait sans doute toucher son public. Et même si l’on connaît l’issue de cette traque, on a envie d’en savoir plus sur les zones d’ombre qui subsistent dans la version officielle donnée par le gouvernement américain. Ne reste qu’à espérer que les deux prochains tomes tiendront les promesses du premier. A ce titre, on peut une fois encore souligner l’honnêteté de la maison Delcourt d’annoncer la couleur au dos : non, il ne s’agit pas d’une série à rallonge de plus, mais limitée à trois tomes.

14/12/2014 (modifier)