Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Univerne

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 9 avis)

Avec l'aide de ses amis savants, philosophes et écrivains, Jules Verne décide de créer Univerne, un pays sur une île déserte, dans lequel il mettrait en marche ses idées, réalisant ainsi la plus belle des utopies. Mais les empires de l'époque partent à la conquête de ce pays naissant, et pille ainsi sa si brillante technologie. On raconte que Jules Verne fût tué lors du bombardement de son nid d'aigle...


Ecole Emile Cohl Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Jean-David Morvan Jules Verne Les Uchronies Paris Steampunk

Univerne, une uchronie steampunk qui décrit le monde tel que Jules Verne l'a imaginé à travers son œuvre. 1862. Avec l'aide de ses amis savants, philosophes et écrivains, Jules Verne décide de créer Univerne, un pays sur une île déserte, dans lequel il mettrait en marche ses idées, réalisant ainsi la plus belle des utopies. Mais les empires de l'époque partent à la conquête de ce pays naissant, et pille ainsi sa si brillante technologie. On raconte que Jules Verne fût tué lors du bombardement de son nid d'aigle... Les nouveaux occupants d'Univerne décident de partir coloniser la Lune, que le canon de Verne a rendu accessible … Paris, 1900. Juliette, journaliste et suffragette, enquête sur celle qui fut la maîtresse de Jules Verne et qui mourut en même temps que lui (tout du moins dans l'histoire officielle). Son aventure mouvementée la mènera du Château des Carpates à 20000 lieux sous les mers, en passant par L'île mystérieuse, Le centre de la Terre et Un phare au bout du monde, et même sur La lune, où elle découvrira que si le doute plane sur la mort de Verne, ses idées, elles, restent bien vivantes. Car, du côté sombre du satellite se fomente une terrible vengeance, qui pourrait bien voir disparaître l'humanité, telle qu'on la connaît...

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Juin 2011
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Univerne

12/06/2011 | Miranda
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Plutôt une bonne surprise pour moi que la découverte de cet "Univerne". D'abord j'aime beaucoup les uchronies et j'avoue que celle ci est bien foutue. Les mondes de Jules Verne ont enfin droit à une déclinaison BD qui lui rend hommage. Mon seul bémol concerne le scénario qui si on y réfléchit est finalement assez clair, mais une première lecture ne donne pas ce sentiment et j'en viens au deuxième point qui je crois est la cause de ce manque de clarté ou de fluidité : le dessin et la mise en page. Des cases en haut de pages peu claires à lire puis un graphisme assez curieux qui donne des personnages avec des postures tordues. Il faut noter aussi des scènes de combats très encombrées qui n'aident pas à la compréhension des choses. Au final je dirais que le propos est original, plutôt bien fait mais le manque de clarté de l'ensemble nuit à la lecture. A lire en emprunt mais pas d'achat conseillé pour moi.

07/01/2018 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Je serais un peu moins enthousiaste que Miranda mais c'est quand même une bonne BD que ce premier tome d'Univerne... Pour commencer, on en prend plein les yeux avec ce nouveau Paris 1900 à la sauce Jules Verne, c'est magnifique et ça tire clairement la note vers le haut. Je suis en revanche moins fan du style donné aux personnages, certes très dynamique, mais peut-être un peu trop. Pour ce qui est des couleurs, c'est variable, des fois j'aime, des fois moins, mais dans l'ensemble, ça colle plutôt bien à l'ambiance. Le scénario quant à lui est inégal du point de vue de la clarté, j'ai bien suivi jusqu'à un certain point et puis à un moment donné il m'a complètement embrouillée, il devient assez confus et le dessin n'est pas assez clair pour compenser (je pense qu'il privilégie à tort le mouvement, dans des scène plutôt sombres, ce qui n'arrange rien à la compréhension de l'ensemble). Et comme Miranda, c'est grâce au résumé de l'éditeur en 4ème de couverture que j'ai réussi à retrouver un peu mes petits... Il y a pas mal de mystères à élucider en cette fin de premier tome et je compte bien sur la suite pour lever le voile sur tout ça. Après lecture du tome 2 (et pour l'occasion j'ai relu le 1 dans lequel je me demande s'il n'y a pas quelques coquilles sur les dates...), je reste sur mon impression de départ, à savoir "bon dans l'ensemble mais avec quelques réserves quant à la clarté du scénario". En effet, comme pour le tome 1 je regrette quelques passages pour le moins confus, qui m'ont conduite à de nombreux retours arrière pour vérifier que je n'avais rien loupé d'essentiel à la compréhension... A côté de cela, on ne chôme pas, tout va très vite et nos héros, comme le lecteur, n'ont pas le temps de se poser ! Graphiquement c'est toujours aussi dynamique, j'apprécie plus le style que lors de ma lecture du tome 1, comme quoi, rien n'est figé ! J'attends la suite....

25/06/2011 (MAJ le 03/02/2013) (modifier)
Par Miguel
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ouvrez votre esprit et imaginez un peu qu'un évènement de notre histoire ne se soit pas produit, imaginez-en les conséquences, imaginez l'impact que cela pourrait avoir sur nous aujourd'hui ... Et si ... Sur base de ce postulat, nous voilà plongés en 1851 à Paris. Napoléon Bonaparte a décidé de rester au pouvoir de force via un coup d'état et le jeune Victor Hugo ainsi que Pierre-Jules Hetzel ont fuit la France pour la Belgique, Malheureusement un soldat reconnait l'un d'eux et tue Pierre-Jules Hetzel ... et il ne deviendra pas l'éditeur des fabuleuses histoires de Jules Verne. 1862, Jules Verne ne trouvant pas d'éditeur assez courageux et fou pour l’éditer (donc pas de Voyages au centre de la Terre, de Michel Strogoff, De la Terre à la Lune, etc …) décide d’arrêter l'écriture et va se concentrer sur d’autres projets ; il veut et va rendre le monde meilleur grâce à son imaginaire et ses idées révolutionnaires. En quelques années il construit une île utopique du nom d'Univerne mais son avancée technologique, son idéologie, son modernisme agace ou attise l'intérêt de beaucoup de gens et même certains états. S'en suit un siège de près d'un an où L'Univerne est détruite et pillée, il n'en restera plus rien et Jules Nemo Verne est laissé pour mort. Les survivants ? A ce qu’il paraitrait ils sont partis vivre sur la Lune. Jules Verne était si extravagant! Aujourd’hui, l’an 1900, Paris, l'Exposition Universelle. Le monde a changé et Nikola Tesla écrase le monde de ses inventions novatrices. Une jeune journaliste féministe, Juliette Hénin, est là pour couvrir l'évènement mais aussi pour enquêter sur celle qui fut la maitresse de Jules Verne et qui lui a transmis un mystérieux message. Voilà l’intrigue posée dans ce premier opus ; et évidemment hors de question de vous lâcher le dénouement de ce premier épisode, à vous de le lire ;) Mélange d'Uchronie Steampunk et Testlapunk qui nous emmène dans un monde alternatif et l'imaginaire de Jules Verne, le tout saupoudré de coups de savate dans la France de fin du XIXe siècle. L'univers et l'histoire produite par Morvan est terrible, moi je suis un vrai fan je l'avoue et le dessin, la structure, le découpage et le style des couleurs utilisés servent à merveille l’histoire de ce premier tome. Morvan maîtrise très bien son histoire et nous emmène non stop dans la trame principale de l'histoire. Quant au dessin, on sent que Nesmo (? le fils de Nemo) maitrise son style de dessin (mélange de bd européenne avec une pointe de manga) pour certaines scènes mais qui colle très bien au style et aux couleurs; on en reste scotché parfois. Pour finir, c'est un petit bijou dont l'histoire et le dessin des plus atypiques nous fait vivre une aventure hors normes en parcourant certains sujets de l'époque tel que le féminisme, le modernisme, les alternatives. Une redécouverte des mondes de Jules Verne.... et un vrai petit plaisir visuel à lire et à regarder. Sans conteste un de mes petits coups de cœurs :)

29/01/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne suis pas convaincu par ce premier tome. Ça commence mal lorsque j'ai lu la date 1948 pour indiquer quand Napoléon III est devenu empereur... C'est une blague ? C'est probablement juste une erreur de tape, mais c'est le genre de petit détail qui m'énerve profondément. Et puis j'aimerais savoir avec quelle technologie Jules Verne a créé toutes ses inventions. C'est pas parce que Jules Verne a imaginé des inventions qu'il peut les faire fonctionner. Léonard de Vinci a imaginé une machine qui permettait aux hommes de voler, mais il n'a pas eu accès à une technologie nécessaire pour la faire fonctionner correctement. D'accord, c'est de la science-fiction et même si c'est peu crédible, l'important c'est que le récit soit bon. Justement, je me suis profondément ennuyé durant ma lecture et je n'aurais rien compris si je n'avais pas lu avant le résumé de l'éditeur. Le dessin est correct au niveau des décors, mais je n'aime pas trop le mouvement des personnages. La suite sera sans moi.

15/04/2012 (modifier)
Par sky doll
Note: 1/5

Après avoir vu ma note, vous devez vous douter que cette BD ne restera pas longtemps dans ma bibliothèque ! Le scénario est tellement confus à mes yeux, que je n'ai strictement rien compris à cette histoire, et c'est bien la première fois que j'ai ce sentiment en lisant une BD. Certes, le graphisme annonce une série qui pourrait être prometteuse, et c'est d'ailleurs une des raisons de mon achat (couverture très alléchante). Mais hormis les dessins et la mise en couleur sympathique, eh bien ma foi le scénario est vide et très tortueux, si bien que j'ai eu vraiment du mal à terminer ma lecture. Je vous conseille donc de l’emprunter avant d'acheter car il n'y a rien de plus frustrant que d'investir dans une BD, en refermant l'album et de se dire : ben dis donc j'ai rien pigé !

04/09/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Encore une déception liée à une enième uchronie censeé nous plonger dans un univers en avance sur son temps ! Pourtant, c'est très beau visuellement avec de magnifiques planches. Cela ne suffit pas à nous sauver de l'accuité d'un scénario essentiellement basé sur le génie de Jules Verne. Il y a déjà une erreur de datation à la première page En effet, si l'histoire commence le 11 décembre 1851 et que Louis-Napoléon Bonaparte vient tout juste d'enterrer la Seconde République, il ne peut avoir été élu le 10 décembre 1948 ! Cherchez l'erreur... Le pire est que cela va se reproduire puisque la révolte des communards est située d'après nos auteurs en 1971 au lieu de 1871. C'est franchement pathétique de se planter aussi lamentablement d'autant que cette uchronie joue avec des évènements historiques. Encore une fois, c'est une réalisation bâclée qui a misé sur un effet de style steampunk. On peut se poser légitimement la question d'une relecture des planches avant impression. Bref, c'est truffé d'erreurs et je ne viens que de citer deux exemples précis. Et puis, cela lorgne beaucoup trop sur le concept de la fameuse série Hauteville House. On ne va pas crier au plagiat mais l'effet de surprise est totalement dépassé. Le décors prend tellement le pas sur le reste que les héros sont inexistants. Du coup, suivre leur histoire paraît bien secondaire. On ne cerne absolument pas les enjeux. Oui, c'est encore une déception car nous avons là une BD mal construite mais bien emballée. Il ne faudra pas être dupe.

04/09/2011 (modifier)
Par jurin
Note: 2/5

J’ai eu beaucoup de difficultés à terminer cette BD, le manque de lisibilité est flagrant, on est obligé de revoir sans cesse les passages précédents pour pouvoir continuer, rien que ces fichues dates citées par les auteurs m’ont laissé perplexe à plusieurs reprises. Un scénario très original mais tellement confus que le plaisir de lecture est très bas. Je suis assez déçu et si certaines planches sont magnifiques de trop nombreuses cases (surtout à la fin) apportent encore plus de confusion. Deux étoiles pour une histoire qui au départ est séduisante.

11/07/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Little Miss Giggles

Une oeuvre assez intrigante. Je l'ai commandée après avoir vu une planche dans un magazine, planche que j'avais trouvée très belle et pleine de promesses. Malheureusement, j'ai été un peu déçue au niveau du dessin, que je trouve assez inégal. Les personnages notamment ont une façon bizarre de se mouvoir. L'héroïne ressemble à un pantin désarticulé quand elle court. Certaines cases foisonnent de détails alors que d'autres sont beaucoup plus sommaires (bâtiments juste esquissés, personnages représentés par des petits traits noirs,...) Au point de vue du scénario, l'idée de base est excellente. Que se serait-il passé si, suite à un malencontreux accident intervenu à son "futur" éditeur, Jules Verne n'était pas devenu l'écrivain qu'on connait ? Et si il avait réalisé toutes ses machines fantastiques plutôt que de coucher ses idées sur papier? L'intrigue devient vite assez confuse et il semble y avoir quelques incohérences, notamment au niveau des dates. Mais ces incohérences sont peut-être voulues et vont peut-être s'éclaircir par la suite. Les scènes d'actions, au dessin assez sombre, n'aident pas à la compréhension. Comme pour les deux premiers avis, je suis régulièrement retournée au résumé de l'éditeur pour essayer de comprendre certaines choses. Mais malgré les "défauts", il me tarde d'avoir la suite et j'en conseillerais l'achat pour l'originalité du scénario.

27/06/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5
L'avatar du posteur Miranda

Avant tout une remarque, c’est la seconde création du couple Morvan/Nesmo, la première étant Ronces qui n’a pas vu de tome depuis fin 2007, il serait bon de finir une série avant d’en commencer une autre, en espérant qu’elle ne soit pas laissée en plan. Difficile de ne pas rentrer dans l’histoire vu la beauté des planches. Des décors et des perspectives à tomber de finesse, des costumes élégants, des couleurs reposantes avec une prédominance du marron rouille qui s’accorde parfaitement avec l’univers steampunk très métallique. Le style de Nesmo est dans la continuité de celui de Ronces avec des décors beaucoup plus fouillés. Le scénario, un savant mélange d'uchronie et de steampunk, est très clair au début mais devient un tantinet nébuleux par la suite, histoire de ne pas tout dévoiler certes, cela dit je suis arrivée en fin d’ouvrage avec quelques incompréhensions sur certaines facettes du récit. En lisant le résumé de l’éditeur tout est devenu clair, je dirai que si la B.D. n’en dit pas assez, l’éditeur lui en dit trop, et va même au-delà de ce premier tome. Mais finalement peu importe car l’univers est original et le récit avance à bon pas, avec sa touche d’humour non négligeable, quelques belles scènes d’action et des personnages attachants aux caractères bien trempés. La suite promet d’être d’une grande richesse, où l'on retrouvera tout l'univers de Jules Verne.

12/06/2011 (modifier)