Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Borgne Gauchet

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 6 avis)

Voyage au pays imaginaires de sfar


Ciboulette Sfar

Heu, comment dire heueueu... c'est l'histoire d'un mousquetaire-pirate, le borgne gauchet à qui il arrive plein d'aventure. Il meurt et revit, ce confronte à la mort et la tue (sous l'influence du Gibbous), ce mari avec une sirène anglaise, couche avec une princesse d'orient,... Le borgne gauchet est un mousquetaire et par-là même s'en sort toujours...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2000
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Borgne Gauchet
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

18/07/2002 | Tout's
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Cet album regroupe les premières histoires de Sfar si je comprends bien et cela tourne autour du personnage du Borgne Gauchet. C'est un album sympathique si on aime le Sfar de l'époque où il avait des choses intéressantes à raconter. Ce n'est pas le meilleur album de cette période, mais cela reste une lecture sympathique si on est fan de l'auteur. C'est rempli d'imagination, de poésie et de personnages hauts-en-couleurs. Il y a plus d'idées dans cet album que dans l’oeuvre de plusieurs auteurs. Le dessin de Sfar est bon si on aime son style ce qui est mon cas. Pour les fans de l'auteur qui voudraient bien connaitre ses débuts.

07/10/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne peux plus supporter ce genre de lecture. Après tout, on a le choix de nos jours. Il est vrai qu’on peut parfois se laisser attirer par un grand nom de la bd et se retrouver avec une espèce d’esquisse de récits mis bout à bout pour former une anthologie à la gloire d’un borgne gauchet, gascon de surcroît. Il est également vrai que ce verbiage m’a totalement achevé dès le départ. Le dessin aux contours indéfinis a eu raison de moi. Je n’aspire plus à lire de tel montage qui part dans tous les sens. C’est beaucoup trop brouillon et je ne m’y retrouve pas. Est-ce pour autant si mauvais ? Je laisserai la postérité en décider. Je tiens à préciser que je suis plutôt fan de l’auteur mais pas du borgne gauchet. C’est ainsi.

23/03/2017 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après avoir lu le patte de mouche qui contenait l'histoire centrale, je me suis attaqué à l'espèce d'intégrale nommée simplement "Le Borgne Gauchet". Elle réunit tous les bribes d'histoires du Borgne Gauchet notamment celles sorties dans la revue Lapin de l'Association. La dernière page manuscrite de la BD résume bien la place de cette BD dans l'oeuvre de Sfar. En fait, tous les personnages se retrouveront directement ou indirectement dans de nouvelles séries. L'histoire globale fait un peu penser au pavé Lapinot de 500 pages de Trondheim : ça sent l'improvisation complète.... Cet exercice permet de juger l'imagination et la narration de Sfar avant l'heure. C'est réussi si l'on n'est pas trop exigeant. En fait, l'histoire part dans tous les sens mais retombe toujours sur ses pattes. L'intérêt de cette BD n'est pas évident, elle plaira surtout aux fans de l'auteur. Pour les autres, elle demande de l'ouverture. Ce n'est pas ce que Sfar a fait de mieux, il y a les bases mais il est toujours en rodage.

22/12/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 5/5
L'avatar du posteur Miranda

J'aime partir à l'aventure avec Joann Sfar, car le voyage promet toujours d'être étonnant. Je ne connais pas encore - ou juste de vue, par ouï-dire - les différents personnages de cet auteur, en dehors de Petrus Barbygère et de ceux des Donjons. Mais nul besoin de les connaître, on rentre ici de plain-pied dans une aventure fantastique, parfois drôle, avec la grande qualité d'être pleine de réflexions sur la vie et surtout sur la mort. On peut s'arrêter aux déboires de tous ces personnages hauts en couleurs, attachants ou haïssables, ou alors prendre le temps de la réflexion et faire une pause sur certaines planches qui font vraiment cogiter. J'aime aussi le langage de Sfar, un coup châtié au possible, un coup à la limite de la vulgarité, du grand art, Monseigneur ! Une histoire complète donc et facile d'accès. Le seul petit reproche que je ferai concerne le dessin qui est parfois inégal. La plupart des chapitres sont très jolis, mais certains sont un peu grossiers, heureusement ils ne sont pas nombreux. Évidemment j'aurais préféré qu'ils soient tous du niveau le plus élevé présent dans la bd.

15/07/2009 (modifier)
Par JBT900
Note: 4/5

Le borgne gauchet rassemble un florilège de planches disséminées dans Lapin, et écrites avant 1996 : bref ça nous rajeunit pas… ;) L'intérêt principal de ces planches est de retrouver quelques personnages qui deviendront des héros par la suite : le roi de morts, le hollandais volant, Petrus Barbygère, le capitaine Epaule Jaune, et même un chat qui parle (ça ne vous rappelle rien ? ;)) Bref, Joann Sfar a de la suite dans les idées et comme le dicton populaire le rappelle pour Rome, son univers ne s'est pas fait en un jour. Le dessin est du noir et blanc puis du noir et blanc et ensuite du noir et blanc légèrement encré de gris. Le trait diffère beaucoup d'une aventure à l'autre, mais plusieurs mois se sont écoulés parfois entre la réalisation de ces planches… Ne vous attendez donc pas à trouver une aventure qui commence à la planche 1 et qui finit à la dernière, c'est plutôt une anthologie d'histoires ayant pour héros le borgne gauchet, avec ou non un début et une fin. Le dessin est du "Sfar-Association" bon pied bon œil, très irrégulier mais toujours agréable à l'œil (pour celui qui aime, bien sûr). Quelques trouvailles sont franchement hilarantes, on sent déjà le gros pouvoir humoristique de Sfar à travers certaines planches réellement bien foutues. Les personnages sont hauts en couleurs et les histoires oniriques, à défaut d'être structurées. En fait je pense que c'est le principal reproche qu'on peut avoir à formuler à l'encontre de Sfar dans ces histoires : à trop vouloir en mettre, à vouloir raconter trop de choses, il y perd en spontanéité et ça fait grosse pagaille par moments. Erreur de jeunesse habituelle chez les auteurs de BD mais aussi de littérature. Toutefois ça n'empêche pas ce recueil d'être d'une lecture très agréable pour les amateurs de Jojo…

10/03/2003 (modifier)
Par Tout's
Note: 4/5

Le borgne gauchet est un foisonnement d'idée et de style graphique. On a l'impression de s'introduire dans l'imaginaire d'un enfant, une sorte de visite guidée. On retrouve également plusieurs personnage de l'univers de sfar (Ossour qui fait une brève apparition, le capitaine des morts,...) J'ai vraiment beaucoup aimé cette bd mais je sais qu'elle ne plaira pas à tout le monde donc lisez là avant de l'acheter.

18/07/2002 (modifier)