Le Chevalier errant (The Hedge Knight)

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Excellente histoire d’un chevalier fidèle à ses convictions


Adaptations de romans en BD Image Comics

Sur le bord d’une route du royaume des Sept Couronnes, le jeune Dunk enterre son maître. Et il se promet de réaliser son rêve : gagner un tournoi. Armé de l’épée et du bouclier qui font de lui un chevalier errant, il se mesurera aux maîtres du champ de bataille ! Mais la noblesse du cœur ne suffit pas dans le monde où les puissants écrasent les faibles. Et Dunk ne sait rien des règles de la chevalerie. Pour défendre l’honneur d’une jeune femme, il commet l’irréparable... ...et n’a plus qu’une solution pour échapper à la mort : trouver six champions et combattre à leurs côtés lors d’un duel judiciaire !

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Juin 2010
Statut histoire One shot (même si Milady lui assigne une numérotation) 1 tome paru
Couverture de la série Le Chevalier errant © Dargaud 2010

19/06/2010 | jurin
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Game of Thrones figurera parmi mes séries préférées sinon la meilleure parmi elles et ce malgré le final assez controversé. J'ai voulu découvrir ce qu'avait écrit l'auteur George R. R. Martin. Le chevalier errant fait un peu office de prélude au trône de fer (situé 100 ans avant la série mère). Il y aura sans doute un jour une adaptation cinématographique. Un jeune chevalier reprend les armes de son maître à la mort de ce dernier. Il se met en tête de participer et de gagner un tournoi. Le gagnant reçoit d'ailleurs un oeuf de dragon ce qui peut servir (en bien ou en mal). Cependant, les choses ne se passeront pas comme prévu. On retrouvera les ingrédients qui ont fait le succès de Game of thrones. Il est vrai que la lecture a plutôt été facile car on entre vite dans ce récit. Le graphisme avec un trait assez fin est plutôt correct également ce qui aide bien. Après, l'impression et le rendu font assez informatisé. Qu'importe pour moi car la lisibilité est assuré. A noter que j'ai lu la réédition parue en 2019. Il est clair que les fans de l'écrivain pourront trouver leur compte. Winter is coming.

24/09/2019 (modifier)

Je suis pas un grand orateur et ceci est mon 1er post. Je vais faire de mon mieux pour donner mes impressions sur cette bd. J'ai acheté cette bd car j'ai eu un coup de cœur pour la couverture et en ai entendu (et lu) quelques bons avis dessus. Le scénario est bien, mais j'ai eu du mal avec tous les noms de personnages pour me rappeler qui est qui. Le dessin est correct, les couleurs aussi. Du classique, quoi. Je n'ai pas eu de difficulté à rentrer dans l'histoire qui m'a intéressée du début à la fin. J'en conseille l'achat aux fans du Moyen-âge, on y retrouve la magnifique ambiance de cette époque.

24/07/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5
L'avatar du posteur McClure

Premier tome assez sympa, on accroche bien. Le dessin est classiquement typé comics et sert bien une histoire assez classique de chevalier sans fortune. Le scénario est lui assez simple, cousu de fil blanc mais passe bien et se laisse lire sans mauvaise surprise. Certes aucune invention, on a l'impression de regarder un classique hollywoodien avec Erol Flynn, classique, un peu attendu mais qui fonctionne malgré tout, au moins pour les grands enfants dont je suis. Voir pour l'achat de la suite (si suite il y a). Petite modification, je n'avais pas connaissance de l'œuvre de GRR MARTIN à la lecture de cette BD et c'est en découvrant Le Trône de Fer récemment que j'ai pu replacer cette BD dans son contexte. Cela ne permet pas d'augmenter la note mais recentre l'histoire un peu mieux, que ce soit au niveau des maisons, de l'héraldique, des caractères primaires des protagonistes, cela s'explique mieux qu'à première lecture. Je serais tenté d'augmenter ma note mais je pense que cela ne serait pas mérité pour si peu. Pour autant je suis content d'avoir trouvé cette piste de lecture. Maintenant, le petit coup de gueule contre l'éditeur. La BD est issue d'une nouvelle de l'auteur britannique et ne devrait donc pas avoir de suite. Pourquoi Mylady "tomise" (désolé le néologisme) ce one shot? Il n'y aura jamais de suite et, si cela ne me gêne pas maintenant que je replace l'histoire dans son contexte chronologique plus général, j'avais un manque quant à cette suite "hypothétique" avant de connaître le contexte global. Qu'ils arrêtent de faire n'importe quoi. Hum ça va mieux.

30/06/2011 (MAJ le 16/07/2013) (modifier)
Par jurin
Note: 4/5

Je ne suis pas fan de Fantasy, mais cette nouvelle de George Martin adaptée par Ben Avery est plaisante, on accroche assez facilement au récit. Notre héros, Sir Duncan Le Grand, grand par la stature mais aussi par sa naïveté et sa bonté ne laisse pas indifférent, un héros avec beaucoup de charisme. Son ambition est louable devenir chevalier errant, ce n’est pas la catégorie la plus haute de la chevalerie mais sûrement la plus désintéressée, décidément un gars bien sympathique. Récit passionnant avec beaucoup de rebondissements, tous les ingrédients pour une bonne lecture. Le dessin est du type ligne claire, beaucoup d’analogie avec le style de Y Le Dernier Homme mais en plus élaboré.

19/06/2010 (modifier)