L'Or de France

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Une épopée incroyable, inspirée de l'histoire vraie du sauvetage de l'or français. (texte de l'éditeur)


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale

Juin 1940, la France s'enfonce dans la défaite. À Brest, on se hâte de charger les dernières 254 tonnes d'or des réserves de la Banque de France à bord du croiseur Émile Bertin, qui appareille en catastrophe quelques heures seulement avant l'arrivée des premières colonnes allemandes. Destination inconnue.... Mais le départ du croiseur n'est pas passé inaperçu et 254 tonnes d'or suscitent bien des convoitises ! Une épopée incroyable, inspirée de l'histoire vraie du sauvetage de l'or français. (texte de l'éditeur)

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Juin 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série L'Or de France
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

22/10/2012 | Mac Arthur
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le sujet est intéressant: pendant toute la durée de la guerre, mises à l'abri hors de l'Hexagone, les réserves d'or détenues par la Banque de France échappent à l'Allemagne et aux Alliés. Les 254 tonnes de lingots et de pièces entreposées au siège, le deuxième plus gros stock mondial, constituent alors un patrimoine très convoité. Dès leur entrée dans Paris, les officiers du Reich tentent de s'en emparer. Une course contre la montre s'engage alors pour faire sortir le trésor de la métropole. En l'espace d'un mois, 300 camions prennent la route. La marine prend le relais. A la fin de la guerre, seulement 395 kilos d'or manqueront à l'appel. Retour sur cette incroyable épopée avec ce diptyque qui retrace les faits de manière romancée mais tirée d'une histoire vraie mais peu connue. Le défaut majeur de Pecau (le scénariste de L'Histoire Secrète) semble être le manque de fluidité de la narration avec des dialogues pompeux. Par ailleurs, les personnages se ressemblent presque tous ce qui n'aide pas à la compréhension de ce récit. C'est un dessin assez figé par moment qui reste en tout point très classique. Au final, on suivra tout de même l'intrigue car le sujet demeure intéressant.

20/04/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un récit historique sur un sujet intéressant. On assistera durant deux tomes à des luttes d’influence, à des jeux d’espions. Chacun cherche à arriver à ses fins… mais sans produire cette étincelle qui mettrait le feu aux poudres. J’ai franchement bien aimé l’aspect historique du récit et notamment cette division dans le camp français, entre les partisans de Pétain et ceux de de Gaulle. La narration est fluide, agréable et restitue bien le climat tendu dans lequel se déroule cette histoire. Le dessin n’est pas désagréable malgré quelques morphologies « limites ». L’un des personnages, surtout, développe une musculature bien trop importante à mon goût, surtout dans ce style réaliste. Au final, voilà une courte série qui ne révolutionnera pas la bande dessinée mais qui est bien réalisée et intéressante d’un point de vue historique. Pas mal du tout, en somme.

22/10/2012 (modifier)