Udolfo

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Enquête sur une montre dans Paris au XIXème siècle


Journal Tintin Paris

une montre mystérieuse aux pouvoirs étranges plusieurs camps pour s'en emparer : ceux qui veulent en faire bon usage et ceux qui veulent en profiter au milieu d'un paris du XIXème siècle rempli des odeurs de Hugo retrouvez des aventures mouvementées

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1980
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Udolfo
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

22/07/2010 | roedlingen
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Encore une éphémère série écrite par A.P. Duchâteau pour Eddy Paape, qui imagine un scénario basé sur le fantastique dans le Paris de la fin du XVIIIème siècle. A l'époque de son apparition en 1977 dans Tintin Sélection, je n'avais guère prêté attention à ce personnage qui évoluait alors dans de courts récits, avant d'entamer un unique récit long l'année suivante dans le journal Tintin. Et puis au cours d'une foire aux livres, je trouve l'album à très bas prix et décide de m'y intéresser. Je fus à demi conquis, ce maître Udolfo confronté à des cas mystérieux n'est pas vraiment convainquant, le personnage reste fade, c'est dommage, car le dessin y est soigné, réalisé avec le concours d'Andréas alors assistant de Paape, (peu avant qu'il ne crée sa propre bande, Rork), et malheureusement, sans doute par manque de temps, Paape ne reviendra pas sur cette série avortée qui aurait sûrement gagné à être développée, car le potentiel d'un Paris mystérieux fourmillant d'étrangeté, était attirant. Ceci dit, l'album peut s'acheter malgré son air imparfait, car ce qu'on y entrevoit reste intéressant.

31/07/2013 (modifier)

Etrange tome unique que celui-ci. Il était visiblement prévu d’en faire une série étant données les dernières pages mais il n’y aura qu’un seul tome qui se suffit à lui-même. Graphiquement nous voyons un dessin sobre classique typique de Paape. Noir équilibrés, dessin précis permettent au scénario de se caler dans une ambiance graphique pertinente. Il faut avouer que la colorisation a vieilli et parait désormais un peu fade, surprenant par ailleurs de constater certains contrastes dans la saturation des planches parfois trop pâles et parfois trop colorisées. Dessin de qualité néanmoins. Le scénario nous plonge dans un Paris du 19ème siècle qui sentent bons les récits de Dumas et de Balzac. Notre héros : écrivain public sort une enquête sympathique autour d’une montre mystérieuse. Les personnages secondaires servent quelque peu de faire valoir mais demeurent crédibles car tout cela m’a fait penser finalement à du théâtre. Difficile de classer la série car cela me parait à la fois du policier, de l’aventure et de l’histoire sans être aucun des trois (et finit par de la SF). Les personnages féminins restent à un niveau superficiel et finalement seuls les méchants et notre héros occupent réellement la scène. Il faut signaler une fin très surprenante. D’un récit complet en mode paris 19ème, le récit finit sur un mode science fiction, voyage dans le futur. Dans ma mémoire cela ne dure que les 5 dernières planches, mais la surprise est telle qu’elle vient perturber un récit qui aurait pu( du ?) se terminer sans cet ajout sans intérêt. Finalement, le récit se sut avec intérêt, l’intrigue bien menée avec rythme tiens le choc. Ensemble de qualité cohérent sans plus. Le choix de classement en aventure se fait car la fin en SF vient vraiment en cheveu sur la soupe, qu’on ne peut pas dire que c’est un thriller et que malgré un encrage dans le temps sympathique ce n’est pas non plus un roman historique. Pas mal si vous trouvez l’occasion mais pas obligatoire

22/07/2010 (modifier)