Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Maison de Poupées (Itoh Junji Kyofu Manga Collection - Ayatsuri Yashiki)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Recueil de sept petits contes fantastiques et malsains, dessinés par un maître en la matière !


Asahi Sonorama Junji Ito L'horreur en bande dessinée Seinen Tonkam

Plongez une nouvelle fois dans l'univers unique et inquiétant de Junji Ito. La maison de poupées vous invite à découvrir sept histoires courtes où le quotidien bascule soudainement, qu'il s'agisse d'un camion de glaces, d'un paquet de cigarettes, ou d'un simple marionnettiste. Rien ni personne n'est jamais "normal". Préparez-vous à avoir froid dans le dos... (texte éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2010
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série La Maison de Poupées
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Avec la maison de poupée, je retrouve ce que Junji Ito fait de mieux. Il y a 7 récits fantastiques différents. Ice cream Bus et tabagie semblent jouer dans le même registre. J'ai particulièrement apprécié le vieux disque ainsi que la maison de poupées. Les autres récits sont plutôt dans la moyenne. A noter que ces nouvelles commencent à dater de plus de vingt ans. Ce manga d’horreur est habilement construit : écriture et dessin font parfois des merveilles. Les histoires de Junji Ito deviennent comme des métaphores critiques de la société actuelle. L'auteur explore à merveille de nombreux pans de notre inconscient. Ce titre est une bonne façon de découvrir son étrange univers. Bref, pour les amateurs de frisson.

15/02/2014 (modifier)

J'ai découvert le nom de l'auteur sur le site, et je dois avouer qu'en effet, ses œuvres avaient l'air pour le moins inquiétantes. J'avais repéré depuis longtemps cet ouvrage à la bibliothèque, mais ne l'avais pas emprunté jusque là, étant surtout un lecteur nocturne, je préfère les lectures divertissantes que celles qui foutent le cafard.... Je dois avouer, que, de ce côté là, la mission est remplie, c'est malsain, bizarre, ça donne la nausée. Les histoires sont courtes et vites lues, les intrigues ne sont donc pas très recherchées et on est surtout dans le descriptif. Les différents contes, eux-mêmes tirés de différents recueils, sont globalement d'une qualité homogène, même si certains m'ont plus plu que d'autres. Saluons aussi le travail fait sur la couverture, qui est dessinée à l'encre phosphorescente !! Le bât blesse un peu du côté du dessin qui est assez minimaliste et démodé. Les cases sont plutôt épurées, les décors restreints au minimum, les physionomie simples. A découvrir pour les amateurs du genre. (230)

15/06/2013 (modifier)