Les Étiquettes

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Frédéric est auteur de bande dessinée. Il a même une série à succès. Mais la vie n’est pas aussi drôle qu’on se l’imagine quand on fait de la bande dessinée. Entre la vie de famille compliquée, les déboires en festival, les doutes, sans parler du manque d’inspiration… C’est vrai, que faire quand on est auteur et que l’on n’a plus rien à raconter ? Mais Frédéric va trouver la solution en parlant de ce qu’il connaît le mieux : sa vie, tout simplement ! Raconté sous forme de tranches de vie comiques, surréalistes, absurdes mais toujours emplies de tendresse, ce roman graphique dévoile une autre facette du talent de Clarke. Avec son dessin identifiable au premier coup d’œil, l’auteur de Mélusine nous montre qu’il est aussi à l’aise dans l’humour grand public que dans le récit intimiste.


Profession : bédéiste

Clarke, l'auteur de bande-dessinée humoristique, nous livre ici un récit bien plus intimiste. Car en effet, nous allons rentrer dans son quotidien, voir la vie de l'homme derrière l'auteur. Histoires de couples et d'amitiés, de paternité et de BD, la vie de Clarke navigue entre les lieux et les projets, les espaces et les personnes. Alternant humour, intimiste et sérieux, la BD nous livre la vie d'un dessinateur, tout simplement.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Février 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Étiquettes
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

20/02/2014 | gruizzli
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur gruizzli

Le vrai coup de cœur de mes dernières lectures. J'en suis ressorti enchanté, et il faut avouer, il y a de quoi. J'aime beaucoup ce que fait Clarke en général, même si je reconnais parfois une tendance à un humour simple. Mais son dessin est bon et j'aime beaucoup sa façon de faire. Du coup, lorsque je vois une BD plus intimiste sortir, je n'hésite pas une seconde et je fonce. Et j'ai bien fait. Le trait de cette BD est entièrement en noir et blanc, avec le style si particulier de Clarke, qui pose une ambiance parfois étrange, sans nuances d'ombres, juste les contours qui se fondent parfois dans le bord de la case. C'est du coup très déroutant, surtout quand la BD se veut humoristique, mais personnellement j'adore. Ensuite, et surtout, il y a l'histoire. Enfin, les histoires. Clarke nous croque sa vie en quelques coups de crayons, et franchement c'est génial. La vie de ce dessinateur, comme pourrait être la vie de n'importe qui aujourd'hui, entre le boulot, les enfants, le mariage et les autres tracas quotidiens. C'est un album de tranches de vie, clairement. Mais ce qui en fait toute la force et toute la saveur, c'est les différences de ton. Les histoires s'enchainent, et si une partie est clairement humoristique, surtout dans la chute, l'autre partie est franchement sérieuse et intimiste, sur des sujets graves. C'est une contemplation de la vie, simple et franche. Plusieurs histoires aussi contiennent du sérieux et quelques touches d'humour, principalement dans la dernière case, mais dans un ton sérieux le reste du temps. Clarke prend aussi son temps, et plusieurs histoires sont simplement muettes, beaucoup de moments de contemplation, de calme. Ce que j'ai adoré, et qui en un sens m'a rappelé Le combat ordinaire, c'est que c'est simplement sa vie, mais vue au travers de la BD. Clarke se met en scène sans se cacher, et on découvre un auteur touchant et attendrissant. Un auteur qui nous est vite sympathique et qu'on suit avec un grand plaisir. Lorsque j'ai fermé la BD, j'en aurais eu une petite larme à l'oeil en quittant ce petit monde. Et puis, la BD contient des moments franchement drôles, des moments touchants, des moments graves, des instants philosophiques, des touches de tristesse ... C'est très complet, et on n'a jamais le temps de s'ennuyer. Jusqu'au bout j'ai été pris dedans. Et c'est vraiment plaisant. Sans compter que l'auteur joue avec le lecteur, notamment dans une histoire où l'on ne voit pas les personnages, se contentant de les entendre. A nous d'imaginer, de les voir. C'est bête comme chou, mais je trouve que c'est sympathique, glissé comme cela dans l'ensemble. On pourra aussi noter le titre, très intéressant, qui concerne surtout deux histoires du recueil, mais qu'on peut aussi interpréter comme une volonté de Clarke de montrer qu'il ne faut pas résumer quelqu'un à des étiquettes, lui y compris. Ce n'est pas qu'un auteur, celui de Mélusine ou des Histoires à lunettes, c'est aussi quelqu'un. Et de nous présenter qui il est derrière tout ça. Là encore, j'aime beaucoup cette façon de faire, simple, qui nous fait aussi un peu réfléchir. En résumé de ce pavé, j'ai tout simplement adoré ce petit moment d'intimité avec Clarke, un auteur que décidément j'apprécie de plus en plus, simplement pour son trait et sa façon de faire. La BD est franchement touchante, mais sait aussi être drôle et sérieuse, c'est pour tout les goûts. Si vous aimez les récits intimistes qui ne se centrent pas sur un seul sujet, allez-y les yeux fermés, je vous garantis que vous ne serez pas déçu. Moi c'est mon gros coup de cœur du moment.

20/02/2014 (modifier)