Soldier Zero

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

"Et il devint... mi homme, mi extraterrestre"


Auteurs britanniques Boom! Studios Emmanuel Proust Éditions Super-héros

Simple soldat revenu de la guerre en Afghanistan en chaise roulante, Stewart est l’unique témoin du crash d’une entité extraterrestre. L’Alien s’empare alors de son corps… donnant à Stewart de nouvelles jambes et des super pouvoirs ! Mais cohabiter avec un être aussi différent ne s’avèrera pas sans risque. (texte : EP Editions)

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Juillet 2011
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série Soldier Zero
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

19/06/2011 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Soldier Zero nous propose l'histoire ordinaire -si j'ose écrire- d'un pauvre gars, fatigué de beaucoup de choses mais attaché à un certain nombre de valeurs qui se retrouve un peu par hasard investi de super pouvoirs d'origine extraterrestre. On retrouve dans cette série l'un des thèmes de prédilection de Stan Lee, cette simplicité du personnage en butte à la complexité de nouveaux pouvoirs, et même à des enjeux qui le dépassent. Soldier Zero commence de belle façon, posant de façon assez efficace, en panachant les scènes d'action, les passages plus intimistes entre Stewart et son frère ou son amie, mais aussi d'ores et déjà des bribes d'informations sur la façon dont fonctionnent ses pouvoirs. Bonne idée, car souvent on doit attendre longtemps pour avoir des explications dans ce type d'histoire... L'interaction entre Stewart et le Soldier me semblait au début un chouïa "facile" et rapide, mais la suite propose une nouvelle évolution du scénario des plus intrigantes, avec la disparition progressive de l'âme de l'hôte précédent du Soldier Zero... Et puis l'apparition des "Clowns" et de leur chef rajoute une dimension supplémentaire. Je ne sais pas trop quoi penser d'Application neuf, cet être biomécanique qui semble tirer ses pouvoirs d'un iPhone... Sur le plan graphique c'est l'espagnol Javier Pina qui s'y colle ; fort de quelques expériences chez DC, il apporte sa sensibilité européenne à ce récit hybride. J'aime notamment beaucoup son design du Soldier Zero, qu'il a dû imaginer à partir d'un character design fragmentaire. Intéressant de voir comment va être utilisé la forme particulière des jambes du Soldier. Il y a une grande efficacité dans ses scènes d'action, qui sont parfois l'occasion pour lui de réaliser des pleines pages ma foi pas mal du tout. Au fil des pages on sent tout de même son influence de la BD franco-belge (dont il s'est gavé avant de virer vers les comics), ce qui apporte une dimension supplémentaire au découpage typiquement comics qu'on doit lui imposer. Dans le tome 2 il est seul au dessin, et on sent un petit moment de flottement au début de ce tome, avant que cela soit repris en mains pour être plus efficace. Curieux de lire la suite.

19/06/2011 (MAJ le 14/12/2011) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien l'idée d'un super héros paraplégique. Je suis d'ailleurs surpris que personne (à ma connaissance, je ne suis pas le plus grand spécialiste de comics américains) n'ait utilisé cette idée. Enfin, ce n'est pas vraiment un super héros handicapé car il n'a pas de handicap après que l'extraterrestre se greffe à lui, mais l'idée de départ est là. Le premier tome peut se diviser en deux parties. La première partie est sur la vie de Stewart qui est en fauteuil roulant depuis son retour de la guerre. Cette partie n'est pas mal, mais je trouve que les auteurs ont trop voulu insister sur les problèmes de Stewart. J'ai eu l'impression que la seule chose qu'il fait dans sa nouvelle vie était de se plaindre. La seconde partie voit l'arrivée des extraterrestres et le héros devient un genre de super héros malgré lui. Là encore, c'est pas mal, mais j'ai lu cette partie sans aucune passion. Je trouve qu'il n'y a rien de vraiment nouveau dans le scénario pourtant bien fait. J'espère qu'il va y avoir un peu plus de surprise dans la suite.

25/11/2011 (modifier)