Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Brel (Jacques Brel en images et en bande dessinée)

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Adaptations ou histoires inspirées par les chansons de Jacques Brel.


Auteurs israeliens Auteurs suisses Collectif Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Fred Frédéric Jannin Hommages collectifs La BD au féminin Ligne Claire Musique Servais

Voici le plus virulent et le plus émouvant des hommes de paroles. Celui qui chante les mots, celui qui exhume les maux, celui qui avec son coeur donne de la voix, celui qui avec tendresse donne au verbe les plus saisissantes et subtiles tonalités. Voici Jacques Brel vu par l'oeil enchanteur de la bande dessinée. Un regard nouveau, complice, mélancholique et passionné, porté par les meilleurs dessinateurs, sur l'oeuvre on ne peut plus colorée de cet infatigable poète de la chanson. - texte de l'éditeur -

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1987
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Brel (Jacques Brel en images et en bande dessinée) © Vents d'Ouest 1987

13/04/2010 | Mac Arthur
Modifier


Par Cacal69
Note: 3/5
L'avatar du posteur Cacal69

Une adaptation des chansons en bd de cet immense artiste : Jacques Brel. J'ai lu l'intégral dans la version 88/89 en deux volumes avec les magnifiques couvertures de Rosinski. Une adaptation des chansons en quatre planches chacunes, des plus célèbres aux plus anonymes. Certaines sont de petites merveilles : - Bruxelles de JL Lejeune - Marieke de Isabelle Busschaert - La bière de JC Servais - Fernand de Bédu - La Fanette de Mitacq - Jojo de Bob De Moor - Amsterdam de Peter Van Straaten - Regarde bien petit de Derib - J'arrive de JL Lacroix avec cette parodie de la fameuse scène culte sur la plage dans le film L'aventure c'est l'aventure et la démarche "chaloupée" à la Aldo Maccione. Et d'autres beaucoup moins bonnes : - Rosa de Peyo - Jef de A. Geerts - Knokke-le-Zoute de F. Jannin Mais dans l'ensemble le résultat est vraiment bien. Pour les inconditionnels de Brel (dont je fais partie). Note réelle : 3,5.

07/10/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Jacques Brel est mon chanteur francophone préféré. J'adore les chansons de ce chanteur venant de ce plat pays qui n'est pas le mien. Ils sont remplis de poésie et plusieurs me touchent beaucoup. Cette adaptation en bande dessinée fait par différents auteurs et inégales comme c'est le cas en général avec les albums collectifs. Il y a trois sortes d'histoires dans ce recueil. Certains auteurs font des illustrations muettes à partir de la chanson qu'ils ont choisis, d'autres au contraire mettent la parole de la chanson dans leur histoire et d'autres font une histoire avec de la parole tout en ne reprenant pas les textes de la chanson. Je dois dire que j'aime surtout ceux qui mettent la parole de la chanson dans leur histoire, particulièrement les histoires de Geerts et Fred qui sont une réussite totalement. Lorsque la chanson et la bande dessinée étaient séparés, j'avais l'impression qu'il manquait quelque chose à la bande dessinée. C'est comme si le texte et le dessin d'une bande dessinée normale avaient été séparé. Enfin, le niveau est tout de même pas mal et seulement deux-trois histoires sont réellement mauvaises dont, malheureusement, celle de Peyo en petite forme.

08/04/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai à nouveau eu droit à une liste de participants assez prestigieuse pour cette adaptation de chansons, du Grand Jacques dans le cas présent. Le plus surprenant de ces noms étant celui de Peyo. Malheureusement, son adaptation de « Rosa » figure parmi les moins intéressantes de l’album (au côté du très convenu « Madeleine » de Laudec). D’autres auteurs ont, par contre réussi à me séduire, soit par une adaptation belle et soignée bien dans leurs styles (Ryssack, Will), soit par un dessin sombre qui s‘adapte parfaitement à la chanson mais éloigne l’artiste de ses traditionnelles plates-bandes (Bedu), soit par une adaptation étrange, audacieuse et finalement plus subtile qu’il n’y parait (Tibet pour un « plat pays » très Ric Hochesque). A ranger au rayon des bons moments les adaptations de Geerts et de Severin, peu originales, pas particulièrement soignées mais bien dans l’esprit et de la chanson et du style graphique de ces artistes. L’adaptation de Mitacq me laisse une sensation mi-figue mi-raisin. Le dessin et la colorisation sont très soignés mais l’adaptation ne correspond pas à ma propre vision de la chanson. Même remarque pour l’adaptation de Dany. Enfin, parmi les adaptations que j’ai retenues figurent celles de Fred et de Aidans, pas mal, mais trop convenues à mon goût. Peyo, Laudec, Ryssack, Will, Bedu, Tibet, Geerts, Severin, Mitacq, Dany, Fred, Aidans. Lorsque je vous parlais d’une liste de participants impressionnante (et je m’excuse auprès des artistes que j’ai oublié de citer, soit parce que je n’ai pas retenu leur nom, soit parce que leur histoire ne m’a pas marqué) ! J’ai également apprécié le fait que les artistes belges soient massivement représentés dans un album dédié au plus célèbre des chanteurs belges. Par le soin apporté à cet album, pour la qualité des intervenants, parce que la plupart de ces adaptations m’ont bien plu tant graphiquement que conceptuellement, et parce que je suis un grand amateur de Jacques Brel, je considère cet album comme un des meilleurs de sa catégorie (les adaptations de chansons). Pas mal du tout !

13/04/2010 (modifier)