Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Gainsbourg

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Joann Sfar nous donne à lire dans ce livre événement l'intégralité de l'histoire de Gainsbourg qu'il voulait raconter depuis longtemps.


Sfar Vu au cinéma

Joann Sfar nous donne à lire dans ce livre événement l'intégralité de l'histoire de Gainsbourg qu'il voulait raconter depuis longtemps. Une histoire racontée en bande dessinée et en story board. Ce livre gargantuesque offre aussi toutes les images dessinées par Sfar pour préparer le film. Une somme fabuleuse (un millier d'images !) de croquis, de recherches diverses, de grandes illustrations, de notes graphiques, qui se laissent dévorer comme le roman de la vie de Gainsbourg, mais aussi comme l'histoire d'un auteur de génie qui s'empare d'un sujet pour y plonger totalement.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Décembre 2009
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Gainsbourg
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

28/12/2009 | iannick
Modifier


Par herve
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur herve

Monumentale, cette nouvelle oeuvre de Sfar, Gainsbourg (hors champ). Non seulement par le nombre de pages (plus de 450), mais surtout par la beauté des planches. Joann Sfar revient une nouvelle fois à l'aquarelle (inaugurée avec "la Java Bleue"). D'ailleurs, je ne suis guère étonné que Sfar aborde la vie du chanteur à la fois au cinéma et en bande dessinée car Pascin, avait parfois des airs de Gainsbourg sur certaines planches. Je n'ai pas suivi les conseils de l'auteur prodigués dans sa longue préface (ou dans les journaux, je ne sais plus) et j'ai donc lu son livre avant d'avoir découvert le film. Ici, je retrouve le Sfar que je préfère, beaucoup plus proche de l'univers des carnets (parus chez Delcourt et à l'Association), que de ses récentes parutions. Cet album n'est ni une biographie, ni un carnet sur le tournage du film mais un mélange très réussi des deux. Paraphrasant Balzac à propos du "Rouge et le Noir", je dirai que Joann Sfar a fait un livre où le sublime éclate de pages en pages. Particulièrement réussis les portraits de Juliette Gréco, de Bardot ou encore de Jane Birkin et de toutes les femmes rencontrées par Gainsbourg. Un livre assez long à lire mais très beau à contempler. Son film est parait-il un conte mais certainement pas un conte pour enfants car Sfar se livre à quelques dessins que l'on pourrait qualifier d'osés voire pornographiques et rejoint là, l'univers de Pascin (oeuvre évidemment à découvrir pour ceux qui ne l'aurait pas encore lue car on y retrouve le monde de la peinture, cher à Gainsbourg, et une vie de débauche) Vous l'avez compris ce GainsSfar est une petite merveille, entre la bd et le livre que l'on ouvre comme ça, à n'importe quelle page pour admirer un dessin, un tableau... Une réussite totale.

15/01/2010 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Dans la préface de « Gainsbourg », Joann Sfar cite « Si vous voulez me faire ce cadeau, ne pas lire le carnet avant de voir le film, je vous en serai très reconnaissant » : ça m’a un peu tilté ! Même l’auteur reconnaît que c’est l’éditeur qui voulu sortir impérativement cette bd juste avant les fêtes de fin d’année… Allez savoir pourquoi… Alors, je me suis mis dans la peau de Serge Gainsbourg et me suis posé la question de savoir ce qu’aurait fait notre gainsbarre national à ma place… je pense qu’il aurait envoyé ch… tous ces conseils et aurait dévoré cet album dès maintenant ! Donc… Acte ! « Gainsbourg », c’est un gros pavé (très beau d’ailleurs !) de plus de 450 pages au prix de 39€00 ! Ce n’est pas à la portée de bourse de tout le monde, moi-même, j’ai maintes fois tourné en rond plusieurs jours avant de me décider à l’acheter ! « Gainsbourg », c’est aussi un film prometteur qui va sortir le 20 janvier 2010 (bande d’annonce sur le lien internet suivant : http://www.gainsbourg-lefilm.com/) réalisé par… Joann Sfar en personne ! Pour ceux qui pensent que ce long métrage ne sera « qu’une » biographie de Lucien Ginsburg (de son vrai nom) se trompent ! En lisant ce carnet, le bédéphile s’apercevra que l’auteur n’a jamais voulu à tout prix tracer à la lettre près la vie de Serge Gainsbourg. Bien entendu, Joann Sfar a repris les dates clés de la carrière de Gainsbarre mais en les romançant d’une façon très poussée et en voulant mettre en valeur la personnalité de cet auteur-compositeur. Ainsi, Joann Sfar emmène plutôt les lecteurs/spectateurs à s’interroger sur les motivations de Serge Gainsbourg et à comprendre pourquoi il deviendra tel qu’il fut : sensible, provocateur, charmeur, libertin et j’en passe ! Mais revenons un peu sur cet album : « Gainsbourg » est en gros un carnet de recherches sur le film du même nom. Le bédéphile y découvrira sans surprise des croquis sur les recherches de personnages de la part de Joann Sfar, ses réflexions mais aussi de nombreuses séquences dictées à la manière d’une bande dessinée qui seront intégrées dans le film. Le tout forme un joyeux fourre-tout qui nous conduit à découvrir le destin (je répète : d’une manière très romancée) de Serge Gainsbourg de son enfance à sa mort. Malgré sa pagination très importante, je n’ai eu aucune lassitude à feuilleter « Gainsbourg » du fait justement de cette diversité de scènes où l’on pourra admirer pendant un bon moment les illustrations en pleine page de Joann Sfar, soit se lancer en compagnie de l’auteur dans ses longues pensées sur la façon de porter à l’écran la vie de Lucien Ginsburg. Et que dire sur le graphisme de Joann Sfar ? A vrai dire, c’est en partie à cause de mise en couleurs à l’aquarelle que je suis procuré « Gainsbourg » (surtout que l’ouvrage permet de les admirer autant plus qu’il est en grand format !). Comme je l’ai déjà avoué dans mes différentes chroniques sur les bd de Joann Sfar : je n’aime guère son dessin quand il délègue le coloriage de ses albums aux auteurs qui utilisent l’outil informatique… Après, il est clair qu’il faut aimer le trait minimaliste de Joann Sfar pour l’apprécier… Au fait, j'adore la représentation de Serge Gainsbourg sur la couverture de cette bd ! « Gainsbourg » est un album destiné sans problème à ceux qui apprécient les carnets de Joann Sfar : ils retrouveront son style très personnel et la richesse de ses réflexions. Il est destiné aussi aux lecteurs qui veulent découvrir les nombreux et intéressants raisonnements de Joann Sfar amenant l’auteur à privilégier telle ou telle scène pour concevoir son film… si le prix de cette bd ne les rebute pas ! Une dernière chose : cette bd comporte des séquences assez osées, ce qui fait que "Gainsbourg" n'est pas destinée aux jeunes bédéphiles.

28/12/2009 (modifier)