Larh-Don

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Les tribulations d'un Larh-Don aux petits oignons avec ses amis et la faune environnante.


Gobelins, l'École de l'Image Préhistoire

Comme tous les gamins de son âge, Larh-Don passe son temps à s'amuser et à faire des bêtises avec ses copains, normal ! Sauf que quand on est un gamin préhistorique, les blagues sont faites aux mammouths et on joue avec des vélociraptors, ça peut faire bobo, mais c'est rigolo, et quand il s'agit de rigoler, Larh-Don est toujours le premier ! Découvrez donc son village, sa famille, ses copains, et tous les gros dinosaures du coin dans les aventures préhistorico-rigolotes de Larh-Don ! Texte de l'Editeur

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Avril 2012
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Larh-Don
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

07/06/2012 | Pierig
Modifier


Par fab11
Note: 3/5

En règle générale j'adore tout ce qui se passe durant la préhistoire , mais là j'avoue avoir été légèrement déçu par ce Larh-Don. Etait-il bien nécessaire de faire cohabiter les hommes des cavernes avec les dinosaures? En tout cas cela ne m'a pas emballé, même si cet album m'a fait penser à la très sympathique famille Pierrafeu (comme l'a déjà signalé pierig). Enfin les jeunes enfants passent quand même un bon moment. Mon fils de neuf ans a lu ce tome rapidement et m'a dit l'avoir aimé , mais il ne fait pas partie de ses albums préférés car depuis il ne l'a pas relu . Je le comprends car je ne sais pas si je lirai le tome 2 s'il paraît un jour. Ces strips-gags(parfois un peu lourdingues d'ailleurs) nous font suivre les tribulations d'un jeune garçon vivant dans une préhistoire fantaisiste et essayant d'apprendre à survivre dans cet univers tout de même dangereux . Olivier Vatine nous concocte donc de rapides histoires qui traitent la plupart du temps de l'apprentissage de la vie de ce jeune garçon que ce soit à l'école ou avec sa famille . Pour en revenir à cette dernière j'ai adoré son père qui grogne au lieu de parler, mais qui réussit à se faire comprendre sans aucun problème par son épouse. Le dessin de Didier Cassegrain est agréable et s'adapte parfaitement à un jeune public. Donc pour finir , même si j'ai été un peu dur avec cet album j'en conseille la lecture aux jeunes enfants , par contre l'achat est à mon avis dispensable. Essayez de le trouver dans une bibliothèque.

23/12/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Bon point pour cette BD, je trouve son dessin réussi. Il faut dire que c'est Cassegrain qui s'en charge et il a déjà prouvé sa valeur avec des oeuvres comme Tao Bang et Code Mc Callum. Son trait parait lâché mais il est maîtrisé et fin. Le coup de crayon ne manque visiblement pas de technique et ça donne des planches agréables et dynamiques. Par contre, côté humour, ce n'est pas ça. Cela s'adresse à un public trop jeune pour moi, niveau école primaire début collège je dirais. Ce sont des gags très basiques. Le décor préhistorique est prétexte à un panachage de gags sur le thème des gros dinosaures, des situations anachroniques et de la difficulté d'un héros un peu gringalet à s'intégrer dans un univers de brutes. Beaucoup de déjà vus, mais aussi pas mal de gags répétitifs. Sans parler de la part importante de scatologie dans nombre d'entre eux. Non, vraiment, ce n'est pas une lecture pour moi. Je me suis ennuyé dès les premières pages et j'ai dû sourire à peine une ou deux fois.

21/02/2013 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Voici une bd d’humour juste dans la moyenne. Y a du déjà-vu. Y a du bof. Y a des trucs sympas aussi. Mais les gags se répètent bien vite, usant de mêmes ressorts comiques. Certes, c’est voulu mais cela peut aussi montrer que ce premier tome a déjà atteint ses limites, ce qui n’est pas bon signe pour la suite. C’est distrayant mais pas très gouleyant. Reste un cadre sympathique d’une famille qui n’est pas sans rappeler les flinstones. Toutefois, je m’interroge sur la pertinence de faire cohabiter des hominidés avec des dinosaures. Certes, ça fait très flinstonien mais ça donne une image erronée de la préhistoire et, vu le public cible, je trouve ça malheureux. De plus, la majorité des gags peuvent se passer des dinos mais j’imagine que c’est plus vendeur d’en mettre quand même. Côté dessin, c’est un plaisir de retrouver Didier Cassegrain qui œuvre ici dans un style plus rond et cartoon. Mais on reconnait quand même sa patte. Une bd détente qui ne vous décevra pas à condition d’être bon public et de ne rien en attendre de particulier.

07/06/2012 (modifier)