Love (Ankama)

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 9 avis)

Mésaventures d'un tigre qui voit sans cesse sa pitance se dérober sous ses griffes.


Ankama Auteurs Italiens BD muette Les Fauves Les Renards Naturalisme

Un pas élastique foule, sans bruit, l’ombre paisible de la jungle étourdie par le soleil. Pas un son, pas un mot : cette chasse se fera sans commentaires... Le silence habite chacun des pas du plus grand prédateur de la contrée, un tueur majestueux aux lignes pures et racées : un splendide tigre. L’oeil aux aguets, il erre en quête d’une proie... Mais voilà : la première de la journée lui file effrontément entre les griffes. Et ce n’est que le début des déconvenues… car tous les animaux de la forêt semblent s’être donné le mot : aujourd’hui, leur tueur habituel va en découdre ! Les plus faibles lui glissent entre les pattes, les plus petits s’unissent pour lui infliger de cuisants outrages. Et les plus forts l’attendent tout simplement de pied ferme… Il semblerait que pour une fois les valeurs de la forêt soient toutes chamboulées : aujourd’hui, c’est la revanche des opprimés, et ce n’est pas dans leur compassion qu’il faudra chercher l’amour du titre ! Parce qu’aujourd’hui, c’est juste une journée de chien pour le roi de la jungle. (Texte de l'Editeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Mai 2011
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Love (Ankama)
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

16/08/2011 | Pierig
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il est parfois reposant de lire des bd sans aucun dialogue. En l’occurrence, on suit le parcours d’un tigre dans une jungle de la péninsule indienne qui est à la recherche d’une proie à sa portée. Les dessins sont d’une incroyable beauté. Cela restitue à merveille la puissance du tigre. On rencontre également d’autres animaux mais qui paraissent bien fades par rapport à ce félin à la fourrure rousse rayée de noire qui est mis en avant. Je n’ai pas trop aimé la philosophie de cette bd et même le titre qui ne colle pas au royaume animal. Les sentiments sont quelque chose d’unique et qui collent au genre humain, n’en déplaise à tous les défenseurs de la cause animale. Je suis surpris de voir que l’on préfère souvent les animaux aux êtres humains. Fort heureusement, je n’éprouve pas un tel dégoût de l’humanité pour en arriver à cette extrémité. Le tigre du Bengale est l’un des plus grands carnivores au monde. Sa réputation de mangeur d’homme ne sera pas usurpée comme le montre d’ailleurs cette bd. A noter également que ces félins ont l’habitude d’attaquer dans le dos. Je sais l’espèce en voie de disparition. Je suis bien entendu pour la conservation dans une réserve naturelle. En tout cas, cette bd rend hommage à ce bel animal féroce. Alors que je pensais que ce titre ne serait qu'un one-shot, je découvre la poursuite de la série avec le renard. Le premier tome m'avait déjà fait très bonne impression. Le second ne fait que confirmer le talent de l'auteur de nous décrire une tranche de vie animalière tout en changeant de protagoniste. Je rehausse ma note à 4 étoiles tout en conseillant désormais l'achat.

21/05/2012 (MAJ le 09/08/2014) (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

J'appréhendais un peu la lecture de cette série dont les protagonistes ne sont que des animaux. Ajoutez à cela l'absence totale de texte et ma perplexité n'en était que plus prononcée. C'est malgré ces a priori une très bonne lecture et surprise au final que me laisse la lecture de ces 2 tomes sortis à ce jour. Que ce soit "Le Tigre" ou "Le Renard", le graphisme assez époustouflant et vivant de Federico Bertolucci nous immerge complètement dans les récits de son comparse Frédéric Brrémaud. Ses couleurs et ses lumières sont tout simplement magnifiques. C'est beau, c'est vivant, truffé de détails et d'une richesse sur le règne animal que j'avais rarement pu admirer de cette façon : une ode assez merveilleuse et originale qui place l'espèce animale au centre du récit. Le second tome est d'ailleurs à mon goût encore plus réussi, tant graphiquement que scénaristiquement. Le cadre isolé de cette île soumise aux caprices de la nature et le rythme haletant qui nous est imposé donne une intensité impressionnante à cette histoire. Alors n'hésitez pas à vous faire plaisir, ou à faire partager cette lecture tant aux adultes qu'aux plus jeunes, car cette série vaut le détour, ne serait-ce que pour la beauté des animaux et de la nature dans laquelle ils évoluent. *** Après lecture du tome 3*** Après le tigre de l'Inde, le renard d'une île, voici les aventures d'un lion au milieu de la savane. C'est un déçu que je sors de la lecture de ce 3e tome. Si le graphisme de Federico Bertolucci reste toujours aussi exceptionnel, j'avoue avoir peiné par moment dans ma lecture. La narration est parfois un peu confuse à cause de la difficulté que j'ai rencontré à identifier les protagonistes. J'ai du m'y reprendre à plusieurs fois, chercher les détails pour comprendre à qui arrivait quoi. Là, ça pause quand même problème... Frédéric Brrémaud m'avait habitué dans les 2 tomes précédents à une narration impeccable, qui ne laissait pas de place au doute, malgré le fait qu'il n'y ait pas de texte. C'est là la grosse faiblesse de ce 3e album à mon goût. Rien ne ressemble plus à un lion qu'un autre lion... Sorti de ce problème, on prends par contre toujours autant de plaisir à croiser les chemins de traverse d'une faune toujours aussi variée et dont la vie ne tient à pas grand chose... Un régal pour les yeux ! Malgré, cette faiblesse du dernier album, je laisse ma note de 4 pour la qualité de l'ensemble de la série.

09/09/2013 (MAJ le 25/03/2014) (modifier)
Par DamBDfan
Note: 4/5

Tome 1 : Je viens de faire un très beau voyage à travers la jungle grâce à cette superbe BD. Il manque plus que le son et on s'y croirait vraiment. On suit à travers ce premier tome les pérégrinations d'un magnifique tigre qui cherche désespérément à manger. Eh oui, il a la dalle et son périple ne sera pas de tout repos. Il y croisera bon nombre d’espèces animalières mais sans succès, jusqu'au moment où... A savoir qu’il n’y a pas de dialogues dans cette série « Love » et que tout repose sur la beauté, la force et le réalisme des dessins et des couleurs de Bertolucci. Qu’est-ce que c’est beau ! Ca change, j’en redemande juste pour le plaisir des yeux ! Tome 2 : J’aime bien l’autocollant sur la couverture : « Dans la lignée des grands documentaires animaliers » Je dois dire que c’est effectivement un peu le cas tant on a parfois l’impression en lisant ce livre de regarder un « Ushuaïa Nature » ne fût-ce que pour la beauté des décors. Toujours du très bon travail dans ce deuxième tome qui est tout aussi réussi que le premier. L’histoire est celle d’un volcan en éruption qui va bouleverser l’équilibre naturel des animaux se trouvant à proximité. Un renard est parmi ceux-ci et devra tout faire pour survivre. L’ambiance est captivante et j’apprécie beaucoup les diverses scènes d'action pleines de suspense ainsi que les cadrages assez dynamiques et prenants. On en a plein les mirettes, c’est du tout bon ! Il y a un petit côté Walt Disney dans cette série BD animalière qui sort des sentiers battus mais qui se « lit » malheureusement trop vite. A découvrir.

12/02/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Des bandes dessinées muettes sur le thème de la vie animale, généralement ça ne m'attire pas trop. Je crains trop d'y lire un documentaire peut-être joli mais ennuyeux. Et jolie, cette bande dessinée l'est sans aucun doute. Le dessin de Federico Bertolucci est beau, réaliste et lumineux. Ses animaux et ses décors sont remarquables. J'ai préféré le graphisme du second tome, le Renard, par l'originalité de son cadre d'une part mais aussi ses couleurs et sa lumière. A noter aussi que, dans le premier tome, je n'ai pas été convaincu par la façon dont les éléphants étaient dessinés. Mais sinon les animaux sont superbes et vraiment pleins de vie. Ennuyeuse par contre, cette lecture ne l'a pas été du tout. Les auteurs réussissent à mettre une véritable histoire dans ces cases muettes et on peut même dire que le rythme est haletant, notamment dans le second tome. On sent à la fois le réalisme et la dureté de ce monde animal où la mort peut jaillir à chaque instant, même s'il se passe un petit peu trop de choses pour être totalement crédible. J'aurais donc pu mettre une note un peu meilleure car je n'ai quasiment pas de reproche à faire à cette série. Mais malgré ses qualités, ce n'est pourtant pas une bande dessinée que j'achèterais à titre personnel car je ne sais pas si j'aurais tellement envie de la relire. C'est beau, intéressant, prenant mais ce n'est pas le genre de récit qui me marque et m'attire. Cependant j'en conseille l'achat sans hésiter aux amateurs de beaux dessins animaliers et d'aventures réalistes dans des décors naturels parfois somptueux.

03/04/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je vois que tout le monde aime le dessin. Il est vraiment magnifique et j'ai pris un certain plaisir à regarder les images. Surtout dans le cas du premier tome car j'adore les félins dont le tigre. Toutefois, je ne trouve pas que cela soit mémorable. Si le dessin est bon, j'ai trouvé les scénarii un peu trop légers. Du coup je n'ai pratiquement lu cette série que pour le dessin et donc mon intérêt était un peu limité par rapport à une série dont j'aime le dessin ET le scénario. Je crois que les seules pages qui m'ont réellement captivé au niveau du scénario sont les dernières pages du premier tome.

06/01/2013 (modifier)
Par yOyO
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cet album mérite autant son 4/5 que son prix de 15€. En effet Love est une BD magnifique sur 2 plans : la palette graphique et la mise en scène. La palette graphique : chaque case est superbement colorée, on peut voir le tigre dans toutes les positions animales qu'il soit. Le rendu de la forêt tropicale est de toute beauté. La mise en scène et les cadrages sont aussi superbes. Au niveau du scénario, j'ai fortement apprécié les aventures de ce tigre, mais aussi toutes les petites histoires entre animaux (les escargots ou les paons par exemple), qui rajoutent à cet ouvrage une saveur particulière. Je conseille vivement l'achat.

10/10/2011 (modifier)

Beau livre. Nous suivons ici la recherche d'un repas de notre ami le tigre. Oui ! c'est difficile de trouver un casse-croute digne du grand, magnifique, royal... et merveilleux animal qu'est le tigre. On suit avec plaisir ce parcours gastronomique difficile. Je m'identifie facilement à son grave problème. Quant au dessin, c'est splendide. De la couleur pour faciliter la plongée dans cette forêt tropicale. Pas le temps de trainer avec ce scénario simple et dynamique. Une fois ce livre fini, je vais peut-être aller manger, moi. Zut le frigo est vide...

17/08/2011 (modifier)

Une BD sans texte, ni onomatopée. Juste des images, et uniquement avec des animaux. C'eut été sur la vie des vers de terre, ce n'eut été guère passionnant. Mais là, c'est sur le Tigre... l'animal le plus majestueux qui soit. Et en plus, je suis Tigre (en astrologie bridée). CQFD : un Tigre, c'est forcément très beau et ça fait envie (mangez-en !!). Bref, le livre est tout simplement ma-gni-fi-que. Chaque planche, que dis-je, chaque case est de toute beauté. La mise en page est dynamique à souhait, et l'histoire pas gnangnan pour un "documentaire animalier". Le livre n'est pas donné (15 €), mais l'édition parfaite d'Ankama justifie amplement ce prix.

16/08/2011 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Je crois que tous les avis seront unanimes pour saluer les qualités graphiques de cette bd. Une vraie claque visuelle... Le trait de Bertolucci est superbe et sa palette de couleurs détonne. Bref, ça assure du côté des planches ! Et fort heureusement car l’histoire est, quant à elle, muette. Ce premier opus, qui mise donc tout (ou presque) sur le visuel, nous narre les mésaventures d’un tigre qui voit sans cesse sa pitance se dérober sous ses griffes. Le scénario est suffisant pour emmener le lecteur mais ne montre rien d’exceptionnel. Un peu juste diront certains sans leur donner tort. Mais on peut compter sur le sérieux coup de griffe de Bertolucci. Décidément, Brrémaud a l’art de dénicher des auteurs italiens vraiment talentueux... Reste que je m’interroge sur le sens à donner au titre de la série... Ode à l’amour du prédateur envers sa proie ? Même si ce tome peut se suffire à lui-même, j’attends le second opus qui devrait clôturer la série.

16/08/2011 (modifier)