LuftGaffe 44

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

La seconde guerre mondiale bat son plein ; les alliés ont débarqué. Un petit camp allemand bien caché aurait bien voulu rester tranquille, sans avoir à faire la guerre... Mais parfois, le destin réserve bien des surprises !


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Aviation L'Histoire pour de rire ! [Seconde Guerre mondiale] Europe de l'Ouest

Septembre 44. La France est libérée. Totalement ? Nein ! Car la base d'élite 44 de la Luftwaffe, sur le Ballon d'Alsace, résiste héroïquement aux alliés ! Enfin, ça, c'est ce que voudrait l'état major, car en vérité, Baron et Teuton, les pires aviateurs de la chasse allemande, pilotant les TAZ (Terribles Armes Zecrètes) du professeur Alzheimer font beaucoup plus de dégâts dans leur propre camp que chez l'ennemi ! (Texte éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2010
Statut histoire Une histoire par tome 3 tomes parus
Couverture de la série LuftGaffe 44
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

08/07/2011 | js
Modifier


Par azerty
Note: 3/5

Une bd qui sans grande prétention fait rire! Et c'est ce qu'on lui demande non ?! Bon elle ne fait pas assez rire pour être mieux notée mais c'est frais, c'est gentil. L'histoire est claire, une bande de bras-cassés a réussi à se planquer de son état-major et d'une manière tellement brillante qu'ils ont été oubliés par les américains lors du débarquement.... Mais voilà, ils sont retrouvés par Hitler qui dans un élan de génie les prend pour des héros résistants... De là part une histoire de fou... niveau personnage, la petite base se voit envoyé des renforts : un savant fou, le fils caché d'Hitler et un pilote incontrôlable... Niveau dessin, il convient parfaitement au style de la BD. Un trait léger et des couleurs bien choisies! Sans être une grande BD cet ouvrage permet de passer un bon moment!

14/07/2011 (modifier)
Par js
Note: 3/5

Le jeu de mot du titre résume bien cette escadrille 44 : pitoyable en combat et en stratégie militaire, et complétement délurée ! Le débarquement a eu lieu et les troupes allemandes se voient reculer de Paris à ses propres frontières. Le führer, en pleine crise de nerfs, découvre l'existence d'une base militaire allemande que tout le monde avait oubliée (et c'était bien leur but que de fuir la guerre). De là, il décide d'envoyer le deuxième meilleur pilote allemand (le premier est au front à l'Est) là-bas pour renforcer les effectifs et motiver les troupes ! Ce pilote : le Baron Friedrich Hieronymus Von Münchhausen alias le Baron Epileptik. Une vraie catastrophe ! Il tue autant d'ennemis que d'alliés... ! Et pour arranger la chose, il prend sous son aile un jeune pilote surnommé Teuton (qui n'est autre que Adolf Junior, le fils caché d'Hitler) qui voudrait devenir le meilleur pilote ! Mais là encore, ce n'est pas gagné !!! (C'est même perdu d'avance). Pour couronner le tout, les prototypes sur lesquels ils pilotent ne sont pas forcément au point .... Belle perspective de victoires à venir ?!? Cerise sur le gâteau : suite à quelques quiproquos, Hitler est sûr que cette base va remporter la guerre rapidement et en beauté !!! C'est donc sur un ton complètement burlesque, déjanté et complétement décalé que l'auteur décrit les péripéties de cette petite troupe. L'humour est sympathique et utilise tous les aspects pour nous faire rire (plutôt sourire) : les paroles, l'orthographe, les gestes, les répétitions, les décors... Mais le rendu final ne fait pas tout le temps mouche bien que l'ambiance du récit reste agréable. L'histoire avance trop lentement et j'ai trouvé quelques longueurs qui ont rendu ma lecture parfois décevante. Le dessin m'a moins séduit. Les personnages sont certes expressifs, mais leurs têtes ne sont vraiment pas belles. Le trait manque de précision et la caricature est trop simple. Les décors et les avions sont réussis, mais là encore, les proportions ne sont pas géniales. L'ensemble fait très enfantin mais cela colle à peu près avec le récit. Les couleurs de Sylvaine Scomazzon sont simples mais claires et agréables ; l'album est bien mis en valeur. C'est donc une lecture plaisante mais pas exceptionnelle en terme d'humour ; bien que l'originalité soit là, le rendu est un peu décevant par moments. N.B : le petit parallèle avec Astérix est bien pensé !

08/07/2011 (modifier)