Vives voix

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Et si Benny devenait un martyr ?


Atrabile Auteurs suisses

Tombé en catatonie, Benny semble au bout du bout du rouleau. Après des années de bonheur avec l’être aimé, le voilà seul, abandonné. Ô Benny, les signes avant-coureurs étaient là : ces appels qui restent sans réponse, ces absences qui s’allongent. Benny en souffre ; pour les amoureux comme pour les chiens, le temps se multiplie par sept… Mais voilà Benny désormais seul, véritable portrait du désespoir amoureux. Un… deux… deux et demi… Impossible de sortir de ce lit ! Et si la solution, pour s’en tirer, c’était la colère ? La même qui gronde dans la rue et qui fait dresser des barrières. Alors, à cause d’un geste dont il ne mesure pas la conséquence (un lancer de brique qui va coûter la vie à sept flics), voilà Benny propulsé icône d’une révolution en cours. La répression est sanglante, tout autant que la révolte, et bientôt ce sont les corps de centaines de Benny Adam qui jonchent le sol... (texte : Atrabile)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Vives voix
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

31/08/2014 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

A chaque fois que je lis un Baladi, je me dis, cette fois-ci, je vais peut-être comprendre... Et ça ne rate jamais, je ne comprends pas grand chose. Cette fois-ci il promène son héros récurrent, Benny, le citoyen lambda par excellence, en pleine dépression amoureuse, et icône de toute une révolution à cause d'un geste malheureux, mais si symbolique. Le personnage est encore une fois ballotté, il subit l'histoire et se retrouve cloîtré... Cette fois-ci c'est quand même un peu plus linéaire, moins délirant ou décousu, mais l'intérêt reste à mon goût assez limité... Je n'ai rien contre le graphisme de Baladi, cette simplicité teintée de sensualité (parfois à la limite du vulgaire) ; il a le don d'être à la fois expressif et abstrait, l'essentiel du récit passant dans les dialogues. Pour le reste, bof bof...

31/08/2014 (modifier)