Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Orks

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Dans le monde de orks, s'opposent les « Humains » et leur dieu (l'Unique), aux anciens peuple du monde. La forêt primordiale, dernier vestige d'un continent entièrement sous domination humaine, est le refuge des Orks et des Elfes, deux peuples natifs luttant pour conserver leurs traditions et leur identité.


Orcs

Dans le monde de orks, s'opposent les « Humains » et leur dieu (l'Unique), aux anciens peuple du monde. La forêt primordiale, dernier vestige d'un continent entièrement sous domination humaine, est le refuge des Orks et des Elfes, deux peuples natifs luttant pour conserver leurs traditions et leur identité. L'enjeu est à la fois politique et économique, car la forêt primordiale contient bien des richesses dont le commerce à formé des dynasties de barons richissimes. La sagesse et la force du peuple Ork suffira t-elle à retourner la situation ? Peut on lutter contre l'ordre des choses ? Inexorablement, la roue du destin écrase ceux qui cherchent à l'arrêter. Pourtant, le cœur des hommes et celui des Orks contient les germes d'un futur meilleur. Il suffirait de lui donner une chance...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Février 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Orks

23/02/2011 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Voici une vue sur le monde des Orks, bien que la Bd ne figure pas dans la collection Celtic où l'on trouve Elfes ou Nains. En dépit d'un scénario qui n'est peut-être pas totalement abouti, l'ensemble m'a séduit en premier lieu par son graphisme époustouflant ; je trouve que le dessin de Guenet colle parfaitement à ce type de bande, qui culmine dans un visuel impressionnant destiné à en mettre plein la vue ; les silhouettes bodybuildées des mâles et les corps musculeux (mais harmonieux) des femelles, les armes agressives et les visages rageurs... tout ceci est mis en valeur par un dessin d'une grande puissance hyperréaliste et à la belle colorisation. Ce dessin très musclé d'une beauté inouïe rend évidemment les personnages beaux, il y a là-dedans un petit air de Corben. La mise en page audacieuse et très variée donne une Bd très dynamique. Mais ce qui m'a intéressé aussi, c'est d'y entrevoir une organisation sociale, de nombreuses femelles Orks (personnages qu'on voit peu ailleurs) et même des séquences d'accouplement d'un bel érotisme bestial. Tout ceci n'apparait pas dans La Guerre des Orcs, série qui m'avait plu aussi, très voisine de "Orks" mais un peu plus tournée vers la guerre. On peut y voir enfin une sorte d'allégorie sur la guerre et l'entente entre les peuples, sur le modèle humain de nos jours. Avec tous ces corps massifs et ce visuel agressif, on peut s'attendre à de gros combats de brutes bien bourrins, à du sang et des tripes... il y a quelques séquences dans ce style, mais pas tant que ça, la Bd n'est pas entièrement basée là-dessus. En tout cas, c'est de la pure fantasy brutasse comme je l'aime.

25/03/2016 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Pas mal, mais . . . le dessin de Nicolas Guénet n’est pas du tout mon style de prédilection même s’il présente un certain esthétisme. Le récit, quant à lui, se laisse suivre à défaut de captiver. Le fait que cette série se place du côté des orks constitue une belle originalité. Mais l’univers reste un peu trop bestial et manque de nuances. Bref, voici une série pour initiés (ou amateurs) dont manifestement je ne fais pas partie.

19/04/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

J’aime la fantasy et j’aime Nicolas Guénet, avec ces deux éléments je suis normalement conditionnée pour aimer, seulement voilà, je me suis ennuyée. Le scénario laisse un arrière-goût de rance, à croire qu'il a été trouvé dans le tiroir d’un vieux meuble abandonné depuis des lustres. Par ailleurs c’est trop bourrin, les nanas sont à moitié à poil et bodybuildées, il n’y a aucune finesse, sans parler de la scène de cul, planche 15, qui n‘a aucun intérêt et qui ne fait que desservir le récit en le rabaissant à de la bd racoleuse et vulgaire. En même temps tout n’est pas à jeter et ça se laisse lire, mais sans vraiment d’enthousiasme. Les deux seuls personnages attachants sont les deux gamins car ce sont eux qui apportent un poil d’humour. Le dessin de Guénet est assez bon, bien qu’il ait fait nettement mieux avec Yiu ou même pour sa colorisation de Magika. Mon sentiment est que c’est de la BD pour mecs, de vrais mecs, qui pourront comparer leur gros muscles avec ceux des personnages, moi la barbaque je n’aime pas trop. C'est une grosse déception, j'attendais peut-être trop de cette nouvelle série. Je ne peux pas me résoudre à mettre 3 étoiles, j’attends tout de même la suite, peut-être qu’à ce moment si elle sait mieux m’accrocher j’augmenterai ma note.

23/02/2011 (modifier)