Dead Life

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Stephen, en vacances dans le Maine chez ses grands-parents, joue aux aventuriers avec Talia, la petite voisine, lorsqu’il découvre un calice dans la collection d’objets précieux de son grand-père. Il décide d’emprunter ce calice, datant des guerres entre chrétiens et musulmans, malgré l’interdiction formelle d’y toucher.


Zombies !!!!!! [USA] - Nord Est

Stephen, en vacances dans le Maine chez ses grands-parents, joue aux aventuriers avec Talia, la petite voisine, lorsqu’il découvre un calice dans la collection d’objets précieux de son grand-père. Il décide d’emprunter ce calice, datant des guerres entre chrétiens et musulmans, malgré l’interdiction formelle d’y toucher. Il a le malheur de l’utiliser pour boire. C’est là que tout commence. Quand ils arrivent chez Talia, ils découvrent que tous les membres de la famille sont morts. Et vivants. L’épidémie zombie vient de commencer, plongeant bientôt le monde en enfer.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Mai 2011
Statut histoire Série terminée (en principe) 3 tomes parus
Couverture de la série Dead Life
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/05/2011 | Pasukare
Modifier


Par AqME
Note: 3/5

J'ai lu Dead life et ça se lit très très vite. Pour quelle raison? Parce que ce premier est basé sur une action non stop et cela dès les premières planches. Alors à l'époque où les séries de zombies ont le vent en poupe, où les mangeurs de chair fraîche envahissent nos rayons librairie avec plus ou moins de succès et de talent, qu'en est-il de cette série? Le scénario n'a rien de bien bandant, il faut le dire. On commence avec un couple qui file récupérer leur fils chez les parents du père. Tout se passe bien jusqu'à la découverte, ou plutôt la disparition d'un calice que le grand père gardait secrètement dans son grenier. L'enfant avoue avoir joué avec pour faire comme dans Indiana Jones. Et là, c'est le drame. Les zombies arrivent et on entre dans une course poursuite d'enfer jusqu'à la fin du tome. Pas le temps de souffler, le scénariste joue avec nos nerfs et nous inflige débâcle sur débâcle pour les différents protagonistes de l'histoire. Attention tout de même, car le tout est relativement réaliste et on ne fait pas dans les sentiments. Beaucoup de monde y passe, femmes et enfants compris et il y a très peu de bons sentiments. La chose a déjà été vu avec Zombies ou Walking dead, mais ça reste intéressant. Ce qui est aussi agréable et cela malgré le superflu des personnages, c'est les questions quant à ce calice. D'où vient-il? Que provoque-t-il? Comment le provoque-t-il? A-t-il une vérité historique? Bref des questions qui font que l'on attend les autres tomes avec une certaine impatience. Le dessin sort des sentiers battus dont nous a habitué Soleil. On s'éloigne progressivement des dessins ronds aux grands yeux, pour aller vers quelque chose de plus réaliste, de plus brut et aussi de foutrement plus adulte. Le gore est de mise avec pas mal de sang et quelques scènes assez trash. Le tout est bien dynamique et colle bien à l'ambiance voulue qui est rapide, asphyxiante et sans concession. Il y a peut être quelques défauts de proportion mais pas de quoi fouetter un chat. Et puis de toute façon, on ne touche pas aux chats, c'est sacré. Au final, une série sympathique qui commence et qui, malgré un premier tome moyen, promet de une bonne suite. A voir donc.

05/06/2011 (modifier)
Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

Dead Life, c’est du zombie, avec des monstres sanguinaires pas beaux qui se jettent sans pitié sur les gens normaux qui passent à leur portée, du sang, des morsures pas belles à voir et de litres et des litres d’hémoglobine répandus partout. J’ai bien aimé l’idée de départ, le couple en crise qui laisse son gamin en vacances chez papy et mamie pour continuer à se chamailler pendant leur week end à deux. Le gamin chaparde au grenier un calice pour jouer à Indiana Jones avec la fille des voisins sauf que ce n’est pas un calice comme les autres, il est maléfique et là, c’est le drame… Sauf qu’après c’est juste des litres et des litres de sang versés, sans surprise jusqu’au suspens (insoutenable ?) de la fin du tome 1, qui personnellement ne me donne pas spécialement envie de lire la suite, à moins qu’elle ne me tombe par hasard entre les mains. Le dessin est un peu limite au niveau du trait et surtout des personnages, j’ai noté quelques défauts de proportions (notamment au niveau de la taille de l’enfant par rapport aux adultes) ou des visages un peu changeants entre deux cases, par contre la mise en couleurs est très réussie à mon goût, très en décalage avec un récit de morts-vivants. Un bon point en ce qui me concerne. A noter aussi des regards assez glaçants ou encore du désespoir efficacement illustré. A ne réserver peut-être qu'aux fans de zombies…

10/05/2011 (modifier)