Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Marin, l'Actrice et la Croisière Jaune

Note: 3/5
(3/5 pour 5 avis)

Voici le récit de la Croisière jaune, cette fabuleuse épopée du XXe siècle, au travers des yeux de Victor Point, l’un des membres de cette aventure extraordinaire.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Chine Quadrants

Marin en mer de Chine à la fin des années 1920, il se voit confier à son retour en France en 1929, par Georges-Marie Haardt et André Citroën les préparatifs de cette expédition. S’appuyant sur sa connaissance de la Chine, ils lui demandent de gérer la logistique de l’expédition via l’Europe centrale. Sa tache est d’obtenir des visas des gourvenements, et de passer des accords avec les différents chefs de guerre pour s’assurer l’acheminement de la nouriture et du carburant tout au long de leur itinéraire. Mais, peu avant le grand départ, les Russes refusent de renouveler les visas pour la traversée de leur territoire. Ils craignent que cette expédition soit en réalité une mission d’espionnage française. André Citroën fait alors le pari fou de traverser l’Himalaya. Pour mettre toutes les chances de son coté, il scinde l’expédition en deux itinéraires. Il prendra la tête du groupe “Pamir” qui partira de Beyrout et traversera l’Everest, et Victor Point, prendra celle du groupe “Chine” qui traversera le Tibet. Durant ce périble, Victor écrira quasi quotidiennement à l’actrice, Alice Cocéa, son amour et sa lueur d’espoir, pour affronter les coups durs ou la captivité...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Février 2010
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Le Marin, l'Actrice et la Croisière Jaune

27/02/2010 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Les auteurs font revivre la Croisière Jaune, incroyable aventure automobile de l'Entre-Deux-Guerres à travers déserts et montagnes d'Asie sur 30 000 km, mais aussi une incroyable aventure humaine, bref un projet insensé d'André Citroën qui a dû affronter bien des périls. La narration est une fiction mais s'appuie et s'inspire des faits réels, tout n'est pas absolument vrai, mais beaucoup d'événements le sont ; ayant lu il y a quelques années un bouquin relatant ce formidable exploit mécanique, j'y ai reconnu pas mal d'épisodes vécus par ces hommes. Le début semble reprendre une séquence du film la Canonnière du Yang-Tsé lors des troubles en Chine en 1925, le contexte d'époque dans ce pays en pleine explosion politique y est réaliste, et la réalité politique des autres pays traversés par la Croisière Jaune est très juste. Je trouve cependant que la présence d'Alice n'apporte rien au récit qui aurait dû carrément se focaliser sur la Croisière proprement dite ; on a la vague impression que les auteurs ont collé dans ce récit une femme un peu par force pour qu'il y en ait une, alors que ça ralentit l'action et le personnage de Victor Point est alourdi par cette relation et en devient un peu incolore. D'ailleurs, aucun autre personnage n'est rendu sympathique ou attachant ; seule la Croisière et les obstacles qu'elle rencontre sont intéressants. Le dessin semi-réaliste qui n'est pas dans mes goûts n'est pas très joli, avec de gros traits épais, mais acceptable.

05/06/2016 (modifier)

Une ligne claire de qualité chez Soleil : incroyable, il faut donc le souligner. Dans un récit d’aventure vont nous être narrés les dessous de l’organisation par Mr Citroen de la traversée du continent. Cela nous fera rencontrer cet aventurier et son entourage, en particulier cette actrice parisienne trompant allègrement son mari. J’avoue ne pas apprécier les personnages : trop superficiels à mon goût, il n’y a guère que notre héros sur lequel l’intérêt repose. En revanche l’aventure en elle-même, ce grand projet me tente et entraîne le lecteur dans un riche environnement. Riche environnement que les aventures de cocufiage viennent par ailleurs polluer. Le dessin se caractérise par une ligne claire très réussie dont la colorisation participe allègrement à l’envie de suivre les aventures de notre héros. Dans des décors travaillés prenants, nos personnages posent avec talent. Du très bon loin des habituels récits calibrés dont cet éditeur abreuve nos librairies. Au final le récit et le dessin nous poussent à en redemander, il paraît néanmoins dommage qu’il n’y ait aucune envie de suivre les personnages du récit. En fait on accroche au récit mais pas à leurs acteurs ! A suivre et à acheter si on peut espérer la suite.

09/04/2010 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Vraiment captivante à lire cette bd, du moins pour ceux qui aiment les récits historiques sur fond d’aventures ! « Le Marin, l’actrice et la croisière jaune » nous raconte l’épopée automobile organisée par Citroën qui consistait à traverser l’Asie pour rejoindre la Chine via l’Himalaya. Ça se passe au début des années 1930, le récit met en scène Victor Point qui a été contacté par les dirigeant de Citroën afin d’organiser cette expédition. Gros problème pour Victor, celui-ci est fiancé à l’actrice Alice Cocéa qui voit d’un mauvais œil l’éloignement de son amant pour de longs mois… Ce n’est pas la romance entre Victor Point et Alice Cocéa qui m’a fait intéresser à cette histoire mais bien ce pari fou (à l’époque) de Citroën de traverser l’Asie. Dans ce premier tome, le lecteur est invité à suivre les préparations de cette expédition par l’intermédiaire de Victor qui en est chargé : j’ai été captivé par cette intrigue qui nous emmène dans les problématiques géopolitiques des années 30 où les nations asiatiques se montraient très méfiantes vis-à-vis des européens et où les tensions anticoloniales commençaient à fleurir dans ces contrées. « Le Marin, l’actrice et la croisière jaune » se lit sans temps mort et c’est heureux ainsi car je suis désintéressé par la relation entre le personnage principal et l’actrice. Le récit est dense mais je ne me suis jamais senti lâché par ce foisonnement de péripéties. Bref, la narration m’est apparue vraiment bonne. J’ai apprécié le graphisme d’Arnaud Poitevin, j’aime son trait épais et son coté rétro qui retransmet bien l’ambiance de cette époque. A noter que la mise en couleurs est très agréable à l’œil. Les décors sont suffisamment détaillés pour qu’on se croie bien en 1930, en tout cas, les auteurs semblent s’être bien documentés et ça se voit ! Sans hésitation, je lirai tout de suite le prochain tome des aventures de Victor point lorsqu’il sera paru ! J’y ai aimé sa situation dans les années 30, le coup de patte d’Arnaud Poitevin et la vivacité de sa narration. A découvrir surtout pour ceux qui aiment les récits historiques et d’aventure !

08/03/2010 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Tout comme Ro, ce premier opus m’a davantage intéressé par son côté historique qui retrace une aventure humaine hors norme. La narration est fluide même si on peut regretter la brièveté de certaines séquences. Le récit est relativement dense et aborde la croisière jaune sous l’angle de Victor Point, homme de terrain recruté par André Citroën pour mettre sur pied ce périple. Les embuches seront évidemment de la partie. C’est donc un récit qui démarre bien et qui promet pour la suite. A noter que le dessin d’Arnaud Poitevin est très agréable à l’œil avec un look rétro teinté de modernité. On y sent diverses influences dont Frederik Peeters, Nicolas Barral ou encore Denis Bodart. Un bon récit en perspective ! MAJ du 12/08/2011 : Le second opus confirme les bonnes impressions du tome 1. On est au coeur de la traversée avec l'accent mis du côté chinois. Récit toujours très agréable à suivre avec un final qui augure bien des avatars dans le prochain tome. Lecture conseillée !

02/03/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

La Croisière Jaune, j'en avais des images en tête, je savais à peu près de quoi il s'agissait, mais je ne m'y étais jamais intéressé de près. C'est donc avec joie que j'ai accueilli cette bande dessinée qui va me permettre de suivre les détails de cette expédition qui m'apparait désormais extraordinaire, maintenant que je réalise sa complexité et l'audace incroyable qu'il a fallu réunir pour la préparer et la réaliser. Cete série prend pour héros un personnage ayant réellement existé et qui, au-delà de la préparation de la traversée de la Chine, va également vivre une aventure personnelle avec la femme qu'il aime, une actrice restée à Paris et qui voit d'un mauvais oeil son départ vers le danger. Romance et Histoire pour un récit instructif qui fait la part belle à l'Aventure avec un grand A. Le dessin est dans une veine rappelant le style de Frederik Peeters. Il est rond et coloré. Il nous présente de jolis décors et des personnages agréables dans un style semi-réaliste. Seul regret, le rythme est un peu brusque. Les évènements se succèdent rapidement et le scénario se révèle dense. C'est satisfaisant car on en a pour son argent mais il est un peu difficile en même temps de s'attacher aux personnages. Le côté romantique et émotionnel ne passe pas très bien et on s'intéresse davantage à l'aspect instructif du récit. Quoiqu'il en soit, la curiosité me pousse à attendre la suite pour savoir comment l'expédition va se dérouler et si ce sera un succès ou un échec.

27/02/2010 (modifier)