La Boîte noire

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 14 avis)

Suite à un accident de la route et de longues heures de coma pendant lesquelles il s'est exprimé sans interruption, un homme retrouve les clés d'un passé enfoui...


Que feriez-vous si on vous donnait la chance d'ouvrir votre "boîte noire" ? Là, se trouve la clé de votre mémoire secrète ? Moi, je n'ai pas su résister.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2000
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Boîte noire
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

17/07/2002 | Nicoco
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai bien aimé ce récit pour l’originalité de son intrigue. Les auteurs nous offrent en effet une enquête construite sur les bribes de mémoire revenues au personnage principal suite à un accident de la route. Non qu’il soit devenu amnésique mais cet accident a fait remonter à la surface des souvenirs enfouis ou des détails auxquels il n’avait pas prêté attention à l’époque. Une infirmière bien inspirée ayant noté dans un calepin tous les propos tenus par Laurent Aubier durant son coma. Cela nous donne un point de départ original. Je regrette le côté précipité de certains événements, ainsi que certains heureux hasards un peu faciles mais je dois bien avouer ne pas m’être ennuyé le temps de cette lecture. Le dessin de Ferrandez, très daté, est fin et soigné et convient bien pour ce genre de récit. Au final, c’est vraiment un bon emprunt de bibliothèque. Je l’ai acheté d’occasion et donc à prix réduit et je ne le regrette pas.

13/08/2019 (modifier)
Par Ju
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ju

Propos assez original pour cette bd. La "boite noire" serait notre partie cachée, notre inconscient. On suit donc un homme qui, suite à un accident de la route, s'est mis à délirer pendant son coma. Son infirmière a noté tout ce qu'il disait et lui remet un carnet qui contient tout ce que son cerveau conserve mais que lui ne peut atteindre. Le scénario de départ m'a beaucoup plu. La suite moins. Le héros, Laurent Aubier, va avoir des révélations sur son passé, sur les erreurs qu'il a faites, et va se retrouver à la recherche de certains éléments de son passé. Tout va trop vite, certaines situations sont mal amenées, comme la discussion du héros avec son ami Richard, qui est un peu étrange. Le héros cherche des explications mais ne va pas au bout lorsqu'il les a. Pareil pour son ami trader, les dialogues et les situations sont tirés par les cheveux. Les personnages sont tous vides, surtout les personnages secondaires qui ne servent à rien qu'à guider le héros sur sa voie. Même lui est difficile à suivre et semble encore lointain et froid alors même qu'il nous livre toutes ses pensées les plus intimes. Si j'ai trouvé intéressante la descente aux enfers et l'addiction qu'il a pour sa "boite noire", comme un drogué, j'ai aussi trouvé que c'était mal amené, et un peu abrupt. Reste l'autre défaut de cette bd, le dessin. Pour le coup, ce n'est pas très beau, c'est un peu vieillot, même au niveau de la colorisation. Les personnages ne sont pas très expressifs, et ont l'air figé. Quant aux décors, ils sont peu nombreux et anecdotiques. Un dessin juste passable qui sert un scénario intéressant mais trop lourd et mal ficelé, ce n'est au final pas une bd que j'aurai envie de relire.

28/05/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Soyons clair ce n'est pas le dessin de cette BD qui restera dans notre boîte noire, encore que, allez savoir! Le propos est quant à lui plus original avec cet homme qui, suite à un accident, produit une logorrhée soigneusement notée par une infirmière. Il n'aura de cesse de retrouver, de renouer les fils de la mémoire pour en apprendre finalement beaucoup trop sur sa vie, son passé. Hormis la fin un peu trop "happy end" l'ensemble est correct et se lit bien, on suit avec plaisir cet homme qui va jusqu'au bord de la folie, de la déchéance physique et morale. Pas totalement indispensable mais plaisant, à lire en emprunt donc. l

24/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

C’est une histoire un peu bizarre, qui ne m’a finalement pas plus emballé que cela, car manquant singulièrement de rythme, et d’un choix clair au niveau d’une ligne directrice : enquête policière, fantastique, roman graphique pur… L’intrigue se résume rapidement. Un homme victime d’un accident est hospitalisé, et une infirmière recueille dans un carnet, durant son léger coma, ce qu’il a pu « rêver à voix haute », c’est-à-dire ce qui est sorti de sa « boîte noire ». Le héros n’a ensuite de cesse de découvrir ce que signifient les anecdotes ou propos plus ou moins cohérents contenus dans ce carnet, et décrypte ainsi un certain nombre d’événements obscurs de son plus ou moins lointain passé. A noter le petit clin d’œil à leur album précédent, L'Outremangeur, dont la couverture est reprise dans une case page 29… Bon, ceci étant dit, si la lecture n’est pas désagréable, elle ne restera pas dans ma mémoire (ou boîte noire !), et j’avoue avoir trouvé un peu quelconque cet album. Note réelle 2,5/5.

18/01/2016 (modifier)

Le point de départ est très original, même s'il est un peu tiré par les cheveux. C'est assez prenant de suivre la façon dont le personnage principal remonte les fils de son inconscient, en se demandant où cela va le mener. Il y a de bonnes trouvailles, mais le récit pèche par quelques grosses invraisemblances et une fin qui donne l'impression d'être bâclée. J'aime assez les illustrations de Ferrandez, mais je le préfère dans la très bonne série des Carnets d'Orient.

24/01/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Suite à un terrible accident de voiture, un trentenaire se trouve prolongé dans un léger coma de quelques heures. Il va avoir de la chance d'avoir une infirmière à ses côtés qui notera dans son calepin le moindre mot incohérent sortant de sa bouche. Quel aubaine car c'est un véritable enregistrement du subconscient comme une boîte noire ! Il faut dire qu'elle s'ennuyait ce soir là. Il n'y a pas assez de travail dans les hôpitaux de nos jours... Partant de ce constat un peu tiré par les cheveux, notre homme va remonter dans son passé pour y découvrir de bien sombres secrets de famille mais pas que. La lecture fut plaisante et divertissante. Que demande le peuple ? Sans doute un peu plus de crédibilité !

10/07/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Pourquoi ne pas avoir d'avantage développé cette idée de boîte noire. Un homme tombe dans le coma suite à un accident de voiture. Pendant cette phase de sommeil, une infirmière va noter ses propos correspondant à des brides de sa vie. Avec ce calepin, il va essayer de comprendre sa vie avec ces souvenirs enfuis au plus profond de son être, dans la " boîte noire ". J'ai trouvé excellent le déroulement de l'intrigue mais le final m'a laissé sur ma faim. Graphiquement, c'est honnête mais je ne suis pas particulièrement fan. L'idée de dessiner les souvenirs sans encrages est bien trouvée. On a du coup une distinction efficace pour les périodes différentes du récit. Avec une meilleure conclusion, ce récit aurait certainement fait plus parlé de lui. Il demeure plaisant à lire et suffisamment original pour plaire à un bon nombre de BDphiles.

15/12/2009 (modifier)
Par JJJ
Note: 2/5

L'intrigue de cet album se base sur une idée de départ plutôt originale, un homme qui suite à un accident essaye de comprendre qui il est vraiment au travers de messages exhumés de son subconscient. Dommage que cet attirant scénario soit trop souvent maladroit. Les messages sous formes de notes parfois incompréhensibles qui mêlent faits réellement importants et futilités totales, sont autant de fils qui tissent la toile obscure de l'inconscient du personnage principal. Ce procédé est construit de façon réussie, c'est le point fort de l'album, le héros pour donner du sens à tout ceci va suivre ces pistes avec une détermination extrême, quitte à atteindre les portes menant à l'aliénation. Ca commence bien, ça s'annonce bien mené et prenant, malheureusement certaines réponses capitales sont parfois données bien trop brutalement, ce qui atténue singulièrement l'intérêt... comme par exemple l'incroyable révélation que lui font ses parents (page 40), qui est bien sûr nécessaire au bon déroulement de l'histoire, mais amené avec si peu de finesse que cela parait totalement saugrenu, en décalage avec le contexte principal. Ce n'est hélas pas la seule facilité de ce genre et c'est autant d'entorses que l'on a du mal à pardonner. Et que dire de la conclusion bien trop simple et hâtive, aussi surprenante que décevante, qui ne peut que stupéfaire le lecteur. J'ai été fort déçu à la fin, malgré un dessin fort correct et un potentiel de départ évident, cette BD est bancale. JJJ

05/09/2006 (modifier)
Par sagera
Note: 3/5

Légère cette boite noire. L'idée de base est excellente, mais son traitement version bd est trop light... En fait, j'ai trouvé que tout arrive trop vite, les pistes qui auraient mérité d'être développées sont vite balancées, ce qui donnent le sentiment de visiter un musée en TGV. Le traitement graphique est tout aussi discutable. Personnellement, je n'aime pas trop. Il y a de bons passages, mais globalement j'ai eu à nouveau l'impression d'un travail vite fait, mal fait. Bref, cette histoire aurait mérité d'être davantage travaillée et surtout développée sur au moins deux tomes. C'était sans doute le minimum pour aborder un thème aussi dense et profond. A lire tout de même par curiosité... mais de là à l'acheter...

01/11/2005 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Pas si mal, finalement, cette BD... Je trouve que sur un canevas de départ pas forcément original, les auteurs tirent finalement pas mal leur épingle du jeu. Bien sûr, l'intrigue a dû être resserrée pour entrer dans le cadre d'une BD, et il doit y avoir quelques oublis par-ci par-là, mais l'ensemble, à mon sens se tient bien, même si ce n'est pas révolutionnaire. le dessin de ferrandez n'est pas terrible dans cet album, mais loin d'être désagréable quand même. Un petit divetissement sans grande prétention.

07/03/2005 (modifier)