Grand restaurant

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

On s’intéresse de plus en plus à ce qu’il y a dans notre assiette : manger original, manger équilibré, manger exotique... Mais qui sait ce qui se passe derrière les portes battantes d’un grand restaurant ?


Bouffe et boisson

On s’intéresse de plus en plus à ce qu’il y a dans notre assiette : manger original, manger équilibré, manger exotique... Mais qui sait ce qui se passe derrière les portes battantes d’un grand restaurant ? Qui sait combien suent sang et eau les membres de la brigade au-dessus de nos assiettes en devenir ? Secrets peu avouables et efforts incroyables, vous saurez tout ce qu’il faut faire et ne pas faire dans une cuisine de grand standing Avec 46 gags en une planche et dans un humour décapant inspiré de l’école franco-belge (Bercovici, Cauvin, Zidrou...), Laurent Bordier nous ouvre les coulisses d’un Grand Restaurant !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Septembre 2010
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Grand restaurant
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

25/09/2010 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Il faut me croire : je déteste "casser" de la bd notamment lorsqu'il s'agirait plutôt d'encourager un nouvel auteur qui débute dans un milieu déjà difficile. Ce n'est pas le sens de ma démarche quand j'avise une bande dessinée. Cependant, je m'efforce d'être honnête et ne pas faire semblant d'aimer ce qui me paraît quelconque. Il est vrai que je suis du genre plutôt difficile alors le restaurant tout comme la bd a intérêt d'être bon. Actuellement, la mode est aux émissions culinaires du style Un dîner presque parfait et autre Masterchef. La bd s'y met également pour nous faire découvrir ce qui se passe dans les coulisses des cuisines d'un grand restaurant. Si l'idée me paraissait réellement séduisante car surfant sur un effet de mode, le traitement est purement classique dans la bonne tradition des vieilles bd d'humour d'antan du style Cauvin. On en a déjà bavé avec ce genre sans vouloir en rajouter une couche. Je n'arrive pas à me faire au genre qui grosso modo navigue sur un schéma deux trois ficelles intéressantes pour une série de gags finalement répétitifs. On va dire pour être particulièrement gentil que je ne suis pas le genre de public qui suivra l'évolution de cette série en manque d'inspiration.

25/09/2010 (modifier)