Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Enquêtes de Berri et Demontigny

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Les policiers Berry et Demontigny enquêtent sur le vol de la coupe Stanley.


Auteurs Canadiens Le Hockey Québec Sport

La coupe Stanley récompense l'équipe de la LNH (Ligue National de Hockey) qui gagne les séries éliminatoires. Cette année, la finale se dispute entre les Canadiens de Montréal et les Bruins de Boston. Il y a toutefois un problème : la coupe a disparu !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1975
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Les Enquêtes de Berri et Demontigny
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

04/07/2012 | Gaston
Modifier


Par Josq
Note: 2/5
L'avatar du posteur Josq

J'aime la culture québécoise mais là, j'avoue que je suis quand même passé à côté de cette bande dessinée... Le scénario est plutôt sympathique et témoigne d'un réel potentiel, mais il est raconté de manière bien trop brouillonne, je trouve. Les personnages manquent de saveur, tout comme les dialogues. Finalement, on retrouve peu d'éléments vraiment propres à la culture québécoise, la plupart ne servant que de toile de fond. Mais ça pourrait se passer aux Etats-Unis ou en France qu'il n'y aurait pas grand-chose à changer. Le dessin ne relève pas le niveau. Je ne remets pas en cause le talent de caricaturiste de Girerd (je pense être passé à côté d'un bon nombre de caricatures de personnages existants), mais si son trait colle bien au style "dessin humoristique", il ne tient guère la route sur une BD complète. Bref, on sourit ici et là, il y a des moments plaisants, mais c'est trop mal raconté et illustré pour accrocher toute mon attention. Je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire et dans l'ambiance, et j'en suis le premier déçu. Je confirme donc malgré moi le jugement de Gaston ci-dessous : si un lecteur québécois pourra peut-être trouver son compte à la lecture de cet album, ce dernier sera beaucoup plus difficile d'accès pour un lecteur européen, en tous cas pour un lecteur européen qui n'a jamais vécu au cœur de l'atmosphère québécoise décrite ici.

30/07/2020 (modifier)
Par Gaston
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Pour mon 2000 ème avis sur ce site qui compte beaucoup pour moi et qui m'a permis de découvrir des bandes dessinées que je n'aurais sans doute jamais lues, je devais choisir une œuvre particulière. J'ai pris cette vieille bande dessinée québécoise des années 70 et cela pourrait paraître étrange aux yeux d'un européen, mais publier un album de bande dessinée d'origine québécoise était plutôt rare à l'époque. Il faudra attendre les années 80 et surtout les années 90 pour que cela devienne commun. De plus, il porte la mention numéro 1 donc il semblerait que les auteurs avaient prévu une suite qui n'a jamais vu le jour. C'est dommage parce que la série avait un certain potentiel. Les deux personnages principaux manquent un peu de personnalité, mais ils me sont sympathiques. Ce premier et unique tome, 'On a volé la coupe Stanley', est intéressant car il met en scène le club de hockey des Canadiens de Montréal dans leur dernier âge d'or. Ils ont gagné la coupe en 1971, 1973 et de 1976 a 1979. Ensuite, ils n'ont gagné la coupe qu'en 1986 et 1993 et depuis c'est la traversée du désert avec des moments lamentables. Cette histoire permet donc de replonger dans une époque désormais révolue et qui rend nostalgiques les fans de ce club de hockey. D'ailleurs, c'est tout le Québec des années 1970 que l'on retrouve dans cet album. En effet, le dessinateur Girerd était caricaturiste au journal La Presse (et il me semble que le scénariste Arsene était le pseudonyme d'un journaliste de ce journal) et on retrouve non seulement les joueurs du Canadien de l'époque, mais aussi des politiciens (Robert Bourassa, Pierre-Elliot Trudeau, Jean Drapeau, René Lévesque) et des commentateurs sportifs et peut-être d'autres personnalités publiques dont je n'ai pas remarqué la présence. Il y a donc des références qu'un lecteur français ou belge ne comprendrait pas, bien que certains éléments de la société québécoise de l'époque soient plutôt universels (je pense notamment à la représentation de l'extrême-gauche et de l'extrême-droite). Hormis la nostalgie que peut représenter le scénario, celui-ci est pas mal. Les blagues m'ont fait rigoler et l'intrigue est bien maîtrisée bien que de nos jours cela pourrait paraître un peu naïf. Comme je l'ai écrit plus haut, Berri et Demontigny n'ont pas une personnalité forte, mais ils ont l'air terriblement sympathiques. Le dessin de Girerd est très bon. Cela manque parfois un peu de décors, mais globalement c'est réussi. Les caricatures sont excellentes, normal puisqu'il est caricaturiste, j'aime bien les couleurs et ses personnages ont un visage sympathique. Il a parfois un peu de difficulté lorsque ses personnages sont en mouvement, mais ce n'est pas trop grave. Au final, on a droit à une œuvre sympathique qui ne mérite peut-être pas la cote culte, mais je trouve que dans son genre c'est culte et je lui donne donc cette note de toute façon purement subjective. De plus, chaque fois que je lis cette histoire j'éprouve le même plaisir intact, comme si je ne connaissais pas ce que j'allais lire et que je découvrais tout pour la première fois. Ce n'est pas un sentiment que je ressens souvent à la relecture d'un album. Cela n'arrive généralement qu'avec les œuvres que je trouve... cultes. Je ne conseille pas l'achat car je ne sais pas si un européen va aimer cet album et de toute façon je ne sais même pas si c'est trouvable en France ou en Belgique, mais ça existe pour priceminister et bedetheque donc j'imagine que ce n'est pas un truc complètement inconnu. Sinon, un grand merci pour ce site, ses membres et surtout son administrateur responsable de l'existence de ce site dédié au 9ème art !

04/07/2012 (modifier)