Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

The Authority - Kev

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

L’humour fait irruption dans l’univers de The Authority avec cette série consacrée à Kevin Hawkins, un antihéros malchanceux. La poisse est la fidèle compagne de Kev et c’est avec elle qu’il doit remplir la mission la plus délicate et dangereuse qui lui ait été confiée. Il doit abattre à lui seul tous les membres de l'équipe la plus puissante du monde : Authority.


Auteurs britanniques DC Comics Super-héros Univers des super-héros Wildstorm

Kev Hawkins est un caporal du S.A.S. devenu un assassin. Le gouvernement britannique fait appel à lui lorsqu'il veut se débarrasser de quelqu'un. Authority est la dernière ligne de défense de la Terre, réputée et crainte à travers de nombreuses galaxies et dimensions. La nouvelle mission de Kev est de trouver et éliminer Authority et, curieusement, cette mission est plus facile à accomplir qu'à expliquer. Un partenariat est établi afin de sauver la planète d'une destruction certaine... Apollo et Midnighter font plus tard équipe avec leur agent du S.A.S. préféré. Ensemble, ils doivent apaiser une armada extraterrestre adepte du génocide, qui s'apprête à assaillir la Terre. Le scénariste Garth Ennis (Preacher, Punisher) et le dessinateur Glenn Fabry (Global Frequency) nous présentent une aventure pleine de flingues, d'extraterrestres et d'explosions, avec un tigre et une orange. © Panini Comics

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Octobre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série The Authority - Kev

04/03/2011 | Ems
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Cet album contient en fait deux mini-séries sur le personnage de Kev. J'ai été un peu surpris de voir que Kev n'était pas le gros loser que je m'étais imaginé. Il a certes plein de défauts, mais il a aussi des talents. Il m'a surtout semblé très malchanceux et le pauvre se retrouve toujours dans les pires situations. En tout cas, j'ai trouvé qu'il était un personnage amusant et j'aime particulièrement sa relation avec Midnighter. Le scénario n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est un bon divertissement qui m'a bien fait rire plusieurs fois. Ennis part dans des délires, mais jamais en devenant lourd comme c'est le cas dans d'autres de ses séries. C'est une lecture plaisante sans être marquante du moment qu'on aime bien Ennis ou qu'on arrive du moins à supporter son style. Le dessin est correct.

09/04/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Davantage que The Authority, ce comics aurait pu s'appeler Kevin Vs. Midnighter, car c'est ce qui fait la force et l'humour de ce récit. D'Authority, au final, on ne verra que brièvement l'équipe au complet. Et le vrai personnage principal, comme le titre l'indique, c'est bien Kevin. Contrairement à ce que j'imaginais à lire le résumé de l'album, ce dernier n'est pas une vraie loque. Certes il n'est pas fin, certes il est homophobe, certes il attire la poisse, mais ce n'est pas un anti-héros caricatural complet tel que je l'imaginais. Je ne sais pas si je dois m'en plaindre ou pas. Quoiqu'il en soit, j'ai trouvé très sympas la majorité de ses dialogues avec Midnighter et surtout les réactions de ce dernier à chaque parole homophobe du premier. Pour le reste, le scénario tient la route et est souvent assez amusant sans être totalement marquant. J'ai bien ri plusieurs fois mais je n'ai pas été éclaté de rire tout du long non plus. L'histoire n'est pas des plus captivantes. On ne s'ennuie pas mais on l'oublie assez vite. C'est quand même un bon divertissement.

13/08/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

The Authority, c’est un groupe de super-héros de l’univers Wildstorm. Avec la disparition de Semic, les éditions avaient été bridées. Depuis Panini a repris le flambeau pour mon plus grand bonheur. La mini-série Kev est un exemple de grand délire totalement maitrisé. L’humour est omniprésent et d’un bon niveau général. Mais les sujets sérieux sont quand même légion. Il y a un mélange des genres qui fonctionne, ce qui n’est pas courant. L’histoire nous fait découvrir un personnage haut en couleur, Kev. Il travaille comme barbouze pour les services spéciaux britanniques et va se voir affecter sur une mission exceptionnelle : tuer les membres de l’équipe de Authority. Suite à une mission de protection sur un personnage important ayant mal tourné, Kev est affecté aux sales boulots. Au scénario, Garth Ennis en impose par ses idées toujours bien exploitées. C’est limite mais jouissif, le divertissement est total. Il est bien secondé au dessin, Glenn Fabry a un style sobre mais esthétique. Le récit va se développer autour d’un trio tragi-comique : Dev et 2 membres de Authority : Midnighter et Apollo. Quand des extrêmes se rencontrent, il y a forcément des étincelles. Ici elles prennent la forme de bonnes vannes et de baffes en rafale. Ennis ne se prend pas au sérieux mais ne fait jamais dans le gratuit. On peut parler d’art pour cet auteur surprenant et talentueux. Je n’attendais rien d’exceptionnel de la part de ce récit, j’ai tout simplement été bluffé et pleinement satisfait par cette lecture.

04/03/2011 (modifier)