Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Féminax & Walkyrax

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Parodie féministe et germanique d'Astérix


Auteurs Allemands Autour d'Astérix Parodies et pastiches

En Germanie, une village de femmes résiste encore et toujours à l'adversité. Elles tapent sur les Romains. Et se tapent parfois les hommes du village de Macho le plus proche.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 1994
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Féminax & Walkyrax
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

05/12/2014 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Astérix ayant connu à peu près autant de succès en Allemagne qu’en France (ce qui au passage prouve le talent de Goscinny, qui a su créer un univers qui n’est pas si « franchouillard » qu’on voudrait bien le laisser croire), il était normal qu’il soit l’objet là aussi de caricature et de parodies. C’est le cas ici dans cette parodie à l'origine publiée en 1992 en Allemagne, et dont l’auteur est une femme – ce qui n’est pas si courant dans l’univers parodique je pense. Allemagne oblige, on retrouve un mixe entre Astérix et l’univers des Nibelungen (déjà dans le titre…). Et l’histoire se passe en Germanie, le nom des personnages du village ayant lui aussi subi des transformations. De plus, autre originalité, tous les membres du village sont des femmes ! Une parodie féministe d’une série dans laquelle elles sont habituellement cantonnées aux personnages secondaires… Un village de femmes, mais qui ont affaire à des hommes, lorsqu’une galère romaine remonte le Rhin, ou lorsqu’il est temps de copuler avec les habitants d’un village d’hommes. Une fois cette « copulation » effectuée, chacun retrouve son village et ses querelles. Bref, un album féministe, dans lequel les femmes affrontent un village de machos et des Romains toujours aussi ridicules que dans l’œuvre originale. Ceci dit, si cette parodie est originale à plus d’un titre, ce n’est pas non plus un album transcendant. Il se laisse lire, mais on n’y trouve pas l’humour génial de Goscinny. Quant à l’achat, encore faut-il le trouver… Note réelle 2,5/5.

05/12/2014 (modifier)