Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

AEthernam

Note: 3.11/5
(3.11/5 pour 9 avis)

Quand les voiles entre les mondes se déchirent...


D'un monde à l'autre Emmanuel Proust Éditions Les Roux ! Paris

Halloween, autrefois nommée Samhain, la nuit où le voile qui sépare les mondes faiblit. Dante erre dans les rues de Paris, plongé dans les ténèbres de ses pensées, lorsque l'intensité de son désespoir crève le voile et lui ouvre l'Aether. Mais la collision des mondes a des conséquences destructrices sur terre et Dante va devenir le coupable désigné pour un policier que rien n'arrête. La brèche est désormais ouverte et chaque maître de l'Aether voit en Dante l'artefact qui servira sa quête, si personnelle. Soutenu par Blaise, son ami occultiste, Dante va tenter de comprendre cet univers parallèle et de résister aux fascinantes créatures de l'Aether pour ne pas devenir leur jouet. Mais l'Aether ouvrirait-il ses portes à un être susceptible de lui résister ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Janvier 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série AEthernam

13/01/2011 | Spooky
Modifier


Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ah Aethernam, difficile d'être passé à côté, pour une habitué de BDThèque, vu le buzz que l'album a fait sur le site. En tout cas, il a fait assez de bruit pour attirer mon attention. Je connaissais un peu le trait de Morinière (que j'appréciais beaucoup, et qui m'impressionnait de sa technique), pour ses contes détournés avec Tarek. Ici, son trait est résolument plus adulte, mais il ne perd en rien sa technique (c'est même très virtuose dans les décors). Même si ses dessins adultes me charment moins, je dois reconnaitre sa grande maîtrise, que ça soit pour le monde des hommes, réaliste et contemporain, comme pour l'univers de Éthers, fantastique et merveilleux. Un trait qui, en plus d'être beau, est efficace, dynamique et qui sert très bien le récit. Et puis il y a le scénario de Samély... Je dois bien avouer que je ne suis pas un grand connaisseur en fantastique, donc pour moi ce récit est forcément original et attirant. D'ailleurs, ce sont plus les Éthers que Dante qui sont attachants. Dante ne fait que subir et n'est pas vraiment charismatique, alors que les Éthers, en plus d'être attachants (pour leurs côtés humains), mais inaccessibles (à cause de leurs côtés divins) sont aussi assez mystérieux (ils représentent les éléments, mais pas vraiment comme dans les autres œuvres, on a trois Éthers de terre, une d'eau, un de feu, et avant il y en avait un d'air). Même si, au niveau de l'intrigue, ce premier tome est accrocheur, on quitte les sphères des Éthers trop vite, en se disant que finalement, il ne s'est pas passé grande chose. Pour finir, l'édition est de très grande qualité, une belle couverture, un beau papier et un dossier de bonus à la fin très intéressant, pour prolonger l'expérience. J'attends avec une réelle impatience la suite et (déjà) la fin, de cette série très prometteuse, je dois dire que ce premier tome laisse sur sa faim, et qu'on n'a pas envie de quitter l'univers merveilleux créé par Samély et Morinière. Edit après lecture du tome 2 : La fin de la série est de la même veine que le premier tome, vraiment bien réalisée : on a le droit à quelques scènes magnifiques, dignes des plus grands blockbusters fantastiques, et à une fin, c'est le cas de le dire, dantesque et grandiose. Je passe donc ma note de 3 à 4* !

22/02/2011 (MAJ le 09/01/2013) (modifier)
Par Marjo
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cette bd est une très belle découverte. On plonge dans cette mystérieuse histoire avec délice et les dessins retranscrivent parfaitement l'intensité des énergies qui s'y mêlent. Les décors sont divins, je pense particulièrement à ceux de l'autre monde, animés d'une âme, d'une force dont les éthers sont le prolongement naturel. Un joli bonus clos ce premier tome nous faisant découvrir avec plaisir inspirations et complicité de la scénariste et du dessinateur. Que dire de plus si ce n'est Vivement le tome II !

10/02/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Ca fait tout bizarre de voir cet album publié, enfin. Parce qu'on en a discuté avec les auteurs tout le long de sa réalisation, qu'on a partagé leurs craintes, leurs questionnements, qu'au fil du temps, on a fini par s'y attacher... Alors voilà, AEthernam c'est une nouvelle série, un diptyque, qui va vous emmener sur des sentiers inhabituels. Des chemins imaginés par Samély, nouvelle venue dans la BD, qui a des idées à la pelle. Mis en images par Aurélien Morinière, aussi connu pour ses détournements de contes que pour une chouette épopée asiatique. AEthernam, c'est d'abord un choc des mondes. D'un côté, le nôtre, gris, fatigué, délavé, au bout du rouleau même. De l'autre, le monde des Ethers, les âmes des éléments tels que le feu, la terre et l'eau. Dante Seyrès, dont le nom n'est bien évidemment pas choisi au hasard, se retrouve à la croisée de ces mondes, et va, bien malgré lui, devenir extrêmement important. Parce que l'équilibre dépend de lui. Parce qu'il va réveiller des choses latentes, inattendues et dangereuses chez les Ethers. Ce récit, Samély le portait en elle depuis des années. Jusqu'à le ressentir physiquement. Le voir éclore sous la forme d'une bande dessinée est un processus magique, on est très vite pris dans le sillage de Dante auprès de ces êtres étranges. Le monde des Ethers est finement dépeint par Aurélien Morinière qui, pour l'occasion, change de cadre après les steppes mongoles et les bois des contes. Le changement est net au niveau des personnages également, et pour le coup son style déroutera peut-être certains connaisseurs de son trait. Les scènes se passent dans des cadres différents : bâtiments parisiens, paysages variés du monde des Ethers... Les deux mondes ont des ambiances bien distinctes, et les couleurs de Morinière elles-mêmes s'efforcent de rendre compte de ce contraste. C'est d'ailleurs -et c'est à la relecture que je m'en rends compte- dans le monde des Ethers qu'il prend toute sa dimension, chacun des personnages étant très soigné. Et quelle couverture ! Une véritable énigme à elle toute seule, puisqu'elle représente Dante, reproduisant le signe d'Aleister Crowley, célèbre occultiste de la fin du 19ème siècle, en-dessous d'un signe lumineux symbolisant chacun des Ethers. Un vrai tour de force graphique, pour une couverture qui marquera les esprits. Attention toutefois, Samély s'est efforcée de ne pas truffer son récit de références occultistes, de peur de laisser des lecteurs sur le chemin. C'est donc à la portée de tout un chacun... En bref ce premier album a créé un véritable appel d'air, comme un passage entre deux mondes, auquel on ne peut résister. La suite devrait venir rapidement, avant la fin de l'année 2011.

13/01/2011 (modifier)