Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Cadavre exquis

Note: 3.14/5
(3.14/5 pour 14 avis)

Zoé a un boulot pas drôle : elle est hôtesse d'accueil dans les salons de l'automobile ou du fromage et doit faire bonne figure, debout toute la journée avec des chaussures qui font mal aux pieds. Le jour où elle rencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, la vie semble enfin lui sourire.


La BD au féminin La Comédie Urbaine Romanciers et Monde littéraire

Mais pourquoi Thomas ne sort-il jamais de son grand appartement parisien ? L'amour peut-il vivre en huis clos ? Et quel est dans cette histoire le rôle d'Agathe, la belle, froide et machiavélique éditrice de l'écrivain ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Avril 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Cadavre exquis

03/06/2010 | Ems
Modifier


Par PatrikGC
Note: 4/5
L'avatar du posteur PatrikGC

Une mignonne histoire dont la progression est au début menée lentement mais sûrement. Pas très originale, la trame se laisse lire, aidée par un dessin plutôt mignon (girly diront les experts en la matière), mais certainement pas réaliste. On assiste au lent naufrage de l'héroïne (assez cruche, il faut le dire) puis à sa remontée vers la surface en compagnie d'un prince pas si charmant que ça, mais on fait avec ce qu'on a sous la main. Une grosse partie de la BD consiste en un huis-clos avec 3 personnages, quasiment une pièce de théâtre. C'est bien amené, et on lit vite les sentiments des protagonistes, les tenants et les aboutissants. Néanmoins, amis de la bonne et haute moralité, ce n'est pas ici que vous trouverez votre pitance. La fin est peu crédible, comme déjà indiqué dans les autres avis, il serait très facile pour l'écrivain de prouver le contraire, mais bon, ce n'est pas la 1ère BD qui contient une énormité scénaristique ou une ficelle plus grosse qu'un câble transatlantique. Et puis, à bien y réfléchir, cette façon de faire, c'est du court terme ! Néanmoins, c'est une belle pirouette qu'on sent quand même un peu venir vers les dernières pages. Je vais dire que la lecture a été plaisante durant la majeure partie de cette BD. C'est vers la fin que 2 choses me gênent un tantinet. J'en ai déjà cité une (la pirouette finale). L'autre est la "poupée" qu'on voit apparaître à la télé. C'est très cliché, surtout de la part d'une dessinatrice (en tout cas, je ne pense pas que ce soit intentionnellement satirique, quoique). Néanmoins, je vais mettre 4 étoiles (en réalité un 3.5), parce que la BD m'a plu et délassé. La pirouette finale m'a quand même beaucoup amusé (même si je l'ai vue venir) mais aurait pu être présentée autrement, ça gâche un peu.

18/01/2021 (MAJ le 17/05/2021) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai que le statut d’hôtesse d’accueil dans les salons automobiles n’est guère enviable car ce personnel est sujet à des actes immoraux et douteux de la part de visiteurs machos se croyant tout permis. Il faudrait sans doute interdire ce genre de pratique car on vend une automobile et pas une femme livrée en pâture. C’est vrai que notre héroïne Zoé n’a pas de chance car elle se coltine encore un chômeur au crâne rasé qui ne se bouge pas. C’est vraiment la totale ! Elle finira cependant par trouver l’amour en la personne d’un écrivain égocentrique qui ne pense qu’à sa gloire et sa renommée. Maintenant, je ne crois pas qu’on puisse laisser la porte des toilettes ouverte chez une personne qu’on ne connait pas car cela ne se fait pas. J’avoue également ne pas avoir bien compris le basculement de notre héroïne pourtant un peu cruche qui trouve un accord assez avantageux avec sa rivale pour donner une bonne leçon à son amoureux. La rivale en question était pourtant la personne ayant eu la fameuse idée pour faire grimper le total des ventes. Là encore, on nagera dans l’immoralité. Bref, les hommes vont encore en prendre pour leur grade. On pourrait également en avoir marre de ces œuvres féministes mais non, moi j’en redemande tant il y a encore beaucoup de travail à réaliser. Le graphisme est assez plaisant. La lecture fut agréable. C’est vrai qu’il y a toute une série de maladresses mais qu’on pardonnera s’agissant d’une première œuvre aboutie. Il y a du potentiel chez l’auteure qui peut mieux faire. D’ailleurs, j’avais adoré La Page blanche scénarisé par Boulet.

23/08/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ce one-shot commence agréablement. Grâce à la narration fluide et simple que Pénélope Bagieu a appris à expérimenter sur son blog, l'histoire se lit agréablement et on s'attache assez vite à une héroïne pas toujours à son avantage. Le dessin n'est pas au top. Le trait est quand même souvent trop simple, pas assez soigné. Et même Pénélope sait donner davantage d'expressivité, ou du moins des expressions plus fines, à ses personnes d'ordinaire. Mais cela ne dérange pas car la mise en page est impeccable. Le scénario est relativement original, plaisant à suivre. Par contre, j'ai été déçu par la fin. Déjà que l'intrigue de base n'était pas très crédible, le rebondissement final, lui, ne l'est plus du tout. Après tout, il suffirait au personnage concerné de sortir de sa cachette avec ce qu'il sait et ses brouillons d'écrit pour exploser tout ce que les deux autres ont mis en place. Quant au tout dernier rebondissement, le bisou de la toute dernière page, il m'a semblé complètement déplacé et inutile. Bref, ce fut pour moi une lecture assez divertissante mais je n'en conseille pas l'achat car sa conclusion est décevante.

21/07/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un scénario bien construit, des personnages bien typés, des rebondissements bien amenés, de l’humour et une certaine fraicheur de ton. Que demander de plus ? Le dessin, rond et dépouillé, n’est pas dénué de charme même si je ne suis pas grand fan de ce genre très basique. Je trouve cependant qu’il convient bien au ton employé. Bon, tout cela reste très tendance et je ne sais pas si l’album résistera aux passages de mode, mais à mes yeux il s’agit là d’un bien bel album. Des comme ça, j’en redemande ! Pour la cote, on oscille entre le 3/5 et le 4/5. Disons, pour faire simple, que c'est bien.

07/11/2012 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5
L'avatar du posteur McClure

Voilà une lecture très agréable et une bonne surprise d'un bouquin dont je n'attendais rien. Le graphisme n'est pas dans ce que j'appécie le plus, il est cependant clair, vif et plutôt plaisant. Il permet une lecture aisée et les personnages sont bien rendus dans leurs expressions. Le scénario, s'il n'a rien de bien original, revisite avec délicatesse et douceur un classique du polar. C'est léger, relativement frais mais bien foutu et joliment ficelé. Les personnages sont plutôt bien campés et ils donnent le sel de cette histoire d'arnaque. Une BD que j'aurais pu lire en feuilletant le féminin de mon épouse. A découvrir, mais je pense que l'achat est par conte superflu car la relecture n'apporterait rien.

17/07/2012 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

En voilà une bonne surprise ! Moi qui découvre Pénélope Bagieu avec cet album, je suis agréablement conquis. Peu enthousiaste au début, je me suis laissé séduire par la qualité du travail graphique et le personnage de Zoé. Alors, oui, ça fait très "tendance" et "air du temps" pour ce côté que certains qualifient de "girly", avec ce trait minimaliste et ces couleurs en aplat. Mais certains "boyies" feraient bien d'en prendre de la graine : une narration fluide, un scénar' bien construit avec ses temps forts et ses rebondissements et une fin tout en surprise pour le dessert. Un très bon plat du jour, qui surfe sur notre quotidien et nos tracas, tout en mettant en exergue le pendant de la réussite et de son revers de médaille. C'est vite lu, agréable et joli : un beau 3.5/5

10/02/2012 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

Pénélope Bagieu nous propose un album plutôt marrant. Très girly, Cadavre exquis cible un public féminin. On suit avec plaisir les aventures professionnelles et sentimentales de cette attachante héroïne. Certes, ce n'est pas inoubliable mais on passe un agréable moment de lecture... Attention, ça pourra même plaire à un public masculin.

10/12/2011 (modifier)
L'avatar du posteur carottebio

Une lecture ma foi très agréable. Le dessin moderne, traits fins tout en courbes, des couleurs douces, dégage une vraie harmonie. Une lecture esthétique et limpide. Les personnages et l'intrigue sont suffisamment travaillés pour maintenir le plaisir et l'envie de poursuivre la lecture. Au final, les quelques sujets sociaux traités (l'emploi et les clients qui vont avec, l'amour dans un couple, la célébrité...) demeurent justes mais très superficiels. Il s'agit surtout d'un divertissement et non d'une étude sociologique. Par contre, le gros défaut qui pour moi déséquilibre l'ensemble de l'oeuvre et ne respecte pas la psychologie des personnages, c'est cette ultime dernière scène du bouquin (ceux qui ont lu comprendront). Cela fait vraiment l'effet d'une trop grosse cerise que l'on essaie de mettre sur un gâteau qui se suffisait à lui même.

06/12/2011 (modifier)
Par Maryne
Note: 3/5

Au cours des premières pages je n'ai pas du tout accroché avec le style de dessin et puis finalement je me suis habituée et passé l'obstacle je me suis plongée dans l'histoire. Histoire intéressante, la fin m'a fait sourire (surtout qu'on ne s'y attend pas un seul instant). Pour le graphisme, bien que très fan du travail de Pénélope Bagieu, je n'ai pas trop trop aimé. Mais la BD vaut quand même le coup d'oeil !

23/05/2011 (modifier)
Par raistlin
Note: 3/5

C'est la surprise finale, peu crédible sans doute, mais tombant comme un cheveu dans une soupe, qui m'a bien plu ! L'histoire commence comme un roman graphique assez classique évoquant une tranche de vie, avec une héroïne un peu paumée et pas vraiment épanouie. Et comme je n'avais pas lu la fiche résumé, j'ai suivi ce récit guidé par l'envie de savoir où l'on m'emmenait... C'est pourquoi, je trouve la note de 3 méritée de mon point de vue, car j'ai bien rigolé en voyant le dénouement, et l'évocation de la vie un peu pourrie de l'héroïne m'a paru bien menée... Mais il est vrai que les personnages sont peu attachants, que si on connait un peu la trame, la fin est un peu éventée, que le dessin me fait penser aux petites planches courtes que l'on retrouve dans certains magazines (mais ça ne m'a pas gêné), et que le tout en fait un agréable divertissement, mais sans plus.

05/01/2011 (modifier)