Mafia Tuno

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Mafia et pizza aux pruneaux !


Gangsters

Menée d'une main de fer par la Mamma Nera, la patronne de "chez Luigi", la pizzeria du clan, la famille Tuno a une devise bien à elle : "Ma, le crime ne paie pas… si tu rates la cible...". Mais attention, même si on vit du kidnapping, du meurtre sur commande et accessoirement de la pizza à emporter, cela n'empêche pas d'avoir de la moralité. Chez les Tuno, on ne touche ni à la prostitution, ni à la drogue ! Et notre Mamma Nera y veille, au grand dam de son plus grand fils Amoroso, qui lui aimerait bien sortir la famille de l'artisanat du crime pour la mener sur les voies de l'industrie !

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Octobre 2011
Statut histoire Strips - gags 2 tomes parus
Couverture de la série Mafia Tuno © Bamboo 2011

02/10/2011 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Un peu inattendue cette série d'humour chez Bamboo... Ca sort des habituelles séries sur des métiers tournés en dérision ; ici nous suivons le "quotidien" d'une famille de petites frappes italiennes immigrées à New York qui perpétue la tradition de vendetta et d'embrouilles en tout genre. Le côté cliché est bien sûr totalement assumé, et à partir de là Hervé Richez semble bien s'amuser avec sa famille de faux caïds. En particulier avec le fils complètement abruti, c'est un sacré numéro. Mais la présence de la petite soeur et de sa fille dans la famille ouvre déjà d'autres perspectives de gags. Ce n'est donc pas répétitif, ça se lit bien sans être inoubliable, et malgré mon incompréhension d'un ou deux gags, c'est sympathique. Le tome 2 est sur le même rythme, balançant entre vendettas "bétonnées" et gags à base de pizza plus ou moins frelatée. Stédo, habituel collaborateur des éditions humour chez Bamboo, est arrivé à maturité de son style "à la Janry" sur Le Petit Spirou, et celui-ci convient bien à l'illustration de gags de ce site. C'est très agréable à l'oeil. Bref, une série d'humour sympathique. Espérons qu'elle saura se renouveler pour éviter la lassitude au lecteur.

02/10/2011 (MAJ le 26/04/2013) (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série d'humour comme Bamboo en sort à la chaine. Je pensais que Mafia Tuno serait un peu mieux que la plupart des séries à métier venant de cet éditeur, mais je suis un peu déçu. Le cadre de la mafia aurait pu donner des gags à l'humour noir comme je les aime et puis le dessin de Stédo est bon dans le genre bande dessinée humoristique à gros nez. Sauf que si certains gags possèdent de l'humour noir, cela ne va jamais trop loin et cela reste généralement grand public. J'avoue que certains gags sont bien trouvés, mais la plupart du temps j'ai trouvé que l'humour était lourd, surtout lorsque le fils crétin était en scène. J'aime bien les personnages humoristiques idiots, mais lui il fait partie des idiots qui ne me font pas rire du tout. J'ai aussi trouvé que certaines chutes étaient mal amenées.

11/02/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Mafia Tuno est une série d'humour franco-belge type gros nez mettant en scène une petite famille de gangsters italo-américains typiques de l'idée cliché de la mafia. Il y a le petit nerveux et râleur, le grand costaud benêt et la mamma qui les mène à la baguette. Adeptes de tous les types de rackets, enlèvements, éliminations et autres extorsions, leur médiocrité les fait cependant traîner davantage du côté des petites magouilles que des grands réseaux mafieux. Le dessin de Stédo est très sympathique. Idéal pour ce genre de récits humoristiques, il est soigné, maîtrisé et dynamique. La colorisation est elle aussi agréable. Par contre, les gags sont trop banals, trop prévisibles. C'est du gros humour qui tâche avec des thèmes récurrents qui deviennent vite pénibles quand on n'avait pas déjà rigolé la première fois. Il y a un peu d'humour noir car ces petits mafieux n'y vont pas avec le dos de la cuillère, mais ça reste bon enfant... et surtout assez terre à terre. Il n'y a pas d'originalité ni véritablement de charme à chercher dans cet ouvrage qui remplit laborieusement son office de pourvoir des gags à thème certes variés mais attirant le plus souvent à peine un sourire entendu. J'ajouterai qu'il y a une véritable redite vis-à-vis d'une série dont le 3e tome est paru cette même année 2011, à savoir Cosa Nostra de Clarke qui présentait des gags très similaires et déjà assez peu drôles à mon goût.

04/10/2011 (modifier)