Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Odyxes

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Un jeune étudiant en médecine, à Paris se réveille dans la peau d'un marin de la Grèce antique...


Au temps de la Grèce Antique Christophe Arleston Lanfeust Mag Voyages dans le temps

Oscar Rimbaud est étudiant en médecine, à Paris. Mais il se réveille dans la peau d’un marin de la Grèce antique, commandant une flottille. Est-il en train de rêver ? Non, tout autour de lui semble trop réel. Et il a le souvenir de cette fille étrange, rencontrée à l’hôpital, qui l’a attiré chez elle... En attendant, coincé dans un port égyptien, il doit trouver le moyen de ramener ses hommes en Grèce, et va pour cela utiliser quelques unes de ses connaissances modernes. Oscar, devenu Odyxes, va s’ingénier à survivre dans un monde rude qui s’avère plus complexe qu’il ne l’imaginait, et tenter de comprendre pourquoi il a été projeté dans ce passé lointain...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Août 2014
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Odyxes
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

24/09/2014 | PAco
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

La nouvelle série d'Arleston est pas mal quoique le premier tome ne m'a pas totalement convaincu. Il faut dire que si je trouve que certaines idées sont pas mal, j'ai tellement lu d'histoires avec des gens qui se retrouvent dans un autre univers qu'à la longue je suis un peu blasé par ce concept et il n'y a rien dans ce premier tome qui m'a donné l'impression que j'allais lire un truc formidable. Je suis tout de même content de voir qu'Arleston est capable de se renouveler et qu'il peut faire autre chose que de la fantasy. Le dessin n'est pas mauvais, mais je ne suis pas trop fan des couleurs.

12/04/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est vrai que j'avais eu ma dose des séries d'Arleston. Je les avait porté aux nues avant d'être totalement gavé par une exploitation quasi-commerciale du monde de Lanfeust. J'avais toujours eu jusqu'ici une extrême tolérance par rapport aux différentes suites et autres spin-off. Cependant, avec Arleston, c'était prévisible et cela partait dans la franche déconnade. Il fallait que cela s'arrête. J'ai zappé l'auteur pour passer heureusement à autre chose. Il y a deux ans j'avais lu Ekhö, monde miroir qui m'avait déjà un peu interpellé car je percevais déjà du changement. Avec Odyxes, la maturité est atteinte. Je veux dire par là que l'auteur a enfin produit une histoire originale qui se démarque de son succès Lanfeust. J'ai beaucoup aimé et je n'aurais pas cru que cela soit encore possible. Certes, on reste quand même dans son univers et avec ses codes. Néanmoins, il y a quelque chose d'accrochant. Un mot pour dire que j'ai également apprécié le travail du dessinateur dans ce style semi-réaliste autant pour les scènes d'antiquité que ceux dans le Paris d'aujourd'hui. En conclusion, je suivrais avec plaisir cette nouvelle série qui semble se démarquer de l'héroic fantasy habituelle. On garde l'humour mais plus fin et on suit l'aventure certes fantastique.

22/02/2015 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Et revoici Arleston ! Après mes retrouvailles avec le sieur à travers Ekhö, monde miroir que j'avais trouvé d'assez bonne facture ma foi, j'étais curieux de voir ce qu'il allait nous concocter avec cette nouvelle série "Odyxes". Cette fois-ci c'est le dessinateur Steven Lejeune qui vient s'y frotter pour mettre tout ça en images. J'avoue ne pas connaitre son travail, je découvre même qu'il a participé au tome 4 de la série Les Chroniques de Sillage. Et c'est ma foi plutôt une bonne surprise. J'ai apprécié son sens de la composition et son goût du détail qui donnent à ses planches énormément de vie et d’allant. Même si on pourra chipoter sur quelques raccourcis, ses planches tiennent parfaitement la route et font preuve d'une grande efficacité dans la narration. Ce qui est parfait au vu du rythme soutenu que veut imposer le récit concocté par Arleston. Et comme on dit, "on ne se refait pas !". Car si "Odyxes" est à des lieues de Ekhö, monde miroir sur bien des points, la trame centrale de ces mondes parallèles ou qui se télescopent reste un sujet de prédilection pour le scénariste qu'il est. Ici, c'est le personnage Oscar Rimbaud, étudiant en médecine à Paris de nos jours, qui va se réveiller en pleine tourmente sur un navire grec en pleine antiquité... L'album se construit en va-et-vient entre ces deux temps où Oscar devient Oxydes et découvre avec ses yeux et son savoir du XXIe siècle la civilisation antique. Jusqu'ici, rien de bien extraordinaire au niveau du scénario me direz-vous. Heureusement, au fil de son adaptation à ce monde, on découvre petit à petit certains éléments qui changent la donne et (re)donnent de l'intérêt et une touche de mystère à ce premier tome introductif. Alors même si on reste un peu sur notre faim en refermant ce premier tome, Arleston a du talent pour nous donner envie de lire la suite de ces aventures et qu'il a la chance d'être très bien servi par le dessin de Steven Lejeune. Seul bémol à mon goût : la colorisation de l'album que je trouve un peu criarde ou contrastée par moment. A suivre donc...

24/09/2014 (modifier)