Cubitus (Les nouvelles aventures de)

Note: 1.67/5
(1.67/5 pour 3 avis)

Quelques années après la disparition de son créateur, Dupa, Cubitus fait son grand retour sous la houlette de Pierre Aucaigne et Michel Rodrigue. Ils nous proposent une approche à la fois moderne et très fidèle à l'esprit de la série. (texte de l'éditeur). A voir aussi : Cubitus


Chiens & Chats Reboots / Reprises

Malgré une longue absence due à la disparition inopinée de son créateur, Cubitus est resté très cher au coeur des bédéphiles de 7 à 77 ans. Le revoici adopté par deux nouveaux maîtres, mais tout à fait égal à lui-même... Avec le gros toutou sympa Cubitus, star de la bande dessinée, de la télé, de la publicité et de produits dérivés très variés, le regretté Dupa avait réussi l'exploit de raconter les aventures délicieusement burlesques d'un autre lui-même. Les mésaventures humoristiques de cette «énooorme» et affectueuse boule de poils blancs, de son brave maître Sémaphore et de son meilleur ennemi, le chat Sénéchal, avaient donné lieu à un 39e album posthume. Depuis bientôt cinq ans, les fans se désolaient de devoir demeurer sans nouvelles de ces personnages qui les avaient amusés pendant plus de 30 ans. Que les nostalgiques de cette série se consolent ! La voici qui reprend avec la sortie d'un nouvel album réalisé par de nouveaux auteurs avec un respect au ton et au graphisme original qui force l'admiration. Le scénariste, et c'est une réjouissante révélation en BD, n'est autre que le populaire comique Pierre Aucaigne. Le dessinateur, c'est Michel Rodrigue qui assure la reprise des enquêtes du colonel Clifton. (texte de l"éditeur).

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2005
Statut histoire Strips - gags 13 tomes parus
Couverture de la série Cubitus (Les nouvelles aventures de)
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

18/11/2012 | Mac Arthur
Modifier


Par Ro
Note: 1/5
L'avatar du posteur Ro

Je n'ai jamais été un grand fan de la série originelle Cubitus. La seule chose qui m'y plaisait un peu était ce qui m'y rappelait Achille Talon auquel Dupa avait participé et dont on retrouvait la trace dans le dessin, les décors et dans une partie de l'ambiance. Mais avec ces "nouvelles aventures", il n'y a plus rien que j'aime. Le dessin est modernisé et sans charme, avec aussi un trait imprécis qui m'a un peu agacé sur la plupart des premiers tomes. L'ambiance est aussi modernisée et ne me touche pas du tout. Et surtout les gags sont vraiment plats. Je les trouve tellement pas drôles que je n'arrive même pas à me forcer à lire un album entier en une fois tellement je m'y ennuie à chaque page.

14/02/2018 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Sans être un chef d'oeuvre, je trouvais la série originale de Cubitus sympathique et la lecture des différents albums m'a donné de bons souvenirs de jeunesse. Ici, il n'y a rien à mes yeux qui différencie cette reprise des centaines de bandes dessinées humoristiques pas drôles. Le dessin est correct quoiqu'il n'atteint pas la finesse du trait de Dupa. L'humour en revanche ne me fait pas rire et Mac Arthur a énuméré les différents défauts des gags. Je ne comprends pas l'existence du neveu de Cubitus vu qu'il est inutile durant la plupart de ses apparitions.

20/08/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Si Cubitus n’était pas ma série préférée, j’aimais la bonhomie qui s’en dégageait. La reprise du personnage par Rodrigue et Aucaigne m’intriguait. D’une part, je pensais le dessinateur pleinement capable de s’accaparer les personnages… et je ne me trompais pas. D’autre part, voir Aucaigne au scénario me faisait peur… et même si Rodrigue cosigne celui-ci, je ne me trompais pas… Donc, voilà, d’un strict point de vue graphique, la reprise du personnage est une réussite. Les gags, eux, ne m’ont que très rarement convaincu. Beaucoup sont mal amenés, certains sont incompréhensibles (du moins par moi), la plupart ne sont tout simplement pas drôles. Outre les personnages bien connus (Sénéchal et Sémaphore en tête, mais aussi les escargots), les auteurs affublent Cubitus d’un petit neveu, Bidule (qui, par ailleurs, connaitra sa propre série, pas plus réussie selon moi). Dans cette série, le personnage, pourtant très présent, n’apporte pas grand-chose (sinon quelques baffes de ci de là à Sénéchal). Par ailleurs, les gags exploitent souvent une même idée (comme les GPS) ou, à l’instar de ce qui se faisait souvent chez Achille Talon, exploitent les particularités de la bande dessinée en tant qu’objet pour créer des gags absurdes (papier, encre, découpage en gaufrier sont alors exploités à des fins comiques). Enfin, on sent que les auteurs étaient des fans de Franquin car plus d’un gag est clairement inspiré d’un gag de Gaston Lagaffe (mais ne parvient pas à recréer cette précision technique qui rendait ces gags si irrésistibles). A noter que chaque tome se termine sur une histoire en quelques planches. Ces histoires ont été ensuite regroupées dans le H.S. « Cubitus fait son cinéma ». Elles pastichent quelques grands classiques du cinéma et sont parmi les mieux réussies. Donc si cet album ne vous convainc pas, je pense que vous pouvez clairement oublier le reste. Un échec à mes yeux, malgré la fidélité du trait.

18/11/2012 (modifier)