Le Concile d'Amour

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Adaptation d'après Oscar Panizza. Dieu cherche à punir la débauche humaine.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Dieu cherche à punir la débauche humaine, débauche qui atteint des sommets avec le Pape Alexandre VI. Dieu aidé du Diable essaierons de trouver la meilleure des punitions.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1987
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Concile d'Amour
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

29/09/2010 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Les Editions Dominique Leroy faisaient paraître dans les années 80 des ouvrages érotiques classieux, assez chers et visant plus l'érotisme que le porno, mais un bel érotisme basé sur l'esthétisme et le raffinement, et c'est exactement le cas avec cet album de Zubeldia aux dessins superbes. Je me suis surpris à feuilleter cet album puis à le lire en m'attardant sur des pages magnifiques, au trait d'une finesse incroyable qui donne une impression étrange, sublimant la féminité et la nudité des corps féminins, mais je fus très peu séduit par le scénario plutôt vide. En effet, si l'aspect graphique est irréprochable et même envoûtant par endroits, l'histoire qui véhicule la dualité du bien et du mal n'a pas trop d'intérêt, aussi il m'en faut un peu plus pour acheter une Bd de ce type à ce prix, avec autre chose que des belles images à regarder ; dommage, mais ma note est généreuse uniquement à cause du dessin.

27/04/2014 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5

Note 2,5. Tout d’abord j’ai classé cette bd dans le genre érotique, car il y a beaucoup de filles nues, bien que leurs sexes soient souvent oubliés par le dessinateur, et elles n’écartent jamais les jambes. Il y a tout de même trois ou quatre cases, pas plus, où l’on voit une fellation, mais là non plus on ne voit pas le sexe de l’homme en entier, juste à moitié engloutie par la fille, ce qui fait que je ne l’ai pas classée en bd strictement pour adultes. Pour ce qui est du contenu même de la bd, c’est aussi beau que court, l’histoire se réduit à quelques mots, Dieu veut punir la débauche sur terre et cherche le meilleur moyen d‘y aboutir, je vous laisse découvrir sa fabuleuse idée ! Certes c’est creux au niveau du scénario, mais la beauté des planches est captivante, le crayonné est tellement fin, tellement détaillé, que je me suis penchée sur chaque case avec délectation, et heureusement car les dialogues des personnages sont parfois un peu nébuleux. Une fois arrivée au bout je n'ai pas été réellement frustrée par cette légèreté scénaristique, tant le graphisme prend le pas sur la lecture. A « regarder » à tout hasard si vous tombez dessus.

29/09/2010 (modifier)