Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Chanteur sans nom

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 7 avis)

L'édifiante histoire vraie d'un chanteur d'avant-guerre.


Biographies Musique

Vedette de la chanson des années 30 et 40, le Chanteur sans nom, alias Roland Avellis, chantait masqué d’un loup sur le visage. Ami de Charles Aznavour, bouffon et comptable d’Édith Piaf, toxicomane notoire, cleptomane débonnaire et attachant, le Chanteur sans Nom eut 1000 vies... .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Février 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Chanteur sans nom
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

15/08/2011 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne connaissais pas du tout le chanteur sans nom qui fut une gloire durant les années 30. Je vois que les concepts marketing étaient déjà développés au cours de ces années là pour vendre un produit à savoir un chanteur de charme. En effet, ce chanteur qui reprenait à la radio des succès de l'époque portait un masque noir à la Zorro sur le visage afin de perpétuer le mystère. Daft Punk reprendra cette même idée une cinquantaine d'année plus tard. On va également côtoyer Charles Aznavour la grande Môme Edith Piaf qui furent ses amis. C'est également une biographie sans concession qui ne fera pas dans la complaisance s'agissant de ce personnage parfois lâche et malhonnête. Il manque parfois un peu de dynamisme sur cette oeuvre mais elle demeure suffisamment intéressante pour que l'on s'accroche jusqu'à la fin. On ne retiendra que le positif à l'image de ce chanteur populaire qui a sombré dans l'oubli.

05/03/2017 (modifier)
Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Une biographie intéressante sur un personnage très curieux. J'avoue que je ne m'attendais pas à une lecture dans ce genre. L'auteur nous promène dans la vie d'un personnage atypique, chanteur dans l'entre-deux guerres, et qui eut une vie mouvementée entre grands artistes et petits coups. La BD met en scène une personne qui découvre progressivement la vie de cet artiste, tout en étant suivie par le fantôme du Chanteur sans nom, qui tente d'expliquer sa façon de vivre. Car oui, le personnage vivait d'une façon peu commune ! Sans qu'il ne soit méchant, c'est un personnage qui est très peu héroïque. Menteur et manipulateur, arnaqueur à la petite semaine, il vécu intensivement sans en perdre une miette, mais toujours sur le dos des autres. Et pourtant, il reste attachant alors même que l'on avance dans le récit de ses coups bas. Car c'est un personnage plein de bonne humeur, de joie de vivre, un gai-luron, pas toujours très accommodant, mais vivant. Le ton oscille d'ailleurs entre le sérieux de sa vie et la comédie, avec de nombreuses piques d'humour que nous sort ce brave fantôme. J'ai beaucoup aimé cette façon de mettre en scène. La BD repose sur un dessin bien fait, qui rend à merveille l'ambiance de ces années, mais aussi qui colle bien au réalisme de la biographie. Le tout est agréable à lire, j'ai personnellement passé un bon moment. Si vous tombez dessus un jour, ne vous privez pas !

26/01/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne savais pas à quoi m'attendre lorsque j'ai emprunté cet album. Je fus très surpris d'apprendre que ce chanteur sans nom avait réellement existé ! C'est donc une biographie d'un artiste tombé dans l'oubli et j'ai aimé découvrir un chanteur que je ne connaissais pas et qui semblait intéressant dans la vraie vie. La force de l'album est qu'il raconte la vie du chanteur avec originalité et dynamisme. On est loin d'autres biographies qui auraient bêtement aligné les moments de la vie du chanteur avec aucune passion. Le personnage est charismatique et il donnait envie de connaitre son histoire. Quant au dessin, je l'ai bien aimé. J'ai apprécié les décors et les couleurs qui donnent une atmosphère à l'histoire.

14/08/2012 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

Le chanteur sans nom est une BD agréable à lire. L’album mêle habilement enquête de l’auteur sur le chanteur et la biographie de ce dernier. Cela permet d’éviter le piège du trop grand conformisme narratif que l’on trouve souvent dans les biographies. Côté dessins, c’est du beau boulot, à la fois coloré et élégant. De plus, les ambiances et les décors des différentes périodes historiques sont réussis. Bel album que je conseille de découvrir.

17/01/2012 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le Chanteur sans Nom, c'est vrai que c'est bien un personnage qui est tombé dans l'oubli. D'ailleurs je n'en avais jamais entendu parler. Pourtant, visiblement, il a côtoyé de très près de grands noms comme Edith Piaf et Charles Aznavour et a eu un gros succès avant guerre. Raviver sa mémoire et raconter à tous les lecteurs modernes son parcours, de ses débuts à sa fin peu glorieuse quoiqu'assez originale, c'est une entreprise louable. Pourtant, je ne peux m'empêcher de sortir de cette lecture avec l'impression... de m'en fiche, finalement. Comprenez-moi bien, concrètement, c'est une bonne bande dessinée. Le dessin est maîtrisé, agréable et doté d'une certaine personnalité. La narration est légèrement décousue, ce qui n'aide pas trop à entrer dans l'histoire au début, mais elle est de bon niveau et présente une structure assez originale, notamment avec la forte implication du fantôme du Chanteur sans Nom lui-même. Le travail de recherche est visiblement fouillé et les auteurs redonnent bien vie à l'univers musical du milieu du 20e siècle. En outre, le personnage du Chanteur sans Nom se révèle charismatique, très humain et assez amusant dans son comportement. Ceci étant dit, la lecture ne m'a guère passionné. Elle est certes instructive mais ce qu'on y apprend m'est apparu comme anecdotique. C'est un joli hommage rendu à un personnage qui avait l'air certes intéressant à titre personnel mais bien peu marquant pour le public de nos jours. Et comme je n'ai pas été plus touché que ça par sa vie d'homme telle qu'elle est racontée ici, j'ai l'impression que j'oublierai très vite cette lecture. Je me vois donc mal en conseiller l'achat.

02/12/2011 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Le chanteur sans nom c'est en fait la biographie du chanteur du même nom... Un personnage pas forcément hyper connu. Pour ne pas dire totalement inconnu. Ce monsieur à donc oeuvré dans les années d'après guerre, il a notamment été très ami avec Edith Piaf ou encore Charles Aznavour. Les récits biographiques ne sont déjà pas ceux qui me passionnent le plus, surtout quand je ne connais absolument pas la personne dont on me raconte la vie. Mais si en plus celle-ci ne comporte rien d'extraordinaire ça devient compliqué pour accrocher à une telle lecture. En l’occurrence j'ai trouvé la vie de notre chanteur sans nom relativement inintéressante. Une alternance de périodes fastes où il chante et fait l'unanimité auprès de ses amis et de périodes sombres ou il passe plus de temps au bistrot que sur scène, n'hésitant même pas à escroquer ses propres amis. Bref une vie pas passionnante, une BD pas passionnante et un chanteur tombé dans l'oubli sans qu'on se demande trop pourquoi.

05/09/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Tombé un peu par hasard sur cet album, j'avoue avoir passé un chouette petit moment de lecture. Je pensais qu'il s'agissait d'une gentille fable sur un chanteur inventé par le scénariste, et au fil de ma lecture je me suis rendu compte qu'il n'en était rien, que ce fameux chanteur sans nom a réellement existé, qu'il a côtoyé -et de très près- Charles Aznavour, Edith Piaf et Marcel Cerdan, entre autres... En fait nous suivons l'enquête d'un jeune homme, alter ego d'Arnaud le Gouëfflec, qui trouve en rangeant des effets personnels dans une maison de retraite quelques affaires de ce fameux chanteur sans nom. de fil en aiguille, par le jeu des relations, il va remonter le fil de son histoire, jusqu'à sa fille, qui était justement en train d'écrire un livre sur lui. L'enquête révèle un véritable phénomène musical : Roland Avellis, petit télégraphiste, a toujours aimé les chansons ; peu à peu il se produit dans les cabarets, puis à la radio, en utilisant ce curieux pseudonyme et se cachant derrière un loup noir. Il était capable de chanter, et à la perfection, les succès du moment, c'était un vrai juke-box humain. Mais exploité par les maisons de disque (curieusement peu évoquées dans l'album), doté d'une irresponsabilité et d'un manque de maturité terribles, il n'hésitait pas à ponctionner (mais toujours chichement) ses amis, à tromper sa famille. Mais il rendait les gens heureux, malgré tout, autour de lui, il avait cette capacité à les faire rire, par exemple. C'est pour cela que cet homme ordinaire, mais doté d'une voix extraordinaire, laissa de bons souvenirs à tous ceux qui l'ont connu. Tiens, notons que le personnage qui enquête ne dit pas un mot de tout l'album, laissant s'exprimer entièrement ses interlocuteurs. Une idée que j'ai trouvée bienvenue. Après Topless, c'est le second album de Le Gouëfflec et Balez, et une fois encore le dessinateur fait preuve d'une grande élégance pour illustrer la France de l'entre deux guerres et celle d'après. Naviguant entre plusieurs aspects du semi-réalisme, il nous propose un album coloré, joyeux et diversifié. Anecdote rigolote, son Chanteur sans nom m'a fait penser au "Spirit" de Will Eisner, physiquement parlant. Un chouette album, donc. Note : pour les curieux, on peut écouter deux chansons de Roland Avellis sur la page dédiée du site Glénat.

15/08/2011 (modifier)