Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Duncan le chien prodige (Duncan the Wonder Dog)

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

L'histoire de duncan, le chien prodige se déroule dans un monde identique au nôtre, sauf que tous les animaux peuvent parler. Les humains dominent le monde, mais de nombreux animaux ne sont pas satisfaits de cette situation et de leur relation déséquilibrée avec l'espèce humaine.


Cà et Là Comix Gros albums

L'histoire de duncan, le chien prodige se déroule dans un monde identique au nôtre, sauf que tous les animaux peuvent parler. Les humains dominent le monde, mais de nombreux animaux ne sont pas satisfaits de cette situation et de leur relation déséquilibrée avec l'espèce humaine. Le personnage principal, l'agent du FBI Jack Hammond, enquête sur un attentat commis par un macaque psychotique du nom de Pompéi, membre d'une organisation terroriste animale qui a fait exploser une énorme bombe dans un collège, tuant des centaines d'étudiants. Parmi les autres personnages principaux, on trouve Aron Vollman, un politicien humain qui manœuvre contre les bêtes, Voltaire, richissime mandrill, en couple avec une journaliste humaine, et de nombreux animaux qui livrent leurs réflexions sur leurs conditions de vies et leur attente d'un mystérieux chien mi-homme, mi-bête, Duncan. Chaque case de cet étonnant roman graphique de 400 pages est une pièce d'un énorme puzzle visuel et narratif.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Novembre 2012
Statut histoire Série en cours (9 tomes prévus) 1 tome paru
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Duncan le chien prodige
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

23/07/2013 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je suis passé complètement à côté de cette énorme bande dessinée dont j'ai trouvé la lecture pénible et ennuyeuse. Il s'agit là d'une oeuvre ambitieuse pour son auteur. Ce dernier prévoit 9 tomes ce qui pourrait faire une totalité de 3500 pages, sachant que le premier en comprend déjà pas loin de 400. Il met en scène un monde original où les animaux parlent et pensent comme des humains tout en tenant le rôle classique qu'on leur connait, animaux de compagnie, de cirque ou encore bétail destiné à la nourriture. Ce statut leur permet de converser d'égal à égal, ou presque, avec les humains, et notamment de critiquer leur situation, souvent avec philosophie, ou de faire remarquer qu'ils ont bien vu que les animaux qui rentraient à l'abattoir n'en ressortaient jamais. Certains animaux sont ainsi amis avec leurs compagnons humains, voire même amants dans certains cas. Inversement, certains humains tentent d'établir des lois pour restreindre davantage les droits des animaux. Et en contrepartie, un groupe terroriste animal se met en place pour combattre avec brutalité ce qu'il considère être le joug humain. La narration graphique elle aussi est originale. Elle aligne des petites scènes de trois à huit pages, certaines étant appelées à répéter les mêmes personnages pour former plusieurs histoires se déroulent en parallèle, tandis que d'autres ne servent qu'à donner vie à ce monde mi-humain mi-animal et à en présenter différents aspects parfois anecdotiques. Le tout est entrecoupé d'images, d'illustrations, de montages et autres collages dont le style rappelle parfois celui de Dave McKean (Cages) et qui servent probablement à assurer l'ambiance du récit même si je dois avouer avoir eu bien souvent du mal à en appréhender le contenu et le message. L'ambition est belle, le monde original et la mise en page intéressante et très personnelle, mais... Mais je n'ai vraiment pas accroché. La narration est trop décousue à mon goût, les dialogues parfois lourds et trop philosophiques. J'ai insisté pendant plus de 115 pages sans jamais réussir à entrer dans le récit et sans en voir une trame directrice. Arrivé là, j'ai fait le chemin inverse, partant de la fin pour déterminer quels étaient les personnages importants et les séquences essentielles à suivre avant de relire rapidement l'ensemble maintenant que je savais ce sur quoi je devais me focaliser pour enfin comprendre de quoi l'ouvrage voulait parler précisément. Et j'ai ainsi pu en découvrir les véritables protagonistes essentiels et les histoires principales, et ne pas les confondre avec celles qui ne servent qu'à donner de la profondeur au monde imaginé par l'auteur. Mais je n'ai pas davantage accroché. Cette lecture est resté pénible pour moi et surtout elle n'a jamais su m'enthousiasmer. Certains dialogues entre humains et animaux sont intéressants et bien trouvés, mais beaucoup m'ont simplement ennuyé, voire gavé quand ils partaient dans des digressions philosophiques voire métaphysiques verbeuses ou absconses. Quant au graphisme, malgré son originalité très "arts et essais", il ne m'a pas davantage charmé. Bref, les 400 pages du premier tome de cette série m'ont assommé et je ne lirai pas la suite.

23/07/2013 (modifier)