Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ?

Note: 3.93/5
(3.93/5 pour 14 avis)

Par petites touches, Zidrou et Roger nous font partager le quotidien de Michel et de sa maman. Michel a 43 ans et souffre de déficience mentale. Catherine a 72 ans et veille sur son fils.


Auteurs espagnols Dargaud Handicap Les prix lecteurs BDTheque 2013 One-shots, le best-of

Catherine a 72 ans. Elle est veuve. Son fils de 43 ans, Michel, vit encore avec elle. Il faut vous dire que Michel est handicapé suite à un accident de voiture. Permettez-nous de vous raconter par petites touches, par petites tranches de vie, le quotidien de cette héroïne. Permettez-nous de tenter de capturer ses émotions, de traduire en quelques pages une vie de sacrifice et d'amour. Une belle vie en somme. Et croyez-le ou non, en sa compagnie et celle de son fils, nous allons vivre de bons moments. De moins bons aussi, bien sûr. Mais n'est-ce pas le lot des héros que de souffrir ?.. (Zidrou et Roger)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Septembre 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ?
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

12/10/2013 | Mac Arthur
Modifier


Par Canarde
Note: 3/5
L'avatar du posteur Canarde

Je n'ai pas vraiment accroché à cette BD. C'est une sorte de recueil des moments d'une vie pas tout à fait comme les autres. Il y a un coté répétitif, résigné qui ressemble sans doute à la vie du héros. Le sujet est forcément touchant : un enfant qui a vieilli sans devenir adulte, et dont la vieille mère est obligée de s'occuper comme d'un petit enfant. Mais il manque quelque chose pour que l'on entre dans l'histoire ; cela reste un témoignage triste, sans qu'on arrive à s'identifier ni au fils ni à la mère. Les couleurs sont très désagréables, blafardes, et je pense que c'est un des aspect qui me laisse en retrait de l'album. Le dessin est très correct, mais manque un peu de contraste dans les valeurs et le choix des traits. Le sujet est intéressant mais la tournure du scénario ne m'a pas convaincue.

23/10/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Cela faisait longtemps que je voulais lire cet album et maintenant que je l'ai lu je suis content car c'est vraiment un des meilleurs one-shot de Zidrou. Enfin, c'est un album indispensable si on veut lire des bandes dessinées dont le sujet est les handicapés. Les auteurs nous montrent la vie quotidienne d'une vieille mère et de son fils dans la quarantaine qui dépend de sa mère car il est handicapé. L'album est constitué d'histoires courtes qui montrent la vie quotidienne de ces deux personnages. J'ai trouvé le tout réel et les personnages sont attachants. Et puis j'aime bien comment Zidrou ne tombe pas dans le larmoyant facile. J'ai ressenti de l'optimiste en lisant cet album. Le dessin est vraiment superbe.

11/10/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Sujet casse gueule s'il en est! Et pourtant Zidrou et Roger ont su nous conter des petites tranches de vie pas ordinaire. Pas réellement de début ni de fin juste le quotidien d'une femme âgée et de son fils handicapé. Dans ce récit rien d'angélique ou de larmoyant, vraiment je félicite les auteurs pour la justesse de ton qu'ils ont employé. Juste un petit point de détail, (c'est ma profession qui parle), de nombreuses familles sont confrontées aujourd'hui au manque de place en institutions ou autres qui permettraient d'accueillir leurs proches, certaines situations familiales sont véritablement destructrices quel que soit l'amour porté aux fils ou aux filles. Un récit tendre, simple qui nous prouve que l'humanisme n'est pas une valeur si ringarde que cela. Lecture plus que conseillée.

21/03/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Par petites touches, on en apprend un peu plus sur ce gros balourd de Michel, qui traine ses tocs, ses phobies, ses habitudes et son handicap. On en apprend aussi beaucoup sur sa mère, madame Hubeau, cette mamie qui a mis en veilleuse sa propre vie pour ne plus s’occuper que de son fils (un flash-back en fin d’album nous apprend la cause de cette situation). Le dessin et la colorisation sont bons, et les couleurs chaudes sont à l’unisson de cette belle histoire, pleine d’empathie. Qui rend hommage à la patience, au courage de cette mamie pourtant d’aspect si frêle. Un chouette hymne au bonheur simple, au milieu d’un univers assez compliqué. Un album original et vraiment à découvrir.

10/02/2015 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Pour qui connaît l’univers de Zidrou, il ne sera pas dépaysé. Il ne sera pas blasé non plus. Tout le talent de l’auteur se résume en une phrase : arriver à jouer sur les sentiments en évitant de tomber dans le pathétique. Tout est donc une question de dosage des plus subtiles. Et cette tranche de vie racontée en toute simplicité est des plus touchantes. On suit le quotidien d’une maman (qui à l’âge d’une mamy) qui se dévoue corps et âme pour son fils handicapé. Le récit est une succession de scènes anodines qui fait la part belle à l’expression de sentiments contrastés mais si vrais. A noter que le trait de Roger accompagne à merveille ce récit. Bref, sensibilité et tendresse au rendez-vous. Laissez-vous aussi porter cette histoire … A déguster par exemple avec un Whisky Glenrothes select reserve (simple mais attachant).

01/05/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Cette BD est effectivement assez émouvante dans la mesure où elle montre une vieille dame qui s’occupe de son fils handicapé par un accident de la circulation. On oublie souvent les ravages causés par les accidents de la route. Fort heureusement, le nombre de morts a fortement diminué au cours de ces dernières années à coup de matraquage de sérial radars encore que le lien de causalité serait à prouver... Le lecteur voit le quotidien sous forme de chronique de cette relation particulière entre une mère aimante et son enfant. On se pose la question de savoir ce qui se passera quand la vieille dame ne sera bientôt plus là. Il faut dire que la sœur ne veut pas s’en encombrer et on peut aisément la comprendre malgré une certaine forme d’égoïsme caractérisant notre société occidentale. On laisse souvent sur le bord de la route les plus démunis en fustigeant le fait qu’on n’est pas responsable de toute la misère du monde. Oui, mais la famille ? Bref, cette BD pousse à la réflexion. Elle est absolument bien traitée, bien dosée sans tomber dans un excès de sentimentalisme qui aurait jeté l’opprobre dessus. Les auteurs ont su viser juste. Les 4 étoiles sont amplement méritées. Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.25/5

28/03/2014 (modifier)
Par Cécilia
Note: 5/5

Magnifique ! La beauté du récit, simple mais efficace, ainsi que la légèreté du dessin ont fini par me mettre les larmes aux yeux. C'est très beau et touchant. Rien à dire de plus...

26/03/2014 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Moi qui avais beaucoup apprécié les derniers albums de Zidrou, Lydie ou encore "Folies Bergères", j'avoue que j'attendais pas mal de cet album, surtout au vu des avis et des notes attribuées sur BDthèque. Et du coup j'avoue que je ressors de cette lecture un peu déçu. Non pas que l'album soit mauvais, mais j'en attendais plus. Comme le précise très bien la 4e de couverture, on traverse une suite de tranches de vie. A 72 ans, Catherine, la mère de Michel, 43 ans, doit s'occuper de son fils handicapé à la suite d'un accident de voiture. Alors oui, les sentiments qu'on nous dépeint sont finement rendus, évitant les écueils lacrymaux et autres caricatures du sujet. Oui le dessin de Roger est magnifique et sa colorisation très réussie. Mais je n'ai jamais réussi à vraiment rentrer dans cet album. Peut-être le manque de cheminement ressenti. Il n'y a pas vraiment de début, pas vraiment de fin ; on se retrouve juste témoin des petites joies et des grandes difficultés qu'engendrent le fait de s'occuper d'une personne handicapée. L'album est beau, le traitement original... mais... mais je ne sais pas... J'ai juste trouvé ça "pas mal". Dans le style, j'ai préféré Lydie qui menait un récit pour moi plus abouti. (2.5/5)

21/03/2014 (modifier)
Par dut
Note: 4/5

Une très belle lecture pour moi ! "Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait...", c'est l'histoire d'une maman qui s'occupe de son fils de 43 ans, devenu handicapé après un accident de voiture. Dis comme ça, c'est pas très gai ! Effectivement ce ne l'est pas, mais ce qui est beau, ce sont les sentiments qui transpirent de cette BD : l'amour et la dévotion que porte cette maman à son fils, quoiqu'il arrive. Le récit est surprenant, une série de petites histoires de quelques pages qui racontent des tranches de vie de cette maman et de son fils. Ça rend le récit plus léger. Ça permet aussi aux auteurs de distiller habillement un peu le passé et comment on en est arrivé là. Pas la peine d'en faire des tartines, c'est une histoire touchante, servie par un très beau dessin. Lisez le ;) (Par contre, j'ai pas saisi l'allusion au titre, si quelqu'un peu m'éclairer)

04/12/2013 (modifier)
Par Alix
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

J’ai récemment lu et adoré Le Beau Voyage et La Peau de l'ours de Benoît Zidrou, je continue sur ma lancée avec cette nouveauté qui a visiblement séduit les lecteurs en cette fin d’année 2013. On retrouve ici un roman graphique pure souche racontant le quotidien d’une maman s’occupant de son fils handicapé suite à un accident de voiture. Le ton est bien entendu très intimiste. L’auteur réussit à nous raconter une histoire extrêmement touchante (j’ai eu la boule dans la gorge plus d’une fois) sans trop en faire, sans verser dans le larmoyant, et surtout fait preuve d’un optimisme qui fait plaisir à lire (c’était d’ailleurs déjà le cas dans Le Beau Voyage). La maman est parfaitement dépeinte, quel amour, quelle persévérance, mais aussi quelques moments de faiblesses bien naturels. Le dessin et les couleurs de Roger (Jazz Maynard) sont magnifiques et parfaitement adaptés au récit. Un roman graphique qui devrait ravir les fans du genre. Un sans-faute en ce qui me concerne – la note maximale donc.

14/11/2013 (modifier)