Cécile

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 4 avis)

Cécile est le récit d’un rendez-vous manqué d’une impalpable tristesse. Deux voisins qui se croisent, deux destins qui se percutent au mauvais moment.


La Boite à Bulles

Cécile est le récit d’un rendez-vous manqué d’une impalpable tristesse. Deux voisins qui se croisent, deux destins qui se percutent au mauvais moment. Dans une autre vie, dans d’autres circonstances, ces deux-là auraient pu tomber amoureux, et cette histoire aurait pu être celle d’une rencontre banale et heureuse.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Janvier 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Cécile
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

04/01/2010 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Encore une histoire d'attirance qui ne se concrétisera point. Un chassé-croisé amoureux de plus basé sur une mauvaise interprétation des sentiments. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il y a quelques fois une telle discordance entre les êtres. A croire que les choses ne se font pas toujours comme on le souhaite. La réalité au quotidien peut être bien amère. C'est le genre de choses qui m'agace et donc, une lecture sur ce thème ne m'apportera pas grand chose de positif. J'aime les histoires d'amour romantique qui se terminent autour d'un bon feu de bois au rythme d'une salsa brésilienne. J'aime la passion torride des chaudes nuits d'été caniculaires. J'aime quand cela bouge un peu dans un tourment de sentiments adéquats. Ici, on est aux antipodes de tout cela. En plus, il n'y a pas la moindre once de sexe à l'image d'un graphisme pourtant dénudé. Bienvenue dans la déprime la plus totale !

09/07/2010 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Une histoire de rencontre amoureuse, encore une, qui ne fait rien pour se démarquer de la masse d’histoires similaires déjà publiées, et qui devrait horripiler les allergiques aux quotidiens et plus généralement aux BDs qui ne racontent rien de bien original ou de passionnant. Ici, on est en plein dans l’intimisme ; machin a déjà une copine, mais sa nouvelle voisine lui tape dans l’œil, du coup il la drague, délaisse sa copine, etc… Vous voyez le genre. Bon, moi je suis généralement bon public avec ce genre d’histoire, et du coup j’ai passé un bon moment de lecture, à défaut d’être bouleversé (il faut dire que l’album se lit très vite). J’ai trouvé la fin assez bien vue, dans le sens où on s’y identifie facilement. Je ne suis pas spécialement fan de ce genre de dessin « épuré », mais il faut avouer qu’il se fait discret, et est finalement esthétique et très lisible. A découvrir si les histoires sentimentales sont votre tasses de thé… sinon, passez votre chemin !

17/01/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Moi je me suis un peu ennuyé en lisant cet album... Certes, on se retrouve dans une sorte de récit classique d'une rencontre de deux personnes qui pourraient finir ensemble, mais que les circonstances n'aident pas, mais je trouve que cela manque de cohésion, d'âme, de ce petit plus qui rendrait ce récit vraiment intéressant. Benoît Springer a complètement épuré son trait, pour nous livrer des personnages au profil presque caricatural, et une mise en page extrêmement lisible. Tout cela fait que l'on peut lire cet album en 10 minutes, ce qui est beaucoup trop rapide sur une histoire pareille. Oubliable.

13/01/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Lecture fluide, dessin agréable mais scénario hélas beaucoup trop prévisible à mon goût. Cécile est une tranche de quotidien, le quotidien un peu morne d'un auteur de BD qui passe sa vie entre son petit appartement et le café d'à côté, et dont le couple va osciller suite à l'arrivée de sa nouvelle voisine de palier. Le dessin est maîtrisé, dynamique et agréable. Le style un peu lâché et les couleurs épurées et spéciales m'ont parfois fait penser à La Marie en plastique même si le dessin y est moins personnel (et moins rebutant pour qui ne tombe pas sous le charme du style de Rabaté). Je suis personnellement moyennement séduit. J'aime le dessin des corps des personnages et leurs vêtements, mais j'aime moins certains visages. A part la jolie voisine, quels nez ils ont tous ! Benoit Springer m'a habitué à des dessins nettement plus appréciables dans la majorité de ses autres oeuvres. L'intrigue se met facilement en place et se laisse lire agréablement. On devine très vite que le jeune héros va être attiré par la charmante demoiselle qui n'en demandait pas tant. Malheureusement, à lire les dialogues, on devine également très vite la fin. Et malgré l'espoir que les choses ne se passent pas de manière aussi prévisible, il n'y a rien qui vient vraiment surprendre le lecteur. Hélas, un récit tout en sensibilité et en retenue n'est pas obligatoirement synonyme de récit où il ne se passe rien. C'est le cas ici et je n'ai pas ressenti grand chose à part une pointe d'ennui...

04/01/2010 (modifier)