Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Guerre secrète de l'espace

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Une bd sur la conquête de l'espace sur fond d'espionnage imaginée par Régis Hautière et Damien Cuvillier.


Conquête de l'espace La Lune

1957. Fidèle membre du parti communiste, Anatoly Netchaïev vient d'être affecté au Cosmodrome de Baïkonour pour superviser l'installation du premier missile intercontinental russe. Dès son arrivée, il affronte un accueil glacial. Les tensions s'accroissent avec les premiers échecs de la base jusqu'à l'assassinat d'un ingénieur qui déclenche une vague de suspicion... Un agent du KGB est alors envoyé sur place.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Août 2010
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série La Guerre secrète de l'espace
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

27/09/2010 | iannick
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C’est intéressant de voir combien que l’histoire de la conquête de l’espace n’a pas été aussi simple que cela. Le lecteur découvrira les histoires cachées derrière chaque exploit technique. Ce premier tome donne l’avantage aux soviétiques avec la mise en orbite du premier satellite humain à savoir Spoutnik alors que le monde occidental croyait être en avance de plusieurs années. On sait par avance que les américains combleront leur retard puisqu’ils seront les premiers à envoyer des hommes sur la Lune. Certes, mais c’est toujours bien de revivre ces moments d’anthologie pour les amateurs de l'espace. Le contexte était très intéressant. Cependant, on remarquera au final que ce récit se résume à une succession d’actes de sabotage et d’espionnage avec la ribambelle d’actions plutôt classiques. C’est même assez bavard par moment. On n’entre pas vraiment dans la peau du personnage central qui vit une curieuse aventure. Pour autant, s’il n’y a point de sensationnalisme, cela colle parfaitement à la réalité. Or, ne s’agit-il pas du concept de départ ? A la fin de l’ouvrage, on aura droit à un dossier assez passionnant où l’on se rend compte que le récit de fiction n’est pas loin de la réalité supposée. Je dois également avouer que le dessin ne sera pas franchement magnifique mais tout juste correct pour ce genre d’histoire. Après, au final, on se rend compte que cette bd a pu éviter un certain nombre d’écueils et c'est déjà pas mal. On observera par conséquent la suite avec attention.

08/11/2010 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Cette nouvelle série est une commande des éditions Delcourt à Régis Hautière, l’éditeur lui a demandé de concevoir une bd sur l’odyssée de l’espace. Le scénariste a ensuite réalisé de nombreuses recherches et visionné maints reportages dont le fameux/excellent feuilleton documentaire « A la conquête de l’espace » montré sur la chaîne ARTE à l’occasion du 40ème anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune. Il s’accompagne dans ce projet de Damien Cuvillier, jeune auteur picard lauréat du concours de bandes dessinées du festival d’Amiens 2006. « La Guerre secrète de l’espace » est un récit mélangeant les genres espionnage et historique. Dans ce premier tome « 1957 – Spoutnik », le lecteur sera plongé dans une histoire où des meurtres feront leurs apparitions dans le centre de recherches spatiales russes Baïkonour. Laissons de côté l’aspect policier qui est imaginé pour s’intéresser aux faits historiques : la bd relate parfaitement les dates clés de la conquête spatiale des premiers essais du missile balistique international russe R7 (futur fusée " Soyouz ") jusqu’à l’envoi dans l’espace de la chienne « Laïka ». Sur ce point, les vrais fans, ceux qui sont intéressés par cet âge d’or de l’exploration de l’espace devraient lire avec plaisir cette bd à défaut d’y apprendre de nombreuses choses. Pour les autres bédéphiles, il est incontestable que cette série sera leur référence étant donné le peu de séries vraiment complètes sur la conquête spatiale présentes sur les étals des libraires actuellement. A noter que pour mon plus grand plaisir, Sergueï Korolev qui est le père du programme aérospatial soviétique est très à l’honneur dans cette bd ! A noter aussi la présence d'un mini-dossier en fin d'album. Quant au récit proprement dit, le lecteur découvrira une trame basée sur les tensions qui règnent sur sa base soviétique. Ainsi, on retrouvera l’inévitable agence d’espionnage et de renseignements KGB qui soupçonne tout le monde, les jalousies entre collègues, la corruption régnant dans le parti communiste et j’en passe ! Je ne sais pas si c’était vraiment comme ça à l’époque mais cet aspect policier m’est apparu très stéréotypé, c’est comme si les soviétiques étaient vraiment des êtres inhumains… bref, que du classique à défaut d’être vraiment convaincant. Parlons un peu du graphisme : Damien Cuvillier qui réalise là sa deuxième bd (après « Les Sauveteurs en mer ») a vraiment fait du bon boulot pour un bleu ! Je suis impressionné par sa capacité à passer facilement d’un style humoristique (« Les Sauveteurs en mer ») au genre semi-réaliste. Ses personnages sont identifiables au premier coup d’œil, les décors sont assez fouillés, sa mise en page aérée est très agréable, son découpage des scènes est fluide… bref, il n’y a -à mon avis- (très) peu de reproches à lui faire ! Si on laisse tomber l’aspect policier qui m’est apparu très classique, ce premier tome de « La Guerre secrète de l’espace » est assez intéressant et complet pour les lecteurs qui désirent découvrir les grandes dates et les dessous de l’âge d’or de la conquête spatiale. Cet album initial est centralisé sur la saga soviétique avec la fabrication de leurs premières fusées jusqu’à l’envoi du premier être vivant dans l’espace. A noter l’apparition d’un jeune dessinateur prometteur au nom de Damien Cuvillier…

27/09/2010 (modifier)