Le Chef de Nobunaga (Nobunaga no chef)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Ken est un cuisinier de notre temps. Mais un jour il se réveille dans le Japon du XVIème siècle en pleine époque Sengoku, « l’ère des pays en guerre ». Ayant entendu parler de ce cuisinier de talent vivant à Kyoto, Nobunaga, gouverneur féodal, décide d’en faire de force son cuisinier personnel… Une incroyable histoire mêlant guerres et gastronomie !


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Bouffe et boisson Hôbunsha Le Japon historique Seinen

Ken est un cuisinier de notre temps. Mais un jour il se réveille dans le Japon du XVIème siècle en pleine époque Sengoku, « l’ère des pays en guerre ». Ayant entendu parler de ce cuisinier de talent vivant à Kyoto, Nobunaga, gouverneur féodal, décide d’en faire de force son cuisinier personnel… Une incroyable histoire mêlant guerres et gastronomie !

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Mars 2014
Statut histoire Série en cours (24 tomes parus au Japon, en cours) 20 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Le Chef de Nobunaga
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

31/03/2014 | Pasukare
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je poursuis mon exploration de l'univers des mangas. Je suis tombé sur ce titre sans grande conviction. Il s'agit encore d'un scénario temporel envoyant un homme dans le passé. Cependant, la surprise est qu'il s'agit d'un chef cuisinier et qu'il est envoyé visiblement à une époque de trouble dans le Japon du XVIIème siècle. On se demande dès lors comment il fera pour survivre à cette époque. Il croisera la route du fameux Nobunaga, gouverneur féodal redoutable et ambitieux. Nous voilà embarqué pour l'aventure ! J'ai bien aimé ce récit qui même habilement la gastronomie et l'art de la guerre. C'est une combinaison visiblement gagnante car originale. Par ailleurs, le dessin est magnifique jusque dans les détails des décors. On sent tout de suite que c'est un manga de grande qualité avec une narration claire et efficace. Je n'hésite pas à mettre les 4 étoiles franchement mérités. On ne s'ennuiera pas. Cette série est une belle découverte.

18/10/2015 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Au fil de mes lectures de mangas depuis plusieurs années maintenant, plusieurs thèmes se dégagent pour lesquels j’ai une nette préférence : les mangas qui m’instruisent sur certains faits historiques et les mangas qui me dévoilent les mystères et l’étendue de la gastronomie japonaise. Les premiers nourrissent ma culture générale tandis que les seconds stimulent mes glandes salivaires ! Alors avec ce « chef de Nobunaga », je suis doublement servie car autour de faits historiques avérés (la série est, comme le « Cesare » de Ki-oon recommandée par le magazine Historia, c’est donc du sérieux), les auteurs nous mettent l’eau à la bouche avec de nombreuses découvertes culinaires, également en accord avec l’époque puisque notre cuisinier du XXIème siècle, parachuté en pleine époque Sengoku (sans qu’on en connaisse encore la raison à ce stade de la lecture), travaille avec les ingrédients connus de l’époque en y apportant sa petite touche personnelle. Ce dernier est également très calé en psychologie et en gastronomie internationale car il est capable d’adapter ses recettes aux diverses situations et divers personnages pour lesquels le gouverneur Nobunaga lui demande de cuisiner (j’y aurais bien goûté à ce caldo verde moi…). Graphiquement c’est perfectible mais, l’intérêt de la série n’étant pas là, je pardonne sans problème les petits défauts du dessin. Le succès de la série au Japon est énorme (1,2 million d’exemplaires déjà vendus là-bas!), elle a été adaptée en série télévisée et une seconde saison est d’ores et déjà prévue pour le mois de juillet 2014, un succès amplement mérité. Un 3/5 pour commencer, j'attends le T3 pour voir si on tourne en rond ou pas, car c'est le risque que je vois avec cette série. En conclusion moi je dis : c'est franchement pas mal du tout, alors « Chef, la suite ! ».

31/03/2014 (modifier)