L'Appel de la Forêt

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Fin du XIXe siècle. Buck, un croisé Saint-Bernard et Colley, mène une vie paisible dans un doux foyer. Mais tout bascule le jour où, victime de la traîtrise d'un homme, il se retrouve enlevé à son maître et vendu à des chercheurs d'or du Grand Nord américain. Il devient alors chien de traîneau dans un univers glacial et sans pitié. Saura-t- il survivre dans ce monde où règne la loi du plus


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Adaptations de romans en BD Froid. Neige. Glace Jack London

Fin du XIXe siècle. Buck, un croisé Saint-Bernard et Colley, mène une vie paisible dans un doux foyer. Mais tout bascule le jour où, victime de la traîtrise d'un homme, il se retrouve enlevé à son maître et vendu à des chercheurs d'or du Grand Nord américain. Il devient alors chien de traîneau dans un univers glacial et sans pitié. Saura-t- il survivre dans ce monde où règne la loi du plus

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Novembre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Appel de la Forêt
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2010 | Miranda
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Même si j'en avais une vague idée, je me suis rendu compte à la lecture de cet album que je ne connaissais vraiment pas le roman de Jack London malgré sa grande réputation. Cette BD a donc rempli pour moi son premier objectif, à savoir permettre à ses lecteurs de découvrir ce récit de grands espaces et d'aventure dans le grand nord américain. Le dessin est très appréciable. J'aime son trait un peu rond et soigné. Les paysages manquent d'impact et d'envergure mais pour le reste je n'ai pas de vrai reproche à faire. A part peut-être les chiens, et notamment Buck lui-même, qui manquent d'animalité dans leur représentation à mes yeux. Il a l'air d'un bon pépère plutôt que d'un impressionnant chien-loup. Mais ce n'est pas un vrai problème. Le récit est bien mené et se lit bien. Par contre, j'ai eu l'impression de lire le résumé d'une oeuvre nettement plus ambitieuse. Les évènements se suivent un peu trop vite. Le sujet et l'ambiance semblent être abordés de manière trop superficielle. L'ambiance n'arrive pas à s'installer et je n'ai pas été suffisamment transporté dans ce décor enneigé. Je suis néanmoins satisfait de ma lecture car cela m'a permis de découvrir de manière plaisante l'oeuvre de Jack London et de constater l'intérêt de ce scénario. J'imagine néanmoins qu'il me faudra lire l'original pour ressentir les immanquables émotions et le dépaysement qu'il doit dégager.

02/02/2011 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Cette adaptation en bande dessinée du célèbre roman de Jack London a un double sens de lecture. Un plus adulte qu'on ressent à travers les conditions de vie dans le grand froid à cette époque. La peur habitait les conducteurs de traineaux. Entre les attaques animales ennemies, les problèmes avec les bêtes de leurs propres traineaux, les inquiétudes liées au manque de nourriture.... il y a nombre de sujets de réflexion. L'autre niveau de lecture est bien plus enfantin. Une histoire d'amitié entre l'homme et l'animal. En l'occurrence Buck, un chien pétri de qualités : force, intelligence, vivacité ... Ce côté séduira évidement les jeunes lecteurs. Le dessin de Fred Simon est plus adapté à ce deuxième lectorat, plus simple et moins réaliste que les voitures américaines des années 40 qu'on a vu dans Le Poisson-clown par exemple.

12/11/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Encore une adaptation de Jack London… qui ne m'attire par particulièrement, j’avoue ne l’avoir lue que pour le toutou et pour la collection « Ex-Libris » que j’apprécie grandement, résultat des courses, je n’ai pas été charmée, tant pis. C’est une lecture agréable mais qui ne touche pas et qui ne fait pas rire non plus, malgré un dessin et quelques tronches qui pourraient nous le faire croire. J'ai bien esquissé un petit sourire par-ci par-là, mais même pas une petite larme ou un moment d’émotion. Même lorsque Buck se fait maltraiter ou mordre, ça m’a laissée indifférente, alors qu’en général le sort des animaux me touche plus que celui des humains. Par ailleurs l’histoire est assez répétitive, puisque Buck va se retrouver tête de file des chiens de traineau, on fera donc beaucoup de voyages à travers la banquise, voyages qui se ressemblent tous, hélas. Malgré tout la vie de Buck est bien remplie et pour ceux qui aiment se balader dans ces univers froids ce sera certainement un régal. Le graphisme est assez joli, à tous les niveaux, couleurs, paysages ou visages, mais il est un peu trop stylé humour alors que le scénario lui est plutôt dramatique, le décalage est trop grand et les émotions prisonnières entre ces deux styles.

05/11/2010 (modifier)