Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Tu n'es pas le bon dieu petit Chinois

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Aventures en terre australes, microcosme exotique qui sert de décor aux exploits d'un médecin volant


Océanie Pilote

Ian McDonald sauve des malades dans le bush australien, un territoire très étendu qu'il parcourt en avion il s'oppose aussi à des malfaiteurs, et il est victime du racisme ambiant parce qu'il soutient un Chinois combatif et courageux en lice pour le poste de maire.. ..dans cette histoire, les clichés ne sont pas toujours respectés, et les bons ne gagnent pas à chaque fois, c'est ce qui rend cette série originale.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1981
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Tu n'es pas le bon dieu petit Chinois
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/09/2014 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cet album regroupe 2 récits publiés en 1972 et 73 dans le journal Pilote : le Grand complot qui voit le médecin Ian Mcdonald se mêler de politique au sujet d'élections locales. Bien-sûr ça dérange du monde, il se heurte à des rivaux redoutables ; le second épisode qui donne son titre à l'album se conclut par la mort de son héros. C'était en 1973 d'une audace incroyable, le scénariste Vidal utilisant un procédé déconseillé voire carrément interdit à cette époque, on ne faisait pas mourir un personnage surtout si sympathique. Ces 2 épisodes sont les derniers d'une série que Pilote publiait sous le nom de "Ian McDonald" entre 1969 et 1973, qui ne connut que 4 récits en couleurs, dont le premier titré Le Médecin volant, fut repris en 1976 par le journal Tintin. Ils ne furent pas édités en albums, il fallut attendre 1981 pour que Dargaud édite un seul album. Le héros en était donc Ian McDonald, un médecin qui effectuait ses visites en petit avion, inspiré paraît-il d'un authentique médecin volant. Il paraît que la pratique est courante dans cet immense pays, et la série pourrait bien avoir été inspirée à Vidal par "Air Hawk and the flying doctors", une véritable Bd australienne de 1959 dessinée par John Dixon qui voyait une compagnie de taxis volants aller secourir des fermiers ; elle a même été publiée en France vers 1985 dans le pocket Atemi, je me souviens en avoir lu des épisodes. La série fut donc arrêtée en 1973, c'est l'époque où Pilote virait toutes les séries classiques pour les refourguer chez Tintin, et de toute façon, Parras ne put la reprendre car il crée dans ce même journal sa série Les Mystères de Chinatown, puis ce sera les Inoxydables. C'est dommage car c'était de bonnes histoires, je l'aimais bien, et j'appréciais le grand soin du dessin de Parras assez vigoureux comme chez beaucoup de dessinateurs espagnols qui travaillaient en France à cette époque. Une série intéressante et humaniste à découvrir, livrée dans une belle version noir et blanc.

15/09/2014 (modifier)