Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Crusades

Note: 3.58/5
(3.58/5 pour 12 avis)

1219 : la cinquième croisade. Les croisés tentent de passer par le port stratégique de Damiette afin de pénétrer en Egypte et reprendre Jérusalem aux Sarrasins. Alors que la victoire est proche, l'armée des chrétiens est terrassée par une mystérieuse peste ou du moins c'est ce que l'histoire retiendra.


987 - 1299 : Moyen-Âge et Capétiens Egypte Les Croisades Les meilleures séries terminées en 2012 Les prix lecteurs BDTheque 2010

1219 : la cinquième croisade. Les croisés tentent de passer par le port stratégique de Damiette afin de pénétrer en Egypte et reprendre Jérusalem aux Sarrasins. Alors que la victoire est proche, l'armée des chrétiens est terrassée par une mystérieuse peste ou du moins c'est ce que l'histoire retiendra. 1245 : une septième Croisade se prépare... Le nouveau Maître de l'ordre du Temple, Guillaume de Sonnac, est envoyé en mission à Damiette, avec l'élite de son ordre, pour enquêter sur les origines de la "peste de Damiette". .

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Janvier 2010
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Crusades

06/01/2010 | Ro
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Le premier album ne paye pas de mine, mais lors de sa sortie il avait fait pas mal parler de lui. En effet à partir d'une "banale" histoire de démons et de Templiers, on se retrouve avec un thriller de toute première force. L'originalité de l'ensemble réside peut-être, avant tout, dans son graphisme. Le Chinois Zhang a, contre toute attente, un style très européen, qui me fait personnellement penser à Toppi ou à des auteurs classiques des années 70/80 comme Pierre Frisano. Et, loin de paraître vieillot, il dégage une réelle puissance graphique, qui fait qu'on est parfois assez fasciné par les cases. On est fasciné par le dessin, mais on ne se rend pas compte que le premier tome ne compte pas moins de 130 pages. Elles sont dévorées, grâce à un rythme maîtrisé, qui ne laisse pas de temps au lecteur pour souffler. Même pour la scène entre le Pape et le chef des Templiers, on ne s'ennuie pas (apparemment elle a été réécrite 10 fois). Une belle maîtrise, au service de l'efficacité narrative. Et une fin d'album qui fait basculer l'histoire dans une autre dimension, que l'on ne soupçonnait absolument pas auparavant. C'est fort, très fort. Le second tome est plus fin, et même s'il s'y passe pas mal de choses, j'ai l'impression que le récit piétine un peu. Cependant on y apprend pas mal de choses, des éléments plutôt intrigants. Le dessin de Zhang Xiaoyu est toujours présent, si particulier. Le troisième voit nombre de questions se dénouer, mais pas toutes. C'en est même un peu frustrant, mais en même temps ce n'est pas forcément intéressant. Ce troisième tome comporte donc son lot de révélations, savamment distillées, pour un final assez spectaculaire. Une série plutôt pas mal mêlant mysticisme et histoire. Nul doute que l'immense documentation du co-scénariste Izu a été bien rentabilisée avec cette drôle de série.

23/03/2010 (MAJ le 24/03/2012) (modifier)
Par Ariane
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Bon ben j'ai eu du mal à le trouver ce bouquin, j'avais vu des extraits et ça me rendait curieuse, mais du coup mon libraire n'en avait pas, il parait qu'il est en rupture de stock ?!! J'ai été vraiment très agréablement surprise par cette série. J'aurais tendance à ne pas vraiment aimer les histoires de croisades, de valeureux guerriers du Moyen Age, tout ça, tout ça. En revanche, j'adore la science fiction. Je trouve que c'était idéal de faire entrer les sciences occultes dans un univers historique. Niveau scénario je m'y retrouve totalement, l'action est menée de façon haletante et on s'attache aux personnages. J'aime beaucoup les pages de work in progress à la fin ! On entre bien dans l'histoire du bouquin ! J'ai vu que Izu a publié un manga chez les humanos, ça se sent dans la BD, la division par chapitres, les bonus à la fin... je crois qu'il a eu la bonne idée de prendre le meilleur des deux styles de bd. Le dessin change, il est dur et violent, parfois doux, enfin c'est difficile à décrire. Je trouve que les hachures apportent de la matière et nécessairement de noirceur pour rendre le récit crédible. C'est vraiment autre chose, et ça fait du bien de voir un dessinateur avec un style propre. Ah oui lol, et l'image finale me rend hystérique ! WTF ! J'y comprends plus rien j'ai trop hâte de voir la suite !!!

19/01/2010 (modifier)