Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Noé

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

L'idée première du récit est venue d'un rêve, d'une image surréaliste ; celle d'un scaphandier tirant, en plein désert, un gigantesque navire délabré. Cette vision symbolise d'une certaine façon la création artistique : l'auteur est un scaphandier remorquant ce lourd et absurde fardeau. Il avance, peinant dans l'espace de la page blanche, non moins vaste que le désert où il essaye de laisser une trace, un sillage. Stéphane Levallois ne s'est pas contenté de laisser son imagination dériver au gré des nombreuses rencontres que pourrait faire son personnage. Au contraire, il s'est efforcé d'ajouter une vraie cohérence narrative et poétique en donnant une multiplicité de significations au parcours de l"Arche" (de Noé). Au rythme des pages, le lecteur se laisse agréablement surprendre. Cette étonnante et surréaliste ballade, bien que muette, se lit avec la même passion qu'un polar ou qu'une aventure de science-fiction.


Absurde BD muette Tohu-Bohu

L'idée première du récit est venue d'un rêve, d'une image surréaliste ; celle d'un scaphandier tirant, en plein désert, un gigantesque navire délabré. Cette vision symbolise d'une certaine façon la création artistique : l'auteur est un scaphandier remorquant ce lourd et absurde fardeau. Il avance, peinant dans l'espace de la page blanche, non moins vaste que le désert où il essaye de laisser une trace, un sillage. Stéphane Levallois ne s'est pas contenté de laisser son imagination dériver au gré des nombreuses rencontres que pourrait faire son personnage. Au contraire, il s'est efforcé d'ajouter une vraie cohérence narrative et poétique en donnant une multiplicité de significations au parcours de l"Arche" (de Noé). Au rythme des pages, le lecteur se laisse agréablement surprendre. Cette étonnante et surréaliste ballade, bien que muette, se lit avec la même passion qu'un polar ou qu'une aventure de science-fiction.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2000
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Noé
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

15/09/2002 | ArzaK
Modifier


Par Nounours
Note: 1/5

Le dessin de Levallois est très intéressant. Mais voilà, je n'ai strictement rien compris à l'histoire... S'il y a d'ailleurs une histoire. Je n'affectionne pas particulièrement les Bds d'anticipation, ni les récits surréalistes. J'ai été servi.

28/02/2008 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

"Noé" de Levallois est sans doute à sa manière l'un des plus bels héritiers de l'Arzack de Moebius. Ce raprochement pourra paraître bien étrange au lecteur qui feuilletera cet album. C'est vrai que le dessin de Levallois, aussi magnifique soit-il, est très éloigné de Moebius. L'imaginaire visuel également. Mais ce qui rapproche ces deux albums est plus fondamental que ces apparentes différences. Ces deux oeuvres ne s'en tiennent jamais à un simple scénario, clair comme de l'eau de roche, mais plutôt à un processus narratif proche du rêve. Ils mettent en scène un monde immaginaire où tout est possible, une aventure graphique muette jamais achevée qui étonne à chaque case. Noé est une bd rare, tout comme l'était Arzach en son temps. Ne me demandez donc pas d'expliquer ce récit, d'en raconter son sens. Il n'en a pas un, mais plusieurs et n'en est pas creux pour autant. Reste à savoir si la plupart des lecteurs sont prêts à accepter ce type d'aventure...

15/09/2002 (modifier)